FLASH
[23/09/2018] La région suisse de Saint-Gall vote massivement en faveur de l’interdiction de la burqa  |  La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  |  Après avoir accusé les policiers de -chier dans leur froc- et de ne pas -avoir les couilles- d’aller dans les quartiers difficiles, #YannMoix est invité par un syndicat policier à un reportage en zone sensible. « On verra s’il a les couilles »  |  Affaire Kavanaugh : Un 3e témoin cité par Christine Ford comme ayant été présent rejette ses allégations  |  [22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 15 mars 2018

Dans une étude* intitulée « Les Américains restent farouchement du côté d’Israël », Gallup a publié les résultats d’un important sondage national qui a révélé que le soutien d’Israël est extrêmement élevé, en fait parmi les chiffres les plus élevés jamais enregistrés.

« De plus, sur le conflit israélo-palestinien, les Américains sont fortement du côté d’Israël. En fait, ils ne l’ont jamais autant été depuis trois décennies que Gallup fait ce sondage », a déclaré la société de sondage dans le rapport publié hier mardi 13 mars.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

  • 21% des Américains déclarent avoir une opinion favorable de l’autorité palestinienne et 71% ont une opinion défavorable.
  • L’Autorité palestinienne obtient de meilleurs résultats parmi les Démocrates (27%) que parmi les Indépendants (21%) ou les Républicains (12%), mais ils restent très faibles, et largement inférieurs aux opinions favorables.

La bonne nouvelle est que concernant Israël, c’est une « image inversée »

  • En tout, 74% des adultes américains ont une opinion favorable d’Israël, tandis que 23% ont une opinion défavorable.
  • C’est la meilleure performance pour Israël en 27 ans, depuis les 79% de 1991 quand Israël a été sous les missiles irakiens pendant la guerre du Golfe.
  • Les chiffres varient considérablement selon l’appartenance politique. Le soutien à Israël est de 83% chez les Républicains, 72% chez les Indépendants et 64% chez les Démocrates.

Comme dans d’autres sondages, l’étude Gallup a révélé que l’âge était également un facteur différenciant.

  • Les jeunes adultes privilégient moins Israël que les plus âgés, mais cela ne descend jamais en dessous de deux pro-Israéliens pour un contre.
  • 80% des adultes de 55 ans et plus préfèrent Israël, contre 18% pour l’Autorité palestinienne.
  • Entre 35 et 54 ans, ce pourcentage tombe à 72% contre 15%.
  • Pour les 18-34 ans, le soutien pour Israël est à 65%, tandis que le soutien pour les Palestiniens passe à 31%.

L’étude ne se contente pas de mesurer le soutien apporté à Israël ou à l’AP en général, mais elle a demandé où se situaient les sympathies des Américains dans le contexte du conflit israélo-palestinien :

  • Près des deux tiers des Américains, soit 64 %, se disent plus sympathiques envers les Israéliens que les Palestiniens – « c’est égal au plus haut niveau enregistré précédemment en 2013 et 1991 », a fait remarquer M. Gallup.
  • Le soutien aux Palestiniens se situe à 19 %, également le plus haut depuis six ans, ce qui équivaut aux résultats de l’enquête de 2012. Ce chiffre figure « parmi les pourcentages les plus élevés en faveur de la partie arabe du conflit » depuis 1988, année où Gallup comptait 15% de sympathisants palestiniens.

Gallup constate également que les Américains semblent plus s’intéresser au conflit, et qu’ils prennent parti comme jamais auparavant.

  • Moins de 16% ont répondu par « les deux », « ni l’un ni l’autre » ou « incertain » à la question « de quel côté vous situez vous dans le conflit ». C’est moins que les 23% de 2013.

« Comme on s’y attendait », dit Gallup « alors que la sympathie pour Israël est en légère hausse parmi les Démocrates et les Indépendants, la sympathie Républicaine pour Israël atteint un sommet historique avec 87%, contre 81% l’année dernière. Ce chiffre se situait entre 70 et 80 depuis 2006. »

  • La sympathie des Démocrates pour les Israéliens, à 49%, est légèrement supérieure aux 47% de l’année dernière, mais inférieure aux 58% dont Israël a bénéficié en 2014 dans le cadre du dernier conflit entre Israël et le Hamas.

Malgré tout, Gallup note une ligne de tendance à partir de 2001, quand 42% des Démocrates sympathisaient avec Israël, vers une modeste hausse moyenne au fil des ans, avec une légère baisse depuis 2014.

Les Indépendants sympathisent avec Israël à un taux de 59%, chiffre généralement stable depuis 2008, où il était de 58%.

Lorsqu’il s’agit des négociations de paix entre les parties, les Américains sont encore du côté d’Israël.

  • Selon l’enquête, 50% des Américains pensent que les Etats-Unis devraient exercer davantage de pression sur les Palestiniens, tandis que 27% pensent que les Israéliens devraient subir davantage de pressions, les chiffres restant pour la plupart inchangés depuis 2013.

Conclusion

Je suis ravi mais peu surpris. Je vis entre les Etats-Unis et Israël.

  • En Israël, les critiques sont toujours dirigées contre le gouvernement, et je rencontre de moins en moins de personnes qui soutiennent la cause palestinienne, le droit des Palestiniens. Tout le monde a compris que les Arabes palestiniens ne veulent pas un Etat palestinien à côté de l’Etat juif, mais à la place de l’Etat juif : même les gauchistes ont perdu cette illusion.
  • A Los Angeles, je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui se situe du côté des Arabes. Tous reconnaissent qu’Israël est l’agressé et non l’agresseur. Tout le monde sait que les Arabes ne veulent pas la paix.

De tout cela, un aspect jamais abordé me paraît pourtant essentiel : comment expliquer que les Américains aient une opinion si favorable d’Israël, tandis que l’Europe est majoritairement du côté des Palestiniens ? Mieux : comment expliquer que d’un pays d’Europe à l’autre, l’opinion positive sur Israël varie du simple au triple ?

Est-ce le résultat du travail des médias ? Un préjugé inscrit dans l’inconscient collectif ?

Quelques pistes de réflexion :

  • Les Américains se revendiquent de racines judéo-chrétiennes. Les Européens cherchent à s’en éloigner.
  • Les églises américaines sont pleines. Celles d’Europe de l’Ouest, c’est moins sûr.
  • Aucune loi américaine ne punit l’antisémitisme ou le négationnisme, ils peuvent ainsi être combattus par des idées dans la sphère publique. Et l’opinion publique est sévère.
  • L’Amérique aime la réussite, l’excellence, la recherche du succès, le dépassement de soi, le travail, et elle salue la richesse matérielle comme signe d’accomplissement personnel. En Europe… hem…

Questions essentielles, passionnantes. Un sujet d’enquête sociologique.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

* Le sondage a été mené auprès d’un échantillon aléatoire de 1 044 adultes américains dans les 50 États américains et à Washington, entre le 1er et le 10 février 2018, et comporte une marge d’erreur de quatre points de pourcentage au niveau de confiance de 95 %.

http://news.gallup.com/poll/229199/americans-remain-staunchly-israel-corner.aspx

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz