FLASH
[17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  |  Grenoble : 2 migrants Albanais tirent des coups de feu sur un groupe de personnes et sont interpellés après une course-poursuite  |  Primes en liquide : Claude Guéant condamné en appel à la prison ferme  |  Effet Trump : l’emploi des jeunes est au plus haut depuis 50 ans – quel « horrible président » ce Trump  |  « Nous ne voulons pas de migrants africains, ils ne viennent pas pour travailler pour les aides sociales » Andrej Babiš, premier ministre tchèque  |  Un engin explosif a détoné en Italie, près d’un siège du parti La Ligue  |  Israël : durant la nuit, l’armée a arrêté en Judée Samarie un terroriste musulman palestinien recherché  |  [16/08/2018] La ‘Reine du soul’ Aretha Franklin est décédée d’un cancer du pancréas à l’âge de 76 ans  |  1 terroriste du FPLP d’un camp de réfugiés palestiniens du sud Liban a été arrêté alors qu’il entrait en Israël avec un passeport belge  |  Tsahal a arrêté 8 terroristes musulmans pendant la nuit en Judée et en Samarie, dans le cadre des opérations de lutte contre le terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 19 mars 2018
Romain Franck – Crédit photo © Shin Bet

Israël a déclaré lundi avoir arrêté un citoyen français, employé du consulat de France à Jérusalem, soupçonné de trafic d’armes depuis Gaza pour le compte de l’organisation terroriste Hamas, à destination des Palestiniens de Judée Samarie.

Dans un communiqué, le service de sécurité du Shin Bet a déclaré que Romain Franck, 24 ans, habitant Lambersart dans le nord de la France, volontaire international, employé comme chauffeur au consulat, a utilisé un véhicule du consulat et un passeport de service pour échapper aux contrôles de sécurité israéliens et faire passer un total de 70 pistolets et deux fusils d’assaut à travers la frontière Gaza-Israël vers la Judée Samarie à au moins cinq reprises.

Parti en janvier 2017 pour une mission de volontariat international de deux ans, il recevait les armes d’un terroriste palestinien membre du Hamas et travaillant également pour le centre culturel français dans la bande de Gaza, et les remettait à un individu en Judée Samarie qui les revendait à des marchands d’armes.

Il a été arrêté le 17 février dernier au point de passage Erez entre Gaza et Israël alors qu’il quittait Gaza, et a été placé en détention préventive en attendant sa comparution devant le tribunal de Beersheba, au sud du pays, ce lundi 19 mars à 12h30 GMT.

Dans un message du 16 janvier 2017 sur sa page Facebook, Frank écrivait « voyage à Jérusalem pour commencer une nouvelle aventure ». Il ne pouvait pas si bien parler.

Neuf autres personnes qui ne sont pas de nationalité française, et appartenant à ce réseau de contrebande affilié au Hamas ont été arrêtées à Jérusalem et en Judée-Samarie. Certains d’entre eux sont des Palestiniens de Gaza qui résidaient illégalement en Cisjordanie, a précisé le Shin Bet.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’enquête était coordonnée par le ministère des Affaires étrangères israéliennes, et les Autorités françaises étaient régulièrement informées, rapporte le quotidien israélien YNet, précisant que six des neuf suspects vont être inculpés.

Selon une source, Romain Franck a reconnu avoir convoyé des dizaines d’armes à cinq reprises au cours des trois derniers mois, et a affirmé ne pas savoir qu’il agissait pour le compte du groupe Hamas, considéré comme une organisation terroriste par la France.

31 décembre 2016 près de Lille (photo Facebook)

Une importante saisie d’armes, qui pourrait être en lien avec cette enquête, est intervenue ces derniers jours dans la partie Est de la capitale juive.

Le suspect a été arrêté dans le cadre d’une enquête sur ce que le Shin Bet a décrit comme un réseau arabe palestinien qui faisait passer en contrebande des armes de qualité militaire de la bande de Gaza, enclave contrôlée par les islamistes du Hamas, vers la Judée Samarie.

« L’employé du consulat a fait passer en contrebande les armes…. ces derniers mois, en exploitant le véhicule consulaire du consulat français, qui pourrait profiter de contrôles de sécurité plus légers au point de passage d’Erez (à la frontière Israël-Gaza), comme il est d’usage avec de tels véhicules », a déclaré le Shin Bet, qui a ajouté que « L’enquête a clairement montré que Frank agissait en échange d’un gain financier, de son propre gré et à l’insu de ses supérieurs. L’enquête a également révélé que plusieurs Palestiniens arrêtés dans le cadre de l’affaire étaient également impliqués dans la contrebande et le blanchiment d’argent de Gaza vers la Judée Samarie. »

« Nous ne pensons pas qu’il avait des motifs idéologiques tels que le soutien aux militants palestiniens », a déclaré un responsable du Shin Bet à Reuters.

Réactions israéliennes et françaises

« Il s’agit d’un incident très grave, dans lequel l’immunité et les privilèges accordés aux missions étrangères en Israël ont été cyniquement exploités afin de faire passer en contrebande des dizaines d’armes qui peuvent être utilisées pour des attaques terroristes contre des civils et des forces de sécurité israélienne », a déclaré une source de Shin Bet.

  • Le coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires disputés, le général de division Yoav Poly Mordechai, a qualifié l’incident d’« incident grave d’exploitation cynique et continue de l’aide humanitaire et de l’aide internationale par l’infrastructure terroriste ».
  • Le député Meyer Habib, qui représente les ressortissants français vivant en Israël, en Judée Samarie et à Gaza, a rappelé que ce n’est pas la première fois que le consulat français à Jérusalem était impliqué dans des « affaires problématiques ».Habib a rappelé qu’en 2013, un employé du consulat français a été arrêté après avoir tenté d’utiliser un véhicule officiel pour faire entrer clandestinement en Israël une grande quantité d’or, de tabac et de chèques en provenance de Jordanie.« C’est sans parler du vote honteux de l’UNESCO au sujet du Mont du Temple ou du courrier envoyé par le consulat aux citoyens français avec la mention « Jérusalem-Territoires palestiniens », a-t-il ajouté.« Pour la honte – même s’il s’agit d’un jeune employé, j’ai le sentiment que, malheureusement, le consulat [de Jérusalem] est en fait devenu l’ambassade de France auprès de l’Autorité palestinienne », a-t-il conclut.
  • L’ambassadrice d’Israël en France à Paris, Aliza Bin Noun, a demandé à être reçue en urgence par le directeur de cabinet du Jean-Yves Le Drian. Elle lui a présenté les principaux éléments réunis contre le jeune humanitaire, et lui a indiqué qu’Israël n’entendait pas lui reconnaître l’immunité diplomatique au suspect.
  • « Nous prenons cette affaire très au sérieux et en suivons le développement en étroite coopération avec les autorités israéliennes », expliquait dimanche à l’Obs un responsable de l’ambassade de France en Israël.
  • Le ministère des Affaires étrangères israélien a parlé lundi d’accusations « très graves » de contrebande d’armes par un employé du consulat français à Jérusalem, mais a déclaré que l’incident ne compromettrait pas les relations diplomatiques entre les deux pays.

Levée de l’immunité et tensions diplomatiques évitées

L’affaire est d’autant plus sensible pour la France que le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, est considéré par la France comme une organisation terroriste.

Le porte-parole de l’ambassade de France à Tel-Aviv a indiqué que le suspect est « membre du consulat général à Jérusalem » et a déclaré que la France prenait l’affaire très au sérieux et coopérait avec les autorités israéliennes.

Le ministre des Affaires étrangères, après avoir été informé des éléments du dossier, a immédiatement pris l’initiative de lever l’immunité consulaire du suspect.

« La décision [de lever l’immunité] s’imposait au regard de la gravité des soupçons » a déclaré un haut fonctionnaire du ministère au Figaro.

Israël avait préalablement fait savoir qu’il n’entendait pas reconnaître l’immunité consulaire au suspect, car la Convention de Vienne adoptée le 18 avril 1961 ne s’applique pas au Consulat général de France à Jérusalem, et l’immunité consulaire ne concerne que le chef de poste et son adjoint dans le cadre de leurs fonctions.

Franck sera défendu par un avocat israélien, et il a reçu à plusieurs reprises la visite du consulat général de France à Tel-Aviv depuis son arrestation.

Des précédents gênants pour la France

En 2013, le chef du garage du même consulat avait été arrêté au poste-frontière d’Allenby entre Israël et la Jordanie, avec dans le coffre d’un véhicule pourvu de plaques diplomatiques :

  • 152 kg d’or,
  • des chèques pour une valeur de près de 2 millions de dollars,
  • 600 smartphones,
  • ainsi que 500 kg de tabac.

Lui aussi s’était prévalu de son passeport de service pour échapper aux contrôles.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz