FLASH
[22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  |  3 feux de forêt dans le Negev israélien provoqués par des ballons incendiaires palestiniens – et toujours aucune condamnation des écologistes  |  2 Marocains se faisant passer pour réfugiés mineurs d’origine libyenne et arrêtés à Rotterdam planifiaient des attentats à Paris (source NLTimes.nl)  |  L’armée israélienne va démolir le bâtiment où le terroriste qui a assassiné le soldat Ronen Lubarsky a vécu. Le ministre de la Défense a déclaré : « Pas de compromis avec la terreur »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 19 mars 2018

Le chef d’un restaurant éphémère en Floride a proposé à ses clients blancs de payer plus cher que ceux de couleur. Objectif de cette expérience: évoquer les écarts de salaires.

Quelque 18 dollars de plus (soit 14,6 euros) sur son addition si le client est blanc. Saartj, un restaurant éphémère de La Nouvelle-Orléans, la plus grande ville de l’État de Louisiane, a proposé à sa clientèle blanche au mois de février dernier de payer son repas 150% plus cher que celui de sa clientèle de couleur.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Tunde We, à la tête de ce restaurant Nigérian, s’est dit inspiré par le mouvement Black Lives Matter. Le nom de son établissement fait référence à Saartjie Baartman, surnommée la « Vénus hottentote », une femme noire née en Afrique du Sud au 18e siècle réduite en esclavage et devenue une attraction foraine en France pour sa morphologie jugée différente.

 

30 dollars au lieu de 12

Tunde We assure que 78% de ses clients blancs ont accepté de payer leur repas 30 dollars (24 euros) au lieu des 12 dollars (10 euros). Mais selon lui, c’est la pression sociale et la culpabilité qui les a poussés à accepter.

« Quand je dis aux personnes noires ce que je fais, 90% d’entre elles rient et me demandent ‘non mais vraiment?’ Elles sont amusées. Pour les personnes blanches, il y a un petit blanc. Et ils me disent ‘Bon, d’accord' », témoigne-t-il pour The Washington Post.

Objectif de cette expérience: mettre en lumière les inégalités salariales entre les Blancs et les Noirs dans cette ville située sur les rives du Mississippi.

« Le prix standard est proposé à tous les clients, alors que le prix suggéré ne l’est qu’aux personnes blanches. La différence de prix représente la différence de revenus entre les foyers blancs et les autres à La Nouvelle-Orléans », explique-t-il sur son site internet.

Les profits redistribués aux clients de couleur

À la Nouvelle-Orléans, le revenu net médian des familles blanches est d’un peu plus de 63.000 dollars (51.000 euros), c’est seulement 26.000 dollars (soit un peu plus de 21.000 euros) pour les familles noires. Les profits ont été redistribués aux clients de couleur qui acceptaient. Seules six ont consenti à recevoir une part de cet argent. Mais, selon Tunde We, l’ambition de cette expérience était avant tout d’entamer le dialogue sur la question des inégalités et des discriminations.

« Cela ne va pas changer les disparités de richesse raciales dans la ville. L’objectif était de montrer combien pèsent ces coûts pour les personnes qui ont moins de ressources », assure le chef au Guardian.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Tunde Wu était déjà connu pour avoir organisé en 2016 des dîners dans 14 villes des États-Unis afin de permettre aux Noirs d’évoquer les discriminations, le racisme et les brutalités policières, comme le rapporte GQ. Au mois d’avril prochain, le chef se lancera dans une nouvelle aventure au sein de son restaurant de Detroit, dans le Michigan. « Le prix, le menu et l’expérience seront à la mesure de vos privilèges », prévient-il.

Source : Bfmtv.com

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz