FLASH
[24/09/2018] Allo tonton, pourquoi tu tousses ? A Grenoble un musulman fiché S a tenté de mettre le feu à une chapelle, car l’islam est une religion d’amour  |  Comme promis lors de l’élection, le gouvernement italien serre la vis sécuritaire et anti-étrangers illégaux  |  La Belgique est scandalisée par la libération de Noureddine C., condamné en 2007 à 30 ans de prison pour le meurtre d’une policière  |  Pendant la présidentielle, Benalla posait avec son arme pour un selfie… sans port d’armes, mais la justice n’est pas égale pour tous  |  L’Aquarius demande l’autorisation de débarquer 58 « migrants » (le vrai terme est étrangers illégaux) à Marseille  |  Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  |  [23/09/2018] La région suisse de Saint-Gall vote massivement en faveur de l’interdiction de la burqa  |  La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 19 mars 2018

Le chef d’un restaurant éphémère en Floride a proposé à ses clients blancs de payer plus cher que ceux de couleur. Objectif de cette expérience: évoquer les écarts de salaires.

Quelque 18 dollars de plus (soit 14,6 euros) sur son addition si le client est blanc. Saartj, un restaurant éphémère de La Nouvelle-Orléans, la plus grande ville de l’État de Louisiane, a proposé à sa clientèle blanche au mois de février dernier de payer son repas 150% plus cher que celui de sa clientèle de couleur.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Tunde We, à la tête de ce restaurant Nigérian, s’est dit inspiré par le mouvement Black Lives Matter. Le nom de son établissement fait référence à Saartjie Baartman, surnommée la « Vénus hottentote », une femme noire née en Afrique du Sud au 18e siècle réduite en esclavage et devenue une attraction foraine en France pour sa morphologie jugée différente.

 

30 dollars au lieu de 12

Tunde We assure que 78% de ses clients blancs ont accepté de payer leur repas 30 dollars (24 euros) au lieu des 12 dollars (10 euros). Mais selon lui, c’est la pression sociale et la culpabilité qui les a poussés à accepter.

« Quand je dis aux personnes noires ce que je fais, 90% d’entre elles rient et me demandent ‘non mais vraiment?’ Elles sont amusées. Pour les personnes blanches, il y a un petit blanc. Et ils me disent ‘Bon, d’accord' », témoigne-t-il pour The Washington Post.

Objectif de cette expérience: mettre en lumière les inégalités salariales entre les Blancs et les Noirs dans cette ville située sur les rives du Mississippi.

« Le prix standard est proposé à tous les clients, alors que le prix suggéré ne l’est qu’aux personnes blanches. La différence de prix représente la différence de revenus entre les foyers blancs et les autres à La Nouvelle-Orléans », explique-t-il sur son site internet.

Les profits redistribués aux clients de couleur

À la Nouvelle-Orléans, le revenu net médian des familles blanches est d’un peu plus de 63.000 dollars (51.000 euros), c’est seulement 26.000 dollars (soit un peu plus de 21.000 euros) pour les familles noires. Les profits ont été redistribués aux clients de couleur qui acceptaient. Seules six ont consenti à recevoir une part de cet argent. Mais, selon Tunde We, l’ambition de cette expérience était avant tout d’entamer le dialogue sur la question des inégalités et des discriminations.

« Cela ne va pas changer les disparités de richesse raciales dans la ville. L’objectif était de montrer combien pèsent ces coûts pour les personnes qui ont moins de ressources », assure le chef au Guardian.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Tunde Wu était déjà connu pour avoir organisé en 2016 des dîners dans 14 villes des États-Unis afin de permettre aux Noirs d’évoquer les discriminations, le racisme et les brutalités policières, comme le rapporte GQ. Au mois d’avril prochain, le chef se lancera dans une nouvelle aventure au sein de son restaurant de Detroit, dans le Michigan. « Le prix, le menu et l’expérience seront à la mesure de vos privilèges », prévient-il.

Source : Bfmtv.com

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz