Publié par Gaia - Dreuz le 2 mars 2018

Plusieurs attaques armées étaient en cours vendredi matin dans le centre de la capitale burkinabè.

Chaos ce vendredi matin dans le centre de Ouagadougou. Des tirs intenses se faisaient entendre non loin de l’ambassade de France au Burkina Faso. Selon Jean-Marc Châtaigner, ambassadeur et envoyé spécial pour le Sahel, il s’agit d’une « attaque terroriste ».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

D’après des témoins interrogés par l’AFP, cinq hommes armés sont sortis d’une voiture et ont ouvert le feu sur des passants avant de se diriger vers l’ambassade.

Un correspondant de l’agence de presse sur place a entendu des échanges de tirs intenses et vu un véhicule, celui des assaillants selon des témoins, en feu sur la chaussée. Des unités de gendarmerie et de l’armée se déployaient sur les lieux, a également constaté ce correspondant.

« Les militaires courent dans tous les sens »

D’autres témoignages ont fait état d’une explosion près de l’état-major des armées et de l’institut français, à environ un kilomètre de là, toujours dans le centre de la capitale burkinabè.

« Les militaires courent dans tous les sens, il y a des tirs super nourris et des grosses explosions retentissent au niveau de l’état-major des militaires, raconte un témoin au Parisien. Les militaires sont venus nous voir pour nous dire de ne pas rester là. »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Mise à jour :

Des attaques ont visé l’ambassade de France et l’état-major général des armées, où une trentaine de personnes sont mortes. En France, une enquête pour tentative d’assassinat terroriste a été ouverte.

Chaos dans le centre de Ouagadougou ce vendredi. La capitale du Burkina Faso a été vers 10 heures le théâtre d’une double attaque simultanée visant l’ambassade de France d’une part et l’état-major des armées d’autre part. Une attaque à «relent terroriste très fort», selon le ministre de l’Information Rémis Fulgance Dandjinou.

« Quatre assaillants ont été neutralisés dans l’attaque de l’ambassade de France », précise le gouvernement, ajoutant que les forces de défense et de sécurité sont en opération et qu’aucun bilan n’est encore disponible. L’« attaque terroriste » aurait été menée par une dizaine d’assaillants, a déclaré à Jeune Afrique Armand Béouindé, le maire de Ouagadougou.

Dans l’autre attaque qui a visé l’état major des armées, au moins deux autres assaillants ont été neutralisés. Il y aurait une trentaine de morts, selon des sources sécuritaires françaises. Des membres des forces de l’ordre burkinabè figurent parmi les victimes.

Source : Leparisien.fr

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous