Publié par Dreuz Info le 1 mars 2018

“PayPal a une tolérance zéro pour en ce qui concerne l’utilisation de notre plate-forme de paiement sécurisé pour faciliter les activités illégales.” 

Pour la deuxième fois en 30 jours, le géant américain des services de paiement en ligne PayPal a fermé le compte d’une organisation française qui plaide pour la campagne de boycott, désinvestissement, sanctions (BDS) visant Israël.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le Jerusalem Post a vérifié que le compte PayPal de l’organisation BDS l’Union juive française de paix (UJFP), dont le nom induit en erreur car il passe son temps à attaquer Israël au lieu de tenter de rapprocher les parties dans le but d’atteindre la paix, ne permettait plus de recevoir de dons.

Un porte-parole de PayPal a déclaré à notre ami Benjamin Weinthal du Jerusalem Post qui a obtenu ce nouveau succès :

“En raison de la confidentialité à l’égard de nos clients, nous ne pouvons pas commenter les détails d’un compte PayPal spécifique. Cependant, nous tenons à souligner que PayPal a une tolérance zéro pour l’utilisation de notre plate-forme de paiements sécurisés pour faciliter les activités illégales. Nous mettons tout en œuvre pour respecter les lois et les réglementations dans le monde entier.”

Le porte-parole a ajouté :

«Le respect de ces lois est quelque chose que nous prenons très au sérieux.

Nous examinons attentivement les activités douteuses qui nous sont signalées et cessons notre relation avec les titulaires de compte qui violent nos règles.”

Fin janvier, PayPal a clôturé le compte de l’Association France-Palestine Solidarité en réponse à une série d’enquêtes en cours sur les financements des organisations BDS visant Israël, la France ayant une loi anti boycott, la loi Lellouche, qui interdit la discrimination basée sur les origines.

Après que le Jerusalem Post, en 2016, ait ciblé une autre organisation de BDS – la Campagne BDS France – le géant bancaire Crédit Mutuel fermait les comptes du groupe suite à des critiques croissantes sur ses pratiques illégales. Dans la foulée, BDS France ouvrait un compte auprès de PayPal, que Dreuz faisait fermer deux jours plus tard.

Les demandes de réaction du Jerusalem Post adressées à l’UJFP lundi sont restées sans réponse.

Le gouvernement israélien a publié début janvier une liste de 20 organisations BDS – dont la Campagne BDS France et l’Association de Solidarité France-Palestine – qui sont interdites d’entrée dans l’Etat juif. Le ministre des Affaires stratégiques, Gilad Erdan, a déclaré à l’époque :

“Les organisations de boycott doivent savoir que l’Etat d’Israël agira contre eux et ne leur permettra pas d’entrer pour  nuire à nos citoyens.” Il a ajouté: “Aucune nation n’aurait permis l’entrée d’opposants de nuire au pays. “

Le gouvernement français a réduit considérablement tout son financement à l’UJFP en février, selon l’ONG Monitor basée à Jérusalem. L’organisation de surveillance a exposé l’utilisation des fonds publics par l’UFJP pour promouvoir la discrimination contre les Israéliens. L’UJFP, selon un article paru sur Causeur en février, a exprimé sa sympathie pour les partisans de l’islam radical.

Début février, l’UJFP a organisé un événement avec une autre entité américaine de boycott affiliée à BDS, Jewish Voice for Peace (JVP), qui utilise comme l’UJFP la judéité de certains membres comme façade pour attaquer Israël, et non pour rechercher la paix.

Le gouvernement israélien a interdit aux membres du JVP d’entrer dans le pays en janvier, certains faisant valoir que le groupe cherche à abolir Israël.

Le Centre Simon Wiesenthal et les juifs allemands ont appelé la Banque pour l’économie sociale à Cologne, en Allemagne, à fermer son compte au groupe BDS Voix juive pour une paix juste au Moyen-Orient, une organisation qui appelle le JVP son «organisation sœur» et avance masquée selon les mêmes principes.

Harald Schmitz, le président de la Banque pour l’économie sociale, soutient le maintien de plusieurs comptes d’ONG allemandes du BDS, y compris la voix juive pour une paix juste au Moyen-Orient.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Prescilla Stofmacher pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous