Publié par Salem Ben Ammar le 7 mars 2018

Plus de 30% des musulmans ne reconnaissent pas les lois de la République, sauf pour les détourner en leur faveur.

Le vrai péril pour la France est moins les pesticides dans nos assiettes que ces islamistes qui voudraient lui imposer un jour la loi de l’islam et qui mènent aujourd’hui des offensives tout azimut qui sont autant de vagues d’assaut répétées et incessantes de nature terroriste, judiciaire, médiatique, communautariste, religieuse, toutes coordonnées entre elles et dont la finalité est de miner ses fondements républicains et civilisationnels jusqu’à ce qu’elle plie sous ses coups de boutoir.

[dreuz-paypal]

30% ne sont pas la majorité mais une minorité d’aujourd’hui est la majorité de demain. Ils sont surtout un indicateur sur le niveau du danger actuel du péril islamiste, lequel ne fait que monter en puissance chaque jour comme l’illustre parfaitement l’affaire de l’incarcération de Tarek Ramadan, l’idole de la France des mosquées et d’une partie de la jeunesse connectée de confession musulmane, qui suscite une mobilisation sans précédent au sein de ses coreligionnaires de tous bords.

Laissant ainsi apparaître, à travers le soutien troublant de certaines figures de l’islam affublé du masque de la modération, que la frontière entre les islamistes et leurs frères est aussi invisible qu’entre deux gouttes d’urine de chameau. Les masques tombent et les clivages s’écroulent dès que l’on touche aux symboles forts de leur communauté.

[dreuz-newsletter]

L’affaire Ramadan a au moins le mérite de révéler au grand jour que l’islam républicain est une vue de l’esprit. Quand on a le souci de la République, on ne met pas en cause la justice républicaine et on ne prend pas résolument parti pour un membre, fut-il le plus médiatisé, au nom du sentiment religieux.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

15
0
Merci de nous apporter votre commentairex