Publié par Gaia - Dreuz le 27 mars 2018

Un témoignage contredit un alibi donné par Tariq Ramadan en réponse à l’une des accusations de viols pour lesquelles il a été inculpé en France, selon des documents dont l’AFP a eu connaissance. Le théologien suisse aurait bien été sur le lieu du viol de Christelle.

Une des trois femmes qui ont porté plainte contre l’islamologue, désignée sous le pseudonyme de Christelle, affirme avoir été violée l’après-midi du 9 octobre 2009 à Lyon. En réponse, les premiers avocats de M. Ramadan, qui se sont retirés du dossier, avaient produit une note mentionnant une réservation de billet d’avion pour une arrivée à Lyon à 18h35 le même jour.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Or, au cours d’une audition, l’actuel président de l’Union des jeunes musulmans (UJM), l’association qui a organisé la conférence à laquelle M. Ramadan participait le 9 octobre 2009, a contredit cette version.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

“Il était prévu que monsieur Ramadan arrive au Terminal 1 de l’aéroport de Saint-Exupéry (de Lyon) le 9 octobre 2009 à 11h15. Moi-même et un collègue (…) avons récupéré monsieur Ramadan vers 11h35-11h40 à l’intérieur de l’aéroport”, a affirmé aux enquêteurs Yassine Djemal. Il a ajouté qu’ils avaient déposé le théologien musulman à l’hôtel Hilton, où les faits décrits par “Christelle” se seraient produits, “aux alentours de 12h15”.

Source : Rtbf.be

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous