FLASH
[11/12/2018] Trump a forcé les 2 leaders de l’opposition à débattre devant les caméras du mur de sécurité au nom de la transparence de gouvernance – ils ont tenté de résister, en vain  |  Brésil : tuerie dans une église catholique – nouveau bilan 5 morts (le pays compte près de 65 000 morts par assassinat/an, mais rarement au hasard comme ici)  |  Brésil : 1 homme est entré dans une église catholique et a tué 4 personnes avec un pistolet, puis s’est donné la mort – identité et motif encore inconnus  |  Tsahal découvre un troisième tunnel terroriste du Hezbollah à la frontière libanaise  |  Si Dreuz n’informe pas le Quai d’Orsay de ce qui se passe dans le monde, qui le fera ? Le chef du renseignement israélien indique que l’Iran réduit sa présence en Syrie  |  Lyon: trois interpellations après un incendie et l’agression de policiers  |  Le futur gouvernement brésilien prévoit de se retirer du pacte de Marrakech – bref, tous les gouvernement populistes prennent les bonnes décisions  |  [10/12/2018] Alerte info : des colons arabes ont tiré en direction d’un poste de Tsahal près de Bir Zayit en Judée  |  Après avoir voulu briser les sanctions américaines contre l’Iran, condamné Israël 8 fois à l’ONU, poussé les pays d’Europe centrale à ne pas déplacer leurs ambassades à Jérusalem, le CDU de Merkel refuse de geler des fonds pour le terrorisme palestinien  |  Ils ont signé le pacte mondial pour les migrations de l’ONU – pour le compte des peuples – sans demander leur accord (qui aurait été non)  |  #Giletsjaunes : la moitié des radars du pays auraient été détruits – d’un côté, c’est la réponse à l’acharnement anti-voitures ; de l’autre, il faudra plus d’impôts pour les faire réparer  |  [09/12/2018] Judée Samarie : 2 colons arabes palestiniens en voiture ont ouvert le feu sur des passants juifs – 6 blessés, dont 1 femme enceinte, grièvement  |  38% des juifs d’Europe envisagent de quitter leur pays en raison de l’hostilité grandissante envers leur communauté (i24NEWS)  |  #LeDrian invite Trump à ne pas se mêler de politique intérieure française – qu’il donne l’exemple et ne se mêle pas de la politique israélienne  |  Frontière israélo-libanaise : l’armée libanaise a placé des centaines de chars à la frontière, en infraction avec les résolutions de l’ONU, présent sur place, et qui regarde ailleurs  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 13 avril 2018

La politique anti-migrants de Viktor Orbán a été sa victoire dans la «lutte pour l’âme de l’Europe» – et la défaite d’Angela Merkel.

Selon un commentateur politique allemand, la victoire de Viktor Orban aux élections hongroises marque la défaite d’Angela Merkel et la fin de la lutte pour le pouvoir en Europe, qui s’est déclenchée pendant l’été 2015 au plus fort de la crise migratoire.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Eric Frey, le directeur du Der Standard, a déclaré que M. Orbán et Mme Merkel se sont affrontés il y a trois ans lorsque le Premier ministre hongrois a réagi à l’afflux croissant de réfugiés sur la route des Balkans, en fermant la frontière extérieure de l’UE.

M. Frey a écrit :

« C’était la lutte pour l’âme de l’Europe. Trois ans plus tard, cela devient évident : Orbán a gagné ce combat.

Les Etats touchés par la vague de réfugiés en Europe centrale se sont tous déplacés vers la droite.

Merkel vient juste de s’en tirer aux élections du Bundestag allemand et depuis lors, elle est en opposition extrêmement forte avec l’AfD, dont la xénophobie dépasse même celle du parti Fidesz de M. Orban. »

  • M. Frey a souligné qu’en Autriche, la crise des réfugiés avait donné une large majorité à la coalition turquoise-bleue et avait fait de Sebastian Kurz le chancelier.
  • Il a dit qu’en Italie, où des centaines de milliers de personnes sont entrées dans le pays via la Méditerranée, deux partis populistes ont été élus lors des dernières élections.

Il a déclaré :

« Le plus grand échec a été le projet de l’UE concernant la répartition homogène des demandeurs d’asile: bien qu’aucun pays n’ait reçu de réfugiés qui ne souhaiteraient pas trouver abri dans son pays d’accueil, la décision était suffisante pour diviser l’Union.

C’est une autre raison pour laquelle Orbán a remporté son élection triomphalement en peignant une image d’une invasion de son pays natal.

Aujourd’hui, les frontières de l’Europe sont fermées.

Même Merkel a adopté la politique de barbelés d’Orbán.

Viktor Orban a retrouvé le pouvoir sur un billet anti-immigration.

Eric Frey :

« Les images des masses de réfugiées aux frontières ont été profondément enracinées dans l’esprit du peuple – et ont fait de l’Europe un endroit beaucoup moins convivial.

Cela affectera non seulement les anciens et les nouveaux immigrants, mais aussi ceux qui souhaitent avoir une société tolérante et libérale.

La question des réfugiés a renforcé les positions des défenseurs de la politique identitaire nationaliste et de la ‘démocratie illibérale’.

La conviction de certains qu’ils pourraient retourner vers un passé où l’ouverture ancrée dans le projet européen n’existait pas encore, a bouleversé de grandes parties de la population et met maintenant en danger l’intégration en entier.

La crise financière et la crise de l’euro ont ébranlé la confiance de nombreuses personnes dans les élites, et les experts bruxellois et l’immigration de masse a fait le reste ».

M. Frey ajoute que la peur des étrangers, des musulmans et des «terroristes» est une réalité, et qu’elle ne pouvait pas même être vaincue par les arguments les plus raisonnables.

Il conclut ainsi :

« Cela ne signifie pas que les visions d’Orbán doivent dominer l’Europe. Si l’élément émotionnel explosif de la migration pouvait être équilibré par une politique d’immigration stricte, alors il devrait être plus facile d’obtenir un soutien pour les objectifs européens propagés par le président français Emmanuel Macron.

Cela profiterait finalement aux migrants qui sont déjà là et qui resteront.

Sur la question des frontières, Orbán avait raison à bien des égards en 2015.

Maintenant, il est important d’empêcher sa politique renforçant l’injustice de gagner. »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction © Oksana Zvirynska pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz