FLASH
[17/10/2018] Tiens tiens, le candidat brésilien soit-disant « extrême-droite » a refusé le soutien de David Duke, l’ex leader du KKK  |  Israël a détruit un autre tunnel terroriste partant de Gaza  |  Après des tirs de roquette depuis Gaza sur Beersheba, Israël a lancé une attaque aérienne d’envergure sur des sites terroristes du Hamas  |  [16/10/2018] La semaine dernière, une frappe aérienne américaine en Somalie a tué une soixantaine de membres du groupe terroriste Al-Shabaab  |  James Wolfe, directeur pendant 28 ans de la sécurité de la Commission du renseignement du Sénat, a avoué avoir menti au FBI et fuité des informations confidentielles au New York Times  |  Usual Suspect : les autorités allemandes annoncent que le preneur d’otages d’hier à Cologne était un Syrien  |  Les USA lancent une nouvelle vague de sanctions contre des entreprises iraniennes  |  On pleure pas l’assassinat de Khashoggi, qui disait en 2007 : La Nakba n’est pas différente de l’Holocauste  |  Mélenchon appelle ses partisans à faire barrage aux policiers qui perquisitionnent le siège de La France Insoumise  |  Agression brutale contre des Juifs à Brooklyn. Le nom de l’attaquant n’est bien sûr pas Smith, Johnson ou quelqu’un du KKK, mais Farrukh Afzal  |  Paul Allen, le co-fondateur de Microsoft, est décédé d’un cancer  |  Breaking News: Un avion de l’armée israélienne a attaqué une cible terroriste à Gaza  |  [15/10/2018] Une militante pro-migrant a été violée par un migrant marocain, a rapporté La Voix du Nord  |  New York : Ali Kourani, 34 ans, a été arrêté pour terrorisme après avoir tenté de devenir un informateur du FBI, offrant des informations sur le Hezbollah  |  Beaumont-sur-Oise (95) : un frère d’Adama Traoré jugé pour avoir incendié un bus et roué de coups un chauffeur  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Manuel Gomez le 15 avril 2018

Si c’était pour aboutir à un point identique de bestialité il était vraiment inutile de verser tout ce sang, de massacrer tant de victimes et s’il est, paraît-il, nécessaire d’abattre à tout prix Bachar El-Assad pour que la Syrie devienne, la paix retrouvée, une nouvelle Libye, et peut-être pire, après lui, alors autant se désengager tout de suite et laissez faire…puisqu’on ne peut rien faire pour l’empêcher !

Un rapport de l’ONU, publié le 10 avril et confirmé par le bureau des droits de l’homme de l’ONU ainsi que par la MANUL (Mission d’Appui des Nations Unies en Libye), affirme que depuis que la Libye a sombrée dans le plus total des chaos, en 2011, des groupes armés imposent leur force et leurs lois.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Ils incarcèrent à tour de bras des membres de factions rivales, quand ils ne les exécutent pas, mais également des journalistes, du personnel médical et des hommes politiques.
Le haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, dénonce les abus indicibles, les violations, l’horreur et l’arbitraire, dans lesquels croupissent des milliers d’enfants, de femmes et d’hommes, plus de 6500 personnes environ, car aucune statistique n’est disponible, ni aucun contrôle possible, pour établir où se situent les lieux de détention dépendant directement de ces groupes armés, ni le nombre de détenus.

Toutes ces prisons, hors du contrôle de l’Etat, sont « tristement célèbres pour les conditions horribles : cas de tortures, traitements outrageants et autres violations, au cours de détentions prolongées et arbitraires. Les personnes sont frappées avec des barres métalliques sous la plante des pieds. Elles sont électrocutées et brûlées avec des cigarettes, et les femmes ne sont pas épargnées : « obligées de se dévêtir, pour subir des fouilles dans leurs parties intimes, par des gardiens masculins et en présence et sous le regard de spectateurs, fonctionnaires, également masculins. »

Interpellés par l’ONU, l’Etat et les autorités libyennes ne peuvent que constater la véracité des faits mais sont dans l’impossibilité d’agir afin d’y mettre un terme.

(Source : El Watan du 12 avril)

Dans ce rapport de l’ONU ne sont pas invoqués les traitements subis par les milliers de « migrants » (20.000 environ) stationnés en Libye, pays qui est devenu la plaque tournante du départ pour des centaines de milliers d’africains.

Des milliers disparaissent et sont réduits à l’esclavage. Ils sont présentés et vendus sur la place publique par les groupes armés et les passeurs.

Ils sont vendus aux enchères, à l’heure actuelle, en banlieue même de Tripoli, mais également à Sabha, dans le sud libyen, sans que les associations françaises, si promptes à interpeller sur le sujet de l’esclavage noir, organisé par les « Blancs » jusqu’au 18e siècle, restent sans réaction au lieu de se mobiliser.

Il est vrai qu’il s’agit là d’un esclavage organisé par des Arabes et des Africains : de la chair humaine vendue au plus offrant, entre 400 et 1200 dinars libyens (1200 dinars = 800 dollars US). « Des hommes forts pour le travail agricole ».

Une douzaine de ces migrants est vendue en moins de dix minutes entre 200 et 300 dollars US et cela est confirmé par l’OIM (Organisation Internationale pour la Migration).

Des milliers d’enfants, de femmes et d’hommes « enfermés et empilés » les uns sur les autres dans des hangars, dépouillés de toute dignité, battus tous les jours à l’aide de bâtons électriques, subissant des horreurs inimaginables, travail forcé, tortures, viols, violences sexuelles et autres atrocités.

Est-ce que l’on entend des menaces verbales ? Est-ce qu’on lit des « tweets » ridicules et dangereux ? Est-ce que l’on assiste à une mobilisation militaire, des Etats-Unis, des Anglais et des Français ? Non, bien sûr ! Tout cela est réservé contre Bachar El Assad mais, surtout, contre la Russie de Vladimir Poutine !

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

A quoi servent toutes ces menaces, ce jeu de poker ? Bachar El Assad a gagné « sa guerre », avec l’aide des russes. Si la preuve est apportée qu’il a vraiment utilisé des armes chimiques (ce qui n’est pas le cas jusqu’à aujourd’hui), je ne vois pas l’intérêt pour lui de les utiliser de nouveau !

Et, en supposant que l’on parvienne à l’éliminer, tout comme Kadhafi ou Sadam Hussein, est-ce que la situation sera meilleure pour les syriens…et pour nous ? Certainement pas, à l’exemple de la Libye.

Tout ce beau monde, bien loin du théâtre des opérations, a-t-il une pensée pour Israël…en première ligne ?

Que chacun balaie devant sa porte et le monde sera plus propre !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz