FLASH
[22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  |  3 feux de forêt dans le Negev israélien provoqués par des ballons incendiaires palestiniens – et toujours aucune condamnation des écologistes  |  2 Marocains se faisant passer pour réfugiés mineurs d’origine libyenne et arrêtés à Rotterdam planifiaient des attentats à Paris (source NLTimes.nl)  |  L’armée israélienne va démolir le bâtiment où le terroriste qui a assassiné le soldat Ronen Lubarsky a vécu. Le ministre de la Défense a déclaré : « Pas de compromis avec la terreur »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 15 avril 2018

Alors que la France s’interroge sur la mise en place d’un éventuel service national universel, la Suisse maintient fièrement son service militaire obligatoire pour tous les hommes. Son armée de milice, née en 1798, est toujours plébiscitée par les trois quarts de la population.

Avec son béret noir de « chariste » (tankiste) et sa tenue camouflée ornée du drapeau suisse, le milicien Mustafi a fière allure. Et le sourire : il a presque terminé ses 245 jours de service obligatoire. Soit quinze de moins qu’avant la récente mise en place du Deva, le « Développement de l’armée » auquel les Suisses ont donné leur feu vert, par un référendum de 2016.

[…] « Chez nous, le milicien, c’est le citoyen-soldat. Le principe de la nation en armes, inspiré des armées révolutionnaires française et américaine, est inscrit depuis 1798 dans la Constitution de la République helvétique. Et les derniers qui l’ont remis en question, en 2013, ont été désavoués par trois Suisses sur quatre. »

L’armée suisse, c’est désormais 3 050 militaires de carrière, 6 150 civils et 134 500 miliciens dont la tradition remonte au Moyen Âge et au landsturm (la mobilisation de tous pour défendre le pays). Aujourd’hui encore, chaque garçon suisse capable de porter les armes est convoqué à l’âge de 16 ans ; s’il est reconnu apte (65 % d’une classe d’âge l’est), il est incorporé entre 18 et 25 ans. […]

Le nouveau milicien est ensuite affecté dans une unité qui le rappellera régulièrement « pour des entraînages ». Au cours des neuf années suivantes, il devra y effectuer six « cours de répétition annuelle », chacun d’une durée de trois semaines. Puis, toujours armé de son fusil d’assaut, il se contentera d’aller, une fois par an, au stand de tir et de griller quelques cartouches. […]

Source : Ouest-France, rapporté par Fdesouche.com

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz