Quantcast
FLASH
[22/09/2019] Élection israélienne. La liste arabe unie donne son mandat à Gantz pour faire tomber Netanyahu  |  Élection israélienne. Il est intéressant de noter que le President Rivlin a rappelé à la délégation de Gantz que @netanyahu n’a pas été inculpé  |  Élection israélienne. Gantz a rencontré les dirigeants des partis de gauche et ils ont clarifié leurs plans pour le prochain gouvernement : remplacer @netanyahu  |  Élection israélienne. La réunion de la liste arabe s’est terminée sans décision de recommander Gantz comme 1er ministre  |  Ministre hongrois des Affaires étrangères sur les quotas de redistribution des migrants décidée par Macron: « Nous les rejetons ! »  |  Un avion de combat non identifié a bombardé une base militaire appartenant à des terroristes chiites soutenus par l’Iran dans la région d’al-Anbar dans l’ouest de l’Irak. Aucune victime signalée  |  [21/09/2019] ISIS revendique l’explosion d’un bus qui a fait 19 morts en Irak  |  1er ministre australien: « L’une des nombreuses choses que Trump et moi avons en commun, c’est la passion du travail bien fait… Je le félicite la création d’emplois aux États-Unis  |  Militants pour le Climat et Black bloc, même combat, les deux groupes manifestent ensemble en ce moment à Paris  |  #GiletsJaunes: À 14 heures, 123 interpellations et 174 personnes verbalisées à Paris  |  L’Obs affirme que Michel Onfray « souscrit aux thèses d’Asselineau » – Onfray dénonce la fake news sur son site  |  Iran : augmentation du trafic d’organes  |  #Giletsjaunes, 106 interpellations à 13 h – ça rigole pas  |  #Giletsjaunes, le nouveau souffle ? 9 interpellations à Paris dans les manifestations  |  [20/09/2019] Le maire communiste de New York Bill de Blasion, qui a défiguré New York, abandonne la course à la présidence – il était à zéro % !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 17 avril 2018

Mardi soir, les experts en armes chimiques ont finalement pu entrer sur le site de Douma suspecté d’avoir été frappé par une attaque chimique.

Depuis Beyrouth, les journalistes de Reuters ont indiqué que les inspecteurs en armes chimiques ont finalement été autorisés à entrer dans la ville syrienne, ce mardi, alors qu’ils étaient bloqués par la Russie et la Syrie depuis samedi. Ils ont pu se rendre sur le lieu où une attaque présumée au gaz toxique a eu lieu, quelques jours après que les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France aient lancé des frappes de missiles.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La télévision d’Etat syrienne a rapporté que les experts de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques étaient entrés à Douma, où des dizaines de civils se trouvant à l’abri des bombes ont été gazés à mort le 7 avril.

La France suspecte que les quelques jours pendant lesquels les enquêteurs ont été interdits de pénétrer sur la zone a probablement servi à faire disparaître les preuves de l’attaque au gaz toxique, ainsi que menacer les éventuels témoins, avant que les inspecteurs n’aient pu atteindre le site.

La Syrie et son allié la Russie ne se sont pas accordés sur le narratif officiel : la Russie nie toute attaque chimique, tandis que la Syrie affirme qu’une attaque chimique s’est produite, mais qu’elle a été déclenchée par les rebelles, alors qu’ils ne disposent pas des moyens aériens pour lâcher les containers contenant des gaz.

Après l’attaque à l’arme chimique dont la Russie et la Syrie nient l’existence, Douma est tombé entre les mains des forces gouvernementales syriennes. Les derniers rebelles se sont retirés de cette poche de résistance qu’ils tenaient depuis 2013.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Source : reuters.com

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz