FLASH
[11/12/2018] Trump a forcé les 2 leaders de l’opposition à débattre devant les caméras du mur de sécurité au nom de la transparence de gouvernance – ils ont tenté de résister, en vain  |  Brésil : tuerie dans une église catholique – nouveau bilan 5 morts (le pays compte près de 65 000 morts par assassinat/an, mais rarement au hasard comme ici)  |  Brésil : 1 homme est entré dans une église catholique et a tué 4 personnes avec un pistolet, puis s’est donné la mort – identité et motif encore inconnus  |  Tsahal découvre un troisième tunnel terroriste du Hezbollah à la frontière libanaise  |  Si Dreuz n’informe pas le Quai d’Orsay de ce qui se passe dans le monde, qui le fera ? Le chef du renseignement israélien indique que l’Iran réduit sa présence en Syrie  |  Lyon: trois interpellations après un incendie et l’agression de policiers  |  Le futur gouvernement brésilien prévoit de se retirer du pacte de Marrakech – bref, tous les gouvernement populistes prennent les bonnes décisions  |  [10/12/2018] Alerte info : des colons arabes ont tiré en direction d’un poste de Tsahal près de Bir Zayit en Judée  |  Après avoir voulu briser les sanctions américaines contre l’Iran, condamné Israël 8 fois à l’ONU, poussé les pays d’Europe centrale à ne pas déplacer leurs ambassades à Jérusalem, le CDU de Merkel refuse de geler des fonds pour le terrorisme palestinien  |  Ils ont signé le pacte mondial pour les migrations de l’ONU – pour le compte des peuples – sans demander leur accord (qui aurait été non)  |  #Giletsjaunes : la moitié des radars du pays auraient été détruits – d’un côté, c’est la réponse à l’acharnement anti-voitures ; de l’autre, il faudra plus d’impôts pour les faire réparer  |  [09/12/2018] Judée Samarie : 2 colons arabes palestiniens en voiture ont ouvert le feu sur des passants juifs – 6 blessés, dont 1 femme enceinte, grièvement  |  38% des juifs d’Europe envisagent de quitter leur pays en raison de l’hostilité grandissante envers leur communauté (i24NEWS)  |  #LeDrian invite Trump à ne pas se mêler de politique intérieure française – qu’il donne l’exemple et ne se mêle pas de la politique israélienne  |  Frontière israélo-libanaise : l’armée libanaise a placé des centaines de chars à la frontière, en infraction avec les résolutions de l’ONU, présent sur place, et qui regarde ailleurs  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 19 avril 2018

Le juif attaqué à Berlin portait une kippa à titre expérimental. La victime s’est exprimée publiquement : il n’est pas juif – il a porté une kippa pour voir à quel point la violence contre les juifs était forte en Allemagne.

« Je ne suis pas juif, je suis israélien, j’ai grandi en Israël dans une famille arabe », a déclaré le jeune homme de 21 ans dans une interview à la Deutsche Welle mercredi.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Un ami l’avait averti qu’il n’était pas sûr de porter une kippa en Allemagne. Il n’y croyait pas, continue le jeune homme en s’expliquant. Trois hommes l’ont insulté, lui et son compagnon allemand de 24 ans, qui portait également une kippa, mardi soir à Prenzlauer Berg. L’un des hommes a finalement frappé le jeune homme de 21 ans avec une ceinture.

La victime a filmé l’agression avec son téléphone portable.


Alors qu’il frappe le jeune homme de 21 ans, l’attaquant crie en arabe :

« Range ton téléphone portable. Tu es un bâtard juif, Jahou » (juif en arabe).

L’homme attaqué fait fonctionner son smartphone et dit :

« Je te filme, je te filme, je te filme ».

Il y a une mêlée jusqu’à ce que l’attaquant soit repoussé. La vidéo se termine après 47 secondes.

« C’est terrible de marcher dans les rues de Berlin quand on est juif »

Mercredi, l’homme attaqué a déclaré à la télévision israélienne que lui et son compagnon avaient « marché normalement dans les rues – nous n’avons parlé à personne ». Trois hommes l’ont soudainement insulté. L’ami leur a dit d’arrêter. « Puis ils se sont mis en colère, l’un d’eux a couru vers moi. »

C’est à ce moment que la vidéo commence.

« J’ai tout de suite réalisé qu’il était important de le filmer « , dit-il. « Je voulais des preuves pour la police et que les Allemands voient, en gros, que le monde voit comme c’est terrible de marcher dans les rues de Berlin ces temps-ci en tant que juif ».

A « Bild », il a déclaré qu’on venait de lui donner la kippa, ainsi qu’une mise en garde de ne pas la porter en public. Il a répondu, incrédule : « Rien n’arrivera, en Allemagne, pas même à Berlin. »

« Et puis, pas cinq minutes plus tard, nous sommes sortis avec la kippa et nous avons été attaqués. »

Il ne se sent plus aussi en sécurité qu’avant. Il ne s’y attendait pas, surtout dans le quartier bourgeois de Prenzlauer Berg. « Si cela avait été à Neukölln, je n’aurais pas été si choqué. »

Après l’attaque : les victimes encore persécutées

La police a confirmé l’incident. Après la première attaque avec une la ceinture, le groupe de trois musulmans agressifs est parti. Puis l’un d’entre eux est revenu, et il a essayé d’attaquer le juif avec une bouteille. Un témoin est intervenu. Le jeune homme de 21 ans a été légèrement blessé.

La police est maintenant à la recherche de l’auteur du crime. Le dialecte régional de l’agresseur n’était pas clair – la victime a dit qu’il parlait un dialecte syrien.

Cette agression antisémite survient à un moment où les rapports d’incidents antisémites s’accumulent à la vitesse de l’arrivée massive de migrants.

Le Centre de recherche et d’information sur l’antisémitisme de Berlin (RIAS) a compté 18 attaques et 23 menaces concrètes l’année dernière. La communauté juive estime que 20 000 Juifs vivent dans la capitale.

Les ministres allemands de l’Éducation ont à ce sujet rencontré le Conseil central des Juifs pour discuter de la recrudescence des attaques antisémites dans les écoles. Le président du Conseil central, Josef Schuster, a parlé d’une « menace potentielle » élevée, en particulier dans les villes.

La chancelière allemande Angela Merkel a qualifié l’acte d’ « incident terrible ». Le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas et la ministre de la Justice Katarina Barley (tous deux du SPD) ont condamné le nouvel acte comme étant « intolérable ».

Maas a dit au Funke Media Group : « Les Juifs ne doivent plus jamais se sentir menacés ici. » Barley a dit : « C’est une honte pour notre pays. »

Voilà les politiques dans leur meilleur rôle : promettre des solutions aux problèmes qu’ils ont contribué à créer.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz