FLASH
[17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  |  Grenoble : 2 migrants Albanais tirent des coups de feu sur un groupe de personnes et sont interpellés après une course-poursuite  |  Primes en liquide : Claude Guéant condamné en appel à la prison ferme  |  Effet Trump : l’emploi des jeunes est au plus bas depuis 50 ans – quel horrible président ce Trump  |  « Nous ne voulons pas de migrants africains, ils ne viennent pas pour travailler pour les aides sociales » Andrej Babiš, premier ministre tchèque  |  Un engin explosif a détoné en Italie, près d’un siège du parti La Ligue  |  Israël : durant la nuit, l’armée a arrêté en Judée Samarie un terroriste musulman palestinien recherché  |  [16/08/2018] La ‘Reine du soul’ Aretha Franklin est décédée d’un cancer du pancréas à l’âge de 76 ans  |  1 terroriste du FPLP d’un camp de réfugiés palestiniens du sud Liban a été arrêté alors qu’il entrait en Israël avec un passeport belge  |  Tsahal a arrêté 8 terroristes musulmans pendant la nuit en Judée et en Samarie, dans le cadre des opérations de lutte contre le terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Abbé Alain Arbez le 20 avril 2018


Il y a une dizaine d’années, l’ambassadeur d’Israël Itzhak Levanon (photo) a invité l’Abbé Alain René Arbez à prononcer un discours lors du Yom Haatsmaout* – aux délégations invitées à l’Hôtel President Wilson (Genève), devant 400 personnes de toutes origines.

 
L’abbé Arbez a profité de l’occasion pour rappeler les changements fondamentaux survenus depuis Vatican II dans les relations entre chrétiens et juifs, documents d’Eglise catholique à l’appui.
Le texte qu’il publie aujourd’hui date de cette période, et aborde une autre approche de cette fête, avec une lecture des événements inspirés des thèmes bibliques.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il y a 3800 ans, Abraham claquait la porte d’un clan familial pourvoyeur d’idoles malfaisantes, et il partait à l’aventure sur la base d’une foi qui serait génératrice d’un peuple, et il le faisait pour répondre à un appel intérieur riche de promesses. Sans rien savoir de son avenir, il allait de l’avant, traversant les déserts comme un pionnier habité d’une présence initiatrice d’humanité.

Il y a 3300 ans, le petit hébreu Moïse était déposé sur un fragile panier d’osier voguant au fil de l’eau du Nil, au milieu de crocodiles féroces prêts à l’avaler. Providentiellement sauvé et éduqué par une femme de cœur, puis devenu adulte ayant fait ses choix, il guidait les siens de son feu intérieur et transmettait au peuple libéré les bases éthiques d’un vivre ensemble qui se montrent encore de nos jours utiles au monde entier.

Israël, l’état moderne est la résurgence récente de toute une communauté agressée maintes fois sur sa terre et au cours des siècles dispersée aux quatre horizons par des adversaires jaloux de son message. « L’an prochain à Jérusalem ! » Prolongement du cri des prophètes inspirés et inspirateurs, Jérusalem d’hier, d’aujourd’hui et de demain, pôle de lumière, indéfectible lieu de la Présence et capitale éternelle du peuple de l’alliance…

Depuis 65 ans, Israël est une nation reconnue qui a réussi à survivre dans un environnement hostile et dont la société démocratique et interculturelle a atteint les plus hauts niveaux technologiques. Tandis que la plupart de ses voisins sont de plus en plus soumis à une culture de mort jurant de faire disparaître Israël dans les délirants abîmes du djihad, sa devise reste vaillamment celle de la Tora : « Choisis la vie pour que tu vives ! » Comme le petit David face au géant Goliath, Israël doit sans cesse rester sur ses gardes et faire front sur son minuscule espace vital pour ne pas être déchiqueté par une brutalité adverse parée de soit-disant nobles causes dont la duplicité n’échappe à personne.

Cloué au pilori sur le Golgotha des bien-pensances aveuglées, il lui est lancé au visage, comme à un certain rabbi d’il y a 2000 ans : « si tu es ce que tu prétends, fais-nous tout de suite le miracle de la paix ! » Mais la paix qu’il lui est sommé d’offrir peut-elle prendre forme lorsque la haine habite les arrière-pensées de ceux qui l’exigent sans concertation, telle une soumission unilatérale à leur projet religieusement totalitaire ?

La paix authentique ne s’appelle pas salam, interface de la charia, car seul le shalom biblique se veut harmonie d’alliance respectueuse de réciprocité ouverte à l’universel, inspirée des 10 commandements et vecteur humaniste de droits de l’homme, incompatible avec les emprises discriminatoires de l’hégémonie coranique (radicale ou modérée). L’histoire biblique se poursuit donc aujourd’hui avec Israël confronté à l’acharnement obstiné de ses adversaires, et le combat culturel et spirituel entre oppression et liberté monte en puissance, tel un miroir prophétique de toute l’humanité à venir.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez, commission judeo-catholique de la conférence des évêques suisses et de la fédération suisse des communautés israélites, pour Dreuz.info.

* Yom Haatsmaout (jour de l’indépendance en hébreu) est le jour national d’Israël, commémorant la Déclaration d’indépendance d’Israël en 1948.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz