FLASH
[11/12/2018] Trump a forcé les 2 leaders de l’opposition à débattre devant les caméras du mur de sécurité au nom de la transparence de gouvernance – ils ont tenté de résister, en vain  |  Brésil : tuerie dans une église catholique – nouveau bilan 5 morts (le pays compte près de 65 000 morts par assassinat/an, mais rarement au hasard comme ici)  |  Brésil : 1 homme est entré dans une église catholique et a tué 4 personnes avec un pistolet, puis s’est donné la mort – identité et motif encore inconnus  |  Tsahal découvre un troisième tunnel terroriste du Hezbollah à la frontière libanaise  |  Si Dreuz n’informe pas le Quai d’Orsay de ce qui se passe dans le monde, qui le fera ? Le chef du renseignement israélien indique que l’Iran réduit sa présence en Syrie  |  Lyon: trois interpellations après un incendie et l’agression de policiers  |  Le futur gouvernement brésilien prévoit de se retirer du pacte de Marrakech – bref, tous les gouvernement populistes prennent les bonnes décisions  |  [10/12/2018] Alerte info : des colons arabes ont tiré en direction d’un poste de Tsahal près de Bir Zayit en Judée  |  Après avoir voulu briser les sanctions américaines contre l’Iran, condamné Israël 8 fois à l’ONU, poussé les pays d’Europe centrale à ne pas déplacer leurs ambassades à Jérusalem, le CDU de Merkel refuse de geler des fonds pour le terrorisme palestinien  |  Ils ont signé le pacte mondial pour les migrations de l’ONU – pour le compte des peuples – sans demander leur accord (qui aurait été non)  |  #Giletsjaunes : la moitié des radars du pays auraient été détruits – d’un côté, c’est la réponse à l’acharnement anti-voitures ; de l’autre, il faudra plus d’impôts pour les faire réparer  |  [09/12/2018] Judée Samarie : 2 colons arabes palestiniens en voiture ont ouvert le feu sur des passants juifs – 6 blessés, dont 1 femme enceinte, grièvement  |  38% des juifs d’Europe envisagent de quitter leur pays en raison de l’hostilité grandissante envers leur communauté (i24NEWS)  |  #LeDrian invite Trump à ne pas se mêler de politique intérieure française – qu’il donne l’exemple et ne se mêle pas de la politique israélienne  |  Frontière israélo-libanaise : l’armée libanaise a placé des centaines de chars à la frontière, en infraction avec les résolutions de l’ONU, présent sur place, et qui regarde ailleurs  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 24 avril 2018

Le 23 mars 2017, cette mère de famille de 28 ans avait violemment frappé l’enseignante de sa fille. Elle pensait à tort que la maîtresse avait porté la main sur sa fille.

Une mère de famille, condamnée en mars à un an de prison ferme par le tribunal correctionnel de Roanne (Loire) pour avoir giflé la maîtresse de sa fille, a été remise en liberté après avoir vu sa peine fortement réduite en appel.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Cette Rom kosovare de 28 ans, mère de cinq enfants, dont un bébé de 12 mois qu’elle allaitait toujours lors de son incarcération, a été condamnée par la Cour d’appel de Lyon à 12 mois de prison, dont 11 mois avec sursis mercredi, explique ce mardi auprès de son avocat.

En première instance, une peine nettement plus lourde, 18 mois dont six mois avec sursis, avait été prononcée suscitant l’indignation même dans le camp de la maîtresse, qui ne s’attendait pas à ce « qu’une mère de famille soit envoyée en prison ».

La cour d’appel a par ailleurs annulé la condamnation à ne plus résider sur la commune de Mably (Loire).

La cour saisie le soir même du jugement de première instance

« La cour que j’avais saisie le soir même du jugement de première instance, le 6 mars dernier, d’une demande de remise en liberté, a proposé de rejuger l’affaire sur le fond le 18 avril », explique Me Jamel Mallem, le nouvel avocat de la jeune femme « dont le casier judiciaire était vierge ».

« En appel, ma cliente a reconnu les faits nés d’un malentendu, car sa fille de cinq ans s’était elle-même fait une bosse à la tête. Alors qu’elle avait dans un premier temps dit à sa mère qu’elle avait été frappée par la maîtresse », indique Me Mallem.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Le 23 mars 2017, la jeune mère avait infligé à l’institutrice de l’école de Mably plusieurs gifles, tirant son écharpe et sa queue de cheval, sous le regard d’élèves, de parents et d’autres enseignants. Une agression qui avait entraîné trois jours d’ITT (incapacité totale de travail).

Source : Leparisien.fr

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz