FLASH
[21/05/2018] Le Paraguay inaugure aujourd’hui son ambassade à Jérusalem- le quai d’Orsay se fait livrer des laxatifs  |  [20/05/2018] Le Président Trump vient de demander officiellement une enquête pour savoir si le FBI et le département de la Justice d’Obama ont placé une taupe dans sa campagne présidentielle  |  [19/05/2018] Fusillade de Santa Fe : des photos nazis sur l’ordinateur de l’auteur de la tuerie (10 morts, 10 blessés)  |  [18/05/2018] Santa Fe : la tuerie de l’école a été arrêtée grâce à un professeur armé, comme Trump l’avait proposé : rien ne protège mieux des armes que les armes  |  Syrie : Les médias arabes affirment que l’explosion est une attaque israélienne sur des missiles utilisés par le Bavar-373, la version iranienne du système de défense antimissile russe S-300  |  Syrie : multiples explosion dans des dépôts d’armes à Hama près de l’aéroport militaire  |  Santa Fe, Texas : fusillade dans une école, 9 morts. Motif inconnu. Tueur arrêté  |  Attentat « à l’explosif ou au poison (à la ricine) » évité selon Gérard Collomb. 2 frères égyptiens arrêtés. Ils étaient surveillés sur Telegram. Quand le gouvernement protège les citoyens, on applaudi  |  Médias complices des morts de Gaza : le Hamas, heureux des condamnations par les médias, veut encore plus de morts, et prépare une autre journée d’émeutes  |  « A votre enterrement, l’Etat n’envoie pas des fleurs, mais une sommation d’impôts de succession à payer »  |  Après les aveux d’un chef du Hamas que les morts étaient des combattants, la presse de gauche américaine accuse le Hamas de commettre des « sacrifices humains »  |  [17/05/2018] Qui a inventé les attentats suicides ? Les Palestiniens ou les Iraniens ?  |  Une unité des «mistaravim (commando de Tsahal spécialisé dans le déguisement pour mieux infiltrer les communautés Arabes), se rendent sur un Campus Universitaire de Naplouse et kidnappe un terroriste recherché  |  Sirènes d’alarme dans le Golan: fausse alarme  |  Une plainte a été déposée par nos amis du @bnvca contre Le patron de RIVAROL. La condamnation de cette saloperie de Jérôme Bourbon serait une bonne nouvelle  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 24 avril 2018

Le 23 mars 2017, cette mère de famille de 28 ans avait violemment frappé l’enseignante de sa fille. Elle pensait à tort que la maîtresse avait porté la main sur sa fille.

Une mère de famille, condamnée en mars à un an de prison ferme par le tribunal correctionnel de Roanne (Loire) pour avoir giflé la maîtresse de sa fille, a été remise en liberté après avoir vu sa peine fortement réduite en appel.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Cette Rom kosovare de 28 ans, mère de cinq enfants, dont un bébé de 12 mois qu’elle allaitait toujours lors de son incarcération, a été condamnée par la Cour d’appel de Lyon à 12 mois de prison, dont 11 mois avec sursis mercredi, explique ce mardi auprès de son avocat.

En première instance, une peine nettement plus lourde, 18 mois dont six mois avec sursis, avait été prononcée suscitant l’indignation même dans le camp de la maîtresse, qui ne s’attendait pas à ce « qu’une mère de famille soit envoyée en prison ».

La cour d’appel a par ailleurs annulé la condamnation à ne plus résider sur la commune de Mably (Loire).

La cour saisie le soir même du jugement de première instance

« La cour que j’avais saisie le soir même du jugement de première instance, le 6 mars dernier, d’une demande de remise en liberté, a proposé de rejuger l’affaire sur le fond le 18 avril », explique Me Jamel Mallem, le nouvel avocat de la jeune femme « dont le casier judiciaire était vierge ».

« En appel, ma cliente a reconnu les faits nés d’un malentendu, car sa fille de cinq ans s’était elle-même fait une bosse à la tête. Alors qu’elle avait dans un premier temps dit à sa mère qu’elle avait été frappée par la maîtresse », indique Me Mallem.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Le 23 mars 2017, la jeune mère avait infligé à l’institutrice de l’école de Mably plusieurs gifles, tirant son écharpe et sa queue de cheval, sous le regard d’élèves, de parents et d’autres enseignants. Une agression qui avait entraîné trois jours d’ITT (incapacité totale de travail).

Source : Leparisien.fr

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz