FLASH
[22/02/2019] Fusillade mortelle à Colomiers, dans la banlieue ouest de Toulouse : 1 mort  |  [21/02/2019] L’administration dépense trop ? Pas grave, qu’ils payent : Île-de-France, nouvelle taxe sur les parkings  |  Excellente nouvelle : le jihadiste français Fabien Clain a été tué mercredi en Syrie  |  Jussie Smollett, l’acteur de Empire et proche d’Obama qui a fabriqué son attaque raciste par des pro-Trump, dort ce soir au poste  |  [20/02/2019] L’aviation israélienne a bombardé une position terroriste de Gaza en riposte à l’attaque avec explosifs attachés à un ballon plus tôt aujourd’hui  |  L’ado catho de Covington accusé à tort de propos racistes contre un natif indien, poursuit le Washington Post pour 250 millions de dollars pour avoir menti sur l’incident viral  |  [19/02/2019] Seulement quelques heures après avoir annoncé sa candidature, le socialiste Démocrate Bernie Sanders récole 1 million $ de dons – le gros pognon, il est chez les socialos  |  Trump lance une campagne mondiale pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité dans des dizaines de pays, dirigée par l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell (homosexuel)  |  #Marseille : l’homme a tiré sur la police qui a répliqué le blessant grièvement  |  #Marseille : un homme a attaqué au couteau 4 personnes  |  Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 25 avril 2018
Photo du Bishop Murray Medical Centreles victimes de l’attaque ont été prises en charge.

Un nouvel épisode d’affrontements intercommunautaires a fait au moins 18 morts, mardi matin, dans une église du Nigeria.

Deux prêtres catholiques et au moins 16 fidèles ont été tués dans le centre du Nigeria, où les affrontements intercommunautaires se multiplient ces derniers mois, a-t-on appris auprès de la police mardi. L’attaque qui a visé une église est attribuée à des éleveurs.

Une trentaine d’hommes armés ont surgi tôt mardi mardi dans la chapelle du village de Mbalom alors qu’une messe de funérailles était célébrée, a déclaré le patron de la police de l’Etat de Benue, Fatai Owoseni à la presse. Ces « bandits suspectés d’être des éleveurs ont tué deux révérends pères ».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Nous avons récupéré 16 corps (de fidèles) et ceux des deux prêtres sur les lieux de l’attaque », a ajouté M. Owoseni. La police « fouille toute la zone » pour retrouver les coupables et les traduire en justice, a-t-il encore souligné.

Abattues de sang-froid

Le diocèse de Makurdi, capitale de l’Etat de Benue, a confirmé l’attaque et la mort des prêtres Joseph Gor et Felix Tyolaha dans un communiqué condamnant les violences.

Selon Terhemen Angor, un habitant de Mbalom, l’office venait de démarrer vers 5h30 locales (6h30 en Suisse) à l’église St Ignatius «quand des tirs rapprochés ont commencé à résonner». «Les gens ont commencé à courir et à crier», a-t-il raconté à l’AFP, affirmant qu’une vingtaine de personnes avaient été «abattues de sang-froid», et de nombreuses autres blessées.

Les assaillants ont ensuite attaqué le village, «pillant plus de 60 maisons, des terres agricoles et des greniers alimentaires», a-t-il raconté. La population terrorisée a fui vers des localités voisines, ajoute-t-il.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Tournure identitaire

Les Etats du centre du Nigeria sont régulièrement touchés par des affrontements meurtriers pour l’accès à la terre et à l’eau entre agriculteurs sédentaires de confession chrétienne et éleveurs nomades, majoritairement peuls et musulmans, accusés de saccager les fermes agricoles avec leurs troupeaux.

Ce conflit séculaire pour les ressources, aggravé par l’explosion démographique dans le pays le plus peuplé d’Afrique (180 millions d’habitants) prend depuis plusieurs mois une tournure identitaire et religieuse. Le gouvernement du président Muhammadu Buhari a déployé l’armée dans plusieurs Etats, dont celui de Benue, pour tenter d’endiguer les violences intercommunautaires.

Selon l’agence locale de secours (SEMA), ce conflit a fait plus de 175’000 déplacés dans l’Etat de Benue depuis le début de l’année, dont 80’000 enfants, qui vivent pour la plupart dans des camps. Selon un rapport de septembre 2017 de l’International Crisis Group, plus de 2500 personnes ont ainsi été tuées au Nigeria en 2016. (ats/nxp)

Source : lematin.ch

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :