FLASH
[17/01/2019] L’antisémite Alain Soral vient d’être condamné à 1 an de prison ferme pour injure raciale, provocation et incitation à la haine raciale après ses propos sur la communauté juive  |  Et encore, et encore et encore : San Remo (Italie): Une femme belge enlevée, séquestrée, violée, prostituée, pendant 2 mois par 6 Tunisiens  |  Un terroriste musulman qui avait l’intention de faire sauter la Maison-Blanche a été arrêté après avoir essayé d’acheter des explosifs à des agents infiltrés du FBI. Il visait d’autres bâtiments du gouvernement et une synagogue  |  [16/01/2019] Une progressiste qui exige le droit de votre pour les étrangers dit qu’il faut interdire aux 75 ans et + de voter parce qu’ils ne vivront pas les conséquences de leurs décisions  |  [15/01/2019] Encore, et encore, et encore : en Autriche, une jeune fille de 16 ans retrouvé étranglée par un migrant syrien dans un parc  |  Au moins 3 tués et 14 blessés dans l’attaque d’un hôtel à #Nairobi #Kenya  |  Effet Trump : le taux de chômage des anciens combattants atteint son plus bas niveau depuis 18 ans  |  [14/01/2019] Pologne : le maire de Gdańsk, Paweł Adamowicz a été poignardé à mort sur scène lors d’un événement caritatif ce soir  |  Hum… je me demande… non rien. 10 membres d’équipage tués dans un accident d’avion cargo près de Téhéran  |  [13/01/2019] #Giletsjaunes : à Bordeaux, 1 homme a été passé à tabac par des CRS sous les yeux de sa fille  |  Le Creusot (71): 1 islamiste, fiché S, menace de tuer « 150 personnes », hurle allahou akbar… et bien entendu, il ressort libre du tribunal pendant que le boxeur #Giletsjaune lui, est en taule  |  CNN a demandé un reportage d’un média local sur le mur à la frontière mexicain. Le journaliste a fait son travail, et parlé de son efficacité. CNN qui milite contre le mur, a annulé le reportage  |  L’ancien militant d’extrême gauche italien Cesare Battisti, qui était en cavale depuis décembre, a été capturé en Bolivie  |  Et encore, et encore, et encore : En Allemagne, un demandeur d’asile afghan a poignardé une patiente polonaise enceinte. L’enfant à naitre est décédé  |  Netanyahou confirme que l’armée de l’air israélienne a frappé des cibles iraniennes à l’aéroport de Damas ce week-end. Des « centaines » de cibles de l’Iran et du Hezbollah en Syrie touchées  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 26 avril 2018

Le procureur de la République de Paris, François Molins, a expliqué, jeudi sur franceinfo, que le financement du terrorisme passe notamment par les plateformes numériques de collectes de fonds.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Dans le cadre de la lutte contre le financement du terrorisme, « 416 donateurs » basés en France et « 320 collecteurs essentiellement basés en Turquie et au Liban » ont été identifiés ces deux dernières années, a affirmé François Molins, procureur de la République de Paris, jeudi 26 avril sur franceinfo.

Des organisations, comme Daech ou Al-Qaïda, ont besoin d’argent pour subvenir à un certain nombre de besoins

François Molins

à franceinfo

Le financement du terrorisme passe notamment par les plateformes numériques de collectes de fonds « qui mettent en relation des porteurs de projet et des particuliers qui voudraient investir, mais qui peuvent être détournés par des gens qui veulent blanchir de l’argent ou financer du terrorisme », a expliqué François Molins.

La surveillance accrue par les services de renseignement de ces circuits financiers a permis d’obtenir de bons résultats : « L’argent a permis de débusquer des terroristes puisque ces circuits ont permis d’identifier des jihadistes qui se trouvaient en Syrie et en Irak alors que jusque-là nous n’étions pas avisés de leur présence là-bas », a-t-il le procureur de la République de Paris.

Les astuces pour financer le terrorisme

François Molins a aussi listé les astuces utilisées par les organisations pour financer le terrorisme : « C’est à travers ces modes de financements, les cartes prépayées, les dons aux associations humanitaires, les dons aux collecteurs, le recours à certains modes virtuels de paiement, tout ça fait qu’au bout du compte des organisations peuvent recevoir ce type d’argent et préparer un certain nombre d’action en France ou à l’étranger », a énuméré le procureur de la République de Paris.

François Molins a également nuancé le terme d’attaques terroristes « low cost » souvent utilisé ces derniers temps, car « elles nécessitent un minimum d’argent ». Dans sa démonstration, le procureur de la République de Paris s’est appuyé sur le coût des attentats qui ont frappé la France en 2015 : « On estimait l’argent nécessaire à la préparation des attentats de janvier 2015 à 25 000 euros, celle du 13 novembre 2015 à 80 00 euros. »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Mercredi et jeudi se tient, à Paris, la conférence « No money for terror » (pas d’argent pour la terreur) à l’initiative de la France. Près de 500 experts et 80 ministres de 72 pays, dont la majorité est issue des pays arabes, y participent. Elle doit se conclure par un discours d’Emmanuel Macron et un texte commun.

Source : Francetvinfo.fr

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz