Publié par Ftouh Souhail le 3 avril 2018

L’usage des enfants martyrs dans des attentats suicides n’est plus une exclusivité palestinienne. Le concept est maintenant exporté en Europe. Un musulman britannique, qui préparait des attaques, avait tenté d’enrôler « une armée » d’enfants qu’il encadrait dans une mosquée, pour viser 30 sites de Londres.

Cet extrémiste de 25 ans avait cherché à « radicaliser » 55 enfants âgés de 11 à 14 ans, et il prévoyait, selon Scotland Yard, de faire irruption avec les enfants dans des lieux très populaires comme Big Ben, the Queen’s Guard et Westfield Shopping Center.

Umar Ahmed Haque a été condamné la semaine dernière à la prison a perpétuité. Sa peine a été assortie d’une période de sûreté de 25 ans.

Pour mener à bien son projet, Ahmed Haque, avait cherché à radicaliser des enfants innocents. Pourtant il devait s’occuper d’eux dans une mosquée de Barking, à l’est de Londres, dans le cadre d’un programme d’activités payant après l’école. Il les faisait participer à des jeux de rôle ou visionner la propagande du groupe de l’État islamique, à l’insu de leurs parents.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Umar Ahmed Haque avait tenté de se rendre en avril 2016 en Turquie pour rejoindre ensuite le groupe État Islamique, mais avait été arrêté à l’aéroport d’Heathrow par les autorités britanniques, qui avaient découvert sur son téléphone des contenus et des recherches portants sur des attentats.

La police avait ensuite rassemblé des preuves de la préparation d’attentats par Umar Ahmed Haque.

Un complice, Abuthaher Mamun, a été condamné à une peine de 13 ans de prison pour avoir cherché à récolter des fonds pour mener à bien le projet.

Un troisième homme, Muhammad Abid, a lui été condamné à 4 ans et trois mois de prisons pour avoir eu connaissance de leurs projets et ne pas les avoir rapportées.

« Je salue les condamnations d’aujourd’hui, qui assurent l’emprisonnement de trois hommes complices d’un complot visant à radicaliser des enfants jeunes et vulnérables pour attaquer les commerces et la population de Londres », a commenté l’officier de police Dean Haydon.

Umar Ahmed Haque « avait l’intention de mettre à exécution son plan dans quelques années, pour lequel il prévoyait de former une armée de soldats, dont des enfants », a-t-il ajouté.

 

Les Palestiniens encourageaient les enfants à se suicider dans le monde entier

Cette technique d’enrôlement des enfants pour mourir comme martyrs a été observée depuis les années 2000 chez les Palestiniens. Itamar Marcus et Barbara Crook, du Palestinian Media Watch, étudient depuis des années ce phénomène qui a été adopté ensuite par Al-Qaida et le groupe État Islamique.

En 2007, Palestinian Media Watch a présenté au Comité spécial du Parlement britannique des preuves concernant les manuels scolaires palestiniens qui glorifiaient le terrorisme et inculquaient la haine aux jeunes pour les transformer en kamikazes.

Les Palestiniens ont rendu l’utilisation des enfants martyrs populaires même en Irak.

Après une période durant laquelle la télévision palestinienne diffusait des vidéos musicales promouvant le martyre et encourageant la violence contre les troupes américaines en Irak, Itamar Marcus avait témoigné en 2003 devant une commission du Sénat américain pour discuter du phénomène. Marcus avait témoigné sur l’une des vidéos présentées à l’audience de « Palestiniens … glorifiant l’assassinat de soldats américains » et appelant les Irakiens « à tuer des soldats américains ».

En 2007, de nombreuses critiques ont été émises à propos d’un programme de télévision pour enfants, Tomorrow’s Pioneers, diffusé par des studios gérés par le Hamas dans la bande de Gaza.

Le programme employait une figure inspirée par Mickey Mouse, Farfour, afin d’instiller un sentiment anti-américain et anti-israélien et de promouvoir un message de domination islamique parmi les enfants. Palestinian Media Watch, en collaboration avec l’Institut de recherche sur les médias du Moyen-Orient (MEMRI), a été le premier à soulever des inquiétudes concernant ce spectacle pour les enfants. Il a été retiré le 26 juin 2012 (après avoir prétendu aux enfants suivant l’émission que l’arrêt était dû à la mort en « martyr » de Farfour, assassiné par les Juifs…)

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Avec de tels messages de glorification du terrorisme et encourageant au martyr, une nouvelle génération d’enfants musulmans a été éduquée sur la haine des non-musulmans.

Aujourd’hui par exemple, nombre de manifestations sportives dans les pays arabes sont baptisées du nom de terroristes qui ont tués des enfants, y compris des matches de football de jeunes de moins de 14 ans. Par exemple, le terroriste libanais Samir Quntar, qui a tué une fillette juive, est considéré comme héros en Tunisie et en Algérie et citoyen palestinien d’honneur. Un telle politique sportive envoie comme message que tuer des non musulmans est une garantie d’honneur et de gloire éternelle.

Y a-t-il quoi que ce soit d’étonnant à ce que ces jeunes musulmans deviennent des bombes humaines ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Ftouh Souhail pour Dreuz.info.

25
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz