Quantcast
FLASH
[15/10/2019] Les kurdes auraient repris la ville frontalière de Ras al-Ayn /Sari Kani aux milices soutenues par la Turquie  |  4 terroristes palestiniens recherchés ont été arrêtés dans la nuit en Judée juive colonisée par les arabes sous le nom de Cisjordanie  |  [14/10/2019] Kais Saied élu président de Tunisie avec 72.71%  |  [12/10/2019] Au moins 4 morts et 3 blessés dans une fusillade à New York  |  4 morts, nombreux blessés dans une fusillade à Brooklyn  |  Attentat par fusillade en Samarie illégalement colonisée par les Palestiniebs : des terroristes musulmans ont ouvert le feu à partir d’un véhicule – Pas de blessés  |  [11/10/2019] Attaque au couteau près du Capitol à Washington  |  Une explosion s’est produite ce matin (vendredi) sur un pétrolier iranien dans la mer Rouge, près de la ville portuaire de Djedda, en Arabie saoudite. L’Iran parle de 2 tirs de missiles  |  [09/10/2019] Le préfet de police de Paris porte plainte pour « apologie du terrorisme » après que des commissariats franciliens ont reçu des appels avec des chants islamistes de vidéos de propagande de Daesh  |  Allemagne-Fusillade: Au moins 2 morts à Halle dans ce qui paraît être un attentat #antisémite  |  [07/10/2019] Avant la visite programmée du président Trump, le syndicat de la police du Minnesota imprime un T-shirt « les flics pour Trump »  |  Les socialistes au pouvoir au Portugal remportent les élections mais n’obtiennent pas la majorité absolue  |  [06/10/2019] Fusillade dans le Missouri à Kansas City : 4 morts et 5 blessés  |  [05/10/2019] Tremblement de terre à San Francisco  |  Vendredi, 2 gardes protégeant une synagogue #Berlin ont arrêté un syrien qui tentait d’entrer dans le bâtiment avec un couteau  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 2 mai 2018

Plusieurs pensionnaires d’un foyer pour mineurs étrangers isolés se sont révoltés et ont détruit un centre d’asile à Nantes. Pourquoi ? Parce que l’argent qui leur était donné par le département de Loire-Atlantique leur servait à dealer de la drogue, et que l’administration a décidé, à la place, de leur fournir des repas.

Le foyer où ont eu lieu les violences se trouve quartiers sud, à Nantes. La révolte a éclaté dans un foyer pour mineurs étrangers isolés (qui sont arrivés en France sans leurs parents, mais il existe un doute sur le fait qu’ils soient tous vraiment mineurs) à Nantes.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Plusieurs d’entre-eux, pour remercier la France de leur avoir ouvert les bras et de les avoir accueilli comme des princes, blanchis nourris et logés gratuitement, et avec de l’argent de poche en prime, se sont mis à casser des vitres, les meubles et les ordinateurs. La police a du intervenir.

La raison de leur colère ? La décision du conseil départemental qui les prend en charge au lieu d’aider les Français dans le besoin, et qui a compris qu’une partie de l’argent qu’il leur était donné chaque mois servait à acheter de la drogue pour la revendre.

Oui, les 300 euros versés chaque mois servaient à des achats beaucoup moins légaux que de la nourriture.

Jusqu’ici, le département de Loire-Atlantique versait tous les mois 300 euros à chaque migrant de ce foyer où, les pauvres, ne bénéficient pas de la restauration : ils sont obligés d’aller acheter à manger, et il n’est pas question de leur demander de travailler ! Cette somme servait à des achats illégaux – de la drogue pour en faire le trafic – ce qui ne les dérangeait en rien, peut-être même qu’ils étaient déjà dealer dans leurs pays d’origine : les immigrationnistes interdisent qu’on se pose la question sous peine d’être catalogué islamophobe. Il a donc été décidé de leur fournir quotidiennement des repas et de ne verser en espèces que 60 euros à chacun d’entre-eux.

Certains ne l’ont pas accepté, se sont rebellés et ont déclenché une violente émeute.

Les policiers qui sont intervenus à la demande du responsable du foyer ont été la cible de jets de projectiles avant de parvenir à rétablir l’ordre. L’un des mineurs, qui s’était suspendu dans le vide à dix mètres de haut, a finalement été maîtrisé sans qu’il ne se blesse.

Sept migrants en garde à vue

Sept ont été placés en garde à vue. Ils sont convoqués mi-juillet devant le juge des enfants, qui leur donnera une petite tape sur les doigts.

Le directeur du foyer a déposé plainte, la sécurité du foyer a été renforcée, et ce sont les Français qui payent.

 

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz