Publié par Dreuz Info le 4 mai 2018

Deux jeunes réfugiés illégaux, âgés de 31 et 22 ans, retenus au Centre de rétention administratif de Nîmes en situation irrégulière, ont été placés en garde à vue pour menaces de mort, rapporte Objectif Gard.

Ils ont fait l’objet d’une comparution immédiate au tribunal de Nîmes, jeudi, pour « des menaces de mort sur des personnes dépositaires de l’autorité publique en récidive et des outrages », a expliqué le vice-procureur Patrick Bottero.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il se sont rebellés contre leurs conditions de rétention au centre Nîmois, le 27 avril dernier, et les deux hommes ont directement menacé les fonctionnaires de police.

L’un d’entre eux a sorti son téléphone portable en criant qu’il allait appeler « du renfort, des copains à lui qui se trouvaient dehors et qui allaient arroser [les policiers] à la Kalachnikov », explique un témoin.

Les deux hommes ont été appréhendés une fois le calme revenu dans le centre de rétention.

Les deux barbares sont déjà connus des services de police.

Le plus âgé a été condamné et relâché à 8 reprises avec notamment une sanction pour « des menaces sur des policiers » qui l’a certainement traumatisé à vie.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz