FLASH
[19/07/2018] Médias de plus en plus marginalisés: 68% des Républicains approuvent la rencontre entre Poutine et Trump que les journalistes qualifient de « trahison » (sondage CBS)  |  Effet Trump : Le chômage à travers les États-Unis est le plus faible depuis décembre 1969, selon un rapport du ministère du Travail  |  [18/07/2018] Pour faire face à l’afflux de touristes, Lufthansa annonce deux nouvelles routes vers Eilat cet hiver  |  [15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  |  #Bastille night was very quite in #Paris area: 237 jailed, 183 arrests for questioning, 134 vehicles burned. 5 police officers, 4 firemen injured. 1 supermarket looted. Immigration brings a lot of good things  |  La nuit du 13 juillet a été normalement calme en région parisienne: 237 interpellations, 183 GAV, 134 véhicules incendiés. 4 policiers, 4 pompiers et 1 gendarme blessés. 1 Franprix pillé  |  « Après ma nuit blanche à cause des tirs de roquettes des islamistes de Gaza superbement occultés par les médias, l’alerte rouge continue chez moi au sud d’Israël. C’est ça, une religion de paix et d’amour ? »  |  Purge de #Twitter: Les journalistes et gauchistes s’attendaient à ce que Trump perde des millions de followers, il en a perdu 340 000. Obama en a perdu 3 millions, mais là les gauchistes ont regardé ailleurs  |  Pour la 1ère fois depuis 2014, 1 missile antichar guidé a été tiré sur les forces israéliennes à l’est de Khan Younis. Des chars israéliens ont tiré sur 1 maison d’où le missile a été lancé. Plusieurs victimes parmi les terroristes  |  Fin du suspens: Le Sénat confirmera la nomination du juge Kavanaugh à la Cour suprême le 1er octobre – prudemment avant les élections de mi-mandat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 8 mai 2018

Les titres des journaux français le disent: “la France est indignée” des propos de Donald Trump sur le Bataclan.

Il a osé suggérer que si des gens avaient été armés, ne serait-ce que des gens travaillant pour le Bataclan, des vies auraient pu être sauvées, et les terroristes éliminés plus rapidement. Que n’a-t-il pas dit là ?

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

  • “Propos honteux”, a dit François Hollande, qui ajoute penser aux “victimes du 13 novembre”.
  • “Indécent et incompétent”, ajoute Manuel Valls.
  • “Indignation et dégoût” précise Bernard Cazeneuve.
  • “Méprisable et indigne”, crache Anne Hidalgo qui ne veut pas être en reste.
  • “La France est fière d’être un pays sûr où l’acquisition et la détention d’armes à feu sont strictement réglementées”.

Les associations de victimes du Bataclan vont toutes dans le même sens que ceux dont je viens de citer les réactions. Seul Albert Chennouf-Meyer, le père de l’une des victimes de Mohamed Merah, a réagi de façon digne et a montré qu’il existait encore des gens en France qui ont le sens de l’honneur, et je le salue et lui rend hommage ici.

Hollande, Valls, Cazeneuve, Hidalgo, les membres du gouvernement français actuel se tiennent tous les coudes pour ne pas reconnaître leur lâcheté, et leur abjecte médiocrité. Les associations de victimes du Bataclan ont une mentalité de victimes consentantes et satisfaites d’être victimes.

Ce qui est honteux est effectivement, et Donald Trump a raison, qu’il n’y ait pas eu la moindre personne armée au Bataclan, et que les tueurs aient pu pénétrer dans les lieux et accomplir leurs crimes sans obstacle. Ce qui est indécent est que la police ait mis aussi longtemps à intervenir parce qu’elle ne disposait pas d’armes suffisantes pour affronter des tueurs disposant, eux, d’armes de guerre. Ce qui est méprisable est de n’avoir pas anticipé ce qui s’est passé, d’avoir laissé l’islam et l’esprit de djihad s’installer sur le territoire français. Ce qui est indigne est d’être fier de quoi que ce soit dans l’état de la France aujourd’hui. Pour ce qui est de l’incompétence, tous ceux qui gouvernent la France depuis des décennies devraient, s’ils étaient encore capables d’ouvrir les yeux, regarder l’état de délabrement matériel, intellectuel et moral qu’ils ont contribué à installer dans le pays. 

Ce qui est infiniment triste est qu’il y ait des victimes consentantes et satisfaites d’être victimes, et c’est parce qu’il y a des victimes consentantes et satisfaites d’être victimes, et parce que les victimes consentantes ont une mentalité d’esclave, qu’il y a des Hollande, Valls, Cazeneuve, Hidalgo, des membres du gouvernement actuel, Macron à l’Elysée. 

La France est un pays où il y a eu deux cent cinquante morts dans des attentats terroristes islamiques en six années, davantage que dans tous les autres pays occidentaux. C’est le seul pays occidental où des Juifs n’ont cessé depuis plus de dix ans d’être assassinés simplement parce qu’ils sont juifs. C’est le pays qui compte le plus grand nombre de zones de non-droit en Europe, et le pays que des organisations islamiques ont choisi pour avancer vers une prise du pouvoir, comme l’a montré une enquête récente de la télévision israélienne qui ne sera jamais diffusée en France. C’est un pays où les prisons sont des lieux de recrutement d’organisations djihadistes. C’est, au-delà de la question terroriste islamique, un pays où la légitime défense est lourdement sanctionnée et où des gens qui se sont simplement défendus contre des agresseurs qui les menaçaient ont fini en prison. C’est un pays où on laisse libres, sans surveillance ou signalement aux voisins, des criminels pédophiles qui peuvent violer et tuer des enfants. C’est un pays où on accorde si peu de valeur à la vie humaine que des assassins multirécidivistes ne peuvent être condamnés à une peine de prison qui soit une peine à perpétuité réelle.

C’est un pays qui n’a depuis longtemps de leçons à donner à personne, et surtout pas aux Etats-Unis, surtout pas à un Président des Etats-Unis, et moins encore au Président actuel, Donald Trump. 

  • La France a été tirée de l’effroyable enlisement dans lequel elle était pendant la guerre de 1914-1918 par une intervention militaire américaine.
  • Elle a été libérée en 1944-1945 par des troupes essentiellement américaines, après avoir passé quatre années dans la collaboration la plus vile et dans une persécution des Juifs largement acceptée.
  • Elle a pu être reconstruite après la Deuxième Guerre mondiale grâce à une aide américaine massive et la généreuse Amérique a été remerciée par la répugnante arrogance du Général de Gaulle, un antisémite détestant les Etats-Unis qui a fait croire aux Français qu’ils avaient tous été résistants et que la France s’était libérée toute seule ou presque.

C’est un pays où, à cause du Général de Gaulle, il existe une fierté mal placée et une vaniteuse illusion de grandeur souvent insupportable. C’est une petite puissance qui s’imagine encore être grande. C’est un pays où tous les dirigeants politiques depuis le Général de Gaulle se sont crus plus intelligents que les Présidents américains et ont aligné les échecs et les comportements sordides quand des Présidents américains qui leur faisaient face alignaient, eux, les réussites et les comportements imprégnés de droiture. 

Quand les Etats-Unis avaient Ronald Reagan, l’homme qui a contribué à faire passer le monde à l’ère post-industrielle et qui a gagné la guerre froide, la France avait François Mitterrand, l’homme qui a installé en France la pauvreté endémique et le chômage de masse. Quand les Etats-Unis ont eu George Walker Bush, capitaine courageux face à l’offensive islamique, la France a eu Jacques Chirac, l’ami corrompu de tous les dictateurs du monde arabe. 

Aujourd’hui, les Etats-Unis ont Donald Trump, l’homme qui a redressé l’économie américaine en moins d’un an et l’a dirigée vers le plein emploi, l’homme qui a terrassé en neuf mois l’Etat Islamique en attendant de faire bien davantage (il va annoncer ce jour sa décision sur l’accord de juillet 2015 avec l’Iran, et l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem sera inaugurée le 14 mai prochain), la France a Emmanuel Macron, l’homme qui a si peu de culture historique qu’il confond Ronald Reagan et Theodore Roosevelt quand il parle au Congrès des Etats-Unis, l’homme qui pense que Mahmoud Abbas œuvre pour la fraternité, la paix et la non-violence. 

La France n’est pas le seul pays où sévit le crétinisme journalistique, mais le crétinisme journalistique y atteint néanmoins des sommets. Et, à de rares exceptions près, les journalistes français ne connaissent rien aux sujets dont ils parlent, sont imprégnés de préjugés gauchistes qui les rendent acéphales, et fonctionnent comme des boussoles inversées. Dès qu’ils apprécient un dirigeant politique américain, il faut immédiatement en déduire que le dirigeant en question est un abruti ou une crapule. Dès qu’ils détestent un dirigeant politique américain, il faut en déduire que ce dirigeant a des qualités remarquables. La détestation qu’ils éprouvent envers Donald Trump suffirait à laisser penser, en dehors de tout autre paramètre, que ce sera un grand Président. 

Je me suis penché sur la question pour écrire plusieurs de mes livres sur les années Pétain, et les années Pétain montrent des politiciens vaniteux, sans courage, souvent sans scrupules, et nombre de dirigeants politiques français d’aujourd’hui me font penser à ceux du temps de Pétain. Les années Pétain montrent aussi des journalistes se faisant servilement propagandistes, et nombre de journalistes français d’aujourd’hui me font penser à ceux du temps de Pétain.

J’aimerais pouvoir encore aimer la France. Je ne puis aimer ce que la France devient aujourd’hui. 

Je ne cesse de l’écrire, j’aimerais un sursaut de dignité chassant les imposteurs. Je ne le vois pas venir. Il y a maintenant tant de temps que les imposteurs régissent ce pays et y sont parvenus à l’hégémonie dans le secteur des idées que je crains que la situation soit irréversible. Hélas.

J’écris encore en français pour être au côté de ceux qui se battent et que la situation en France révolte.

Je suis heureux de vivre aux Etats-Unis sous la présidence de Donald Trump. C’est d’ores et déjà un grand Président. Ce sera sans doute un très grand Président.

Dois-je ajouter que son discours devant la NRA contenait infiniment plus que sa référence au Bataclan, mais comme toujours, les journalistes français ignorent tout du reste du discours. C’est délibéré. C’est vil. C’est honteux. C’est méprisable. 

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

PS Donald Trump a dit:

« Si j’avais été au Bataclan, j’aurais ouvert le feu”. Je ne doute pas qu’il dit vrai. Il y a quelques années à New York, il a vu un homme se faire frapper par un autre, qui était armé. Il a fait arrêter sa voiture ; il est intervenu et a sauvé la victime d’agression. Il y a des hommes courageux, et d’autres qui ne le sont pas. Nous sommes en France dans une époque lamentable où les seconds insultent les premiers.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz