FLASH
[23/05/2018] Allemagne : les étudiants de l’université Gutenberg virent les militants antisémites de BDS à coup de pied au cul  |  Si le taux de popularité de Trump atteint 50% contre 48% pour Obama à la même période, cela dit quoi des médias qui le disent incapable ?  |  Effet Trump : le taux de popularité du président atteint 50% dans le sondage Reuters, et les Républicains sont en tête pour les élections de mi-mandat  |  [22/05/2018] Effet Trump : plus de 70% des Américains attribuent la bonne santé de l’économie et le faible taux de chômage à Trump – et 91% des médias refusent d’en parler  |  ISIS a mis le feu à son quartier général dans le camp palestinien de Yarmouk  |  Gaza : les manifestants décrits comme pacifiques ont mis le feu à un poste militaire israélien. Tsahal a riposté  |  [21/05/2018] Le Paraguay inaugure aujourd’hui son ambassade à Jérusalem- le quai d’Orsay se fait livrer des laxatifs  |  [20/05/2018] Le Président Trump vient de demander officiellement une enquête pour savoir si le FBI et le département de la Justice d’Obama ont placé une taupe dans sa campagne présidentielle  |  [19/05/2018] Fusillade de Santa Fe : des photos nazis sur l’ordinateur de l’auteur de la tuerie (10 morts, 10 blessés)  |  [18/05/2018] Santa Fe : la tuerie de l’école a été arrêtée grâce à un professeur armé, comme Trump l’avait proposé : rien ne protège mieux des armes que les armes  |  Syrie : Les médias arabes affirment que l’explosion est une attaque israélienne sur des missiles utilisés par le Bavar-373, la version iranienne du système de défense antimissile russe S-300  |  Syrie : multiples explosion dans des dépôts d’armes à Hama près de l’aéroport militaire  |  Santa Fe, Texas : fusillade dans une école, 9 morts. Motif inconnu. Tueur arrêté  |  Attentat « à l’explosif ou au poison (à la ricine) » évité selon Gérard Collomb. 2 frères égyptiens arrêtés. Ils étaient surveillés sur Telegram. Quand le gouvernement protège les citoyens, on applaudi  |  Médias complices des morts de Gaza : le Hamas, heureux des condamnations par les médias, veut encore plus de morts, et prépare une autre journée d’émeutes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 10 mai 2018

Rudy Giuliani vient d’annoncer qu’il démissionne de son cabinet d’avocats Greenberg Traurig pour se concentrer à temps plein sur l’enquête de l’enquêteur spécial duRobert Mueller.

L’ancien maire de New York, Rudy Giuliani, qui s’est récemment joint à l’équipe juridique du président Trump, a annoncé qu’il démissionne de son cabinet d’avocats Greenberg Traurig pour se concentrer sur l’enquête spéciale sur l’ingérence de la Russie dans l’élection présidentielle de 2016.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Compte tenu des exigences pressantes de l’enquête Mueller, je crois qu’il est dans l’intérêt de tous que je démissionne définitivement », a déclaré M. Giuliani dans un communiqué. « De cette façon, je peux me concentrer uniquement sur cette question d’importance critique pour notre pays. »

Giuliani a d’abord pris un congé temporaire et non rémunéré de l’entreprise le 19 avril, afin d’aborder des questions spécifiques pour M. Trump, a souligné Richard Rosenbaum, président exécutif de Greenberg Traurig. Rosenbaum a expliqué que Giuliani a reconnu que ce travail s’est avéré être « très prenant » et « d’une durée plus longue que prévu initialement ». En conséquence, Giuliani a conclu qu’il valait mieux pour lui de démissionner, à compter du 9 mai.

« J’ai beaucoup de respect pour la carrière incroyable du maire et ce qu’il a fait pour New York et notre pays pendant de nombreuses années, et je le considère comme un ami », a dit Rosenbaum.

Jusqu’à l’arrivée de Giuliani, la stratégie de l’équipe d’avocats de Trump était de remettre à Mueller tous les documents qu’il réclamait, assister à tous les entretiens, répondre à toutes les demandes, tandis que le président Trump s’impatientait d’une enquête qui ne va nulle part mais le gêne dans la conduite quotidienne des affaires étrangères du pays.

La stratégie de l’ancien maire de New York et ex-procureur fédéral – c’est lui qui a nettoyé la ville gangrenée par la drogue et la violence dans les années 70 avec sa politique tolérance zéro – est de monter une attaque musclée contre Mueller sur le terrain médiatique et politique tout en le mettant en difficulté sur les aspects légaux.

Giuliani veut faire feu de tous bois.

Par exemple, Judicial Watch vient de publier de nouveaux emails du département de la Justice montrant que l’ancien directeur du FBI James Comey a reçu le conseil par les responsables du FBI en mai 2017 de consulter Robert Mueller avant de témoigner devant tout comité du Congrès lié à l’ingérence russe en 2016, ou son licenciement en tant que directeur du FBI. Giuliani a bien l’intention de se servir de ces nouvelles révélations de collusion pour exposer toutes les failles et combines qui entourent l’enquête de Mueller.

Et puisque la semaine dernière, un juge fédéral a reproché à l’équipe Mueller de chercher à faire destituer le président Trump, Giuliani a de quoi faire comprendre aux Américains que son enquête est politique et non légale.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz