FLASH
[23/05/2018] Allemagne : les étudiants de l’université Gutenberg virent les militants antisémites de BDS à coup de pied au cul  |  Si le taux de popularité de Trump atteint 50% contre 48% pour Obama à la même période, cela dit quoi des médias qui le disent incapable ?  |  Effet Trump : le taux de popularité du président atteint 50% dans le sondage Reuters, et les Républicains sont en tête pour les élections de mi-mandat  |  [22/05/2018] Effet Trump : plus de 70% des Américains attribuent la bonne santé de l’économie et le faible taux de chômage à Trump – et 91% des médias refusent d’en parler  |  ISIS a mis le feu à son quartier général dans le camp palestinien de Yarmouk  |  Gaza : les manifestants décrits comme pacifiques ont mis le feu à un poste militaire israélien. Tsahal a riposté  |  [21/05/2018] Le Paraguay inaugure aujourd’hui son ambassade à Jérusalem- le quai d’Orsay se fait livrer des laxatifs  |  [20/05/2018] Le Président Trump vient de demander officiellement une enquête pour savoir si le FBI et le département de la Justice d’Obama ont placé une taupe dans sa campagne présidentielle  |  [19/05/2018] Fusillade de Santa Fe : des photos nazis sur l’ordinateur de l’auteur de la tuerie (10 morts, 10 blessés)  |  [18/05/2018] Santa Fe : la tuerie de l’école a été arrêtée grâce à un professeur armé, comme Trump l’avait proposé : rien ne protège mieux des armes que les armes  |  Syrie : Les médias arabes affirment que l’explosion est une attaque israélienne sur des missiles utilisés par le Bavar-373, la version iranienne du système de défense antimissile russe S-300  |  Syrie : multiples explosion dans des dépôts d’armes à Hama près de l’aéroport militaire  |  Santa Fe, Texas : fusillade dans une école, 9 morts. Motif inconnu. Tueur arrêté  |  Attentat « à l’explosif ou au poison (à la ricine) » évité selon Gérard Collomb. 2 frères égyptiens arrêtés. Ils étaient surveillés sur Telegram. Quand le gouvernement protège les citoyens, on applaudi  |  Médias complices des morts de Gaza : le Hamas, heureux des condamnations par les médias, veut encore plus de morts, et prépare une autre journée d’émeutes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 12 mai 2018
Kimberley Strassel

Avec la révélation que l’administration Obama a infiltré une taupe du FBI dans la campagne Trump (lire mon article d’hier ici), seul le silence destiné à protéger Obama explique pourquoi le monde médiatique n’est pas horrifié par ce scandale sans équivalent dans toute l’histoire des Etats-Unis.

La révélation explosive qu’une personne recrutée par le FBI a infiltré les équipes de Trump pendant les présidentielles a été publiée dans le Wall Street Journal (1), difficile de qualifier de peu sérieux, mais a été ignorée par les journalistes, décidément déconnectés des réalités au point de passer à côté du scandale politique sans doute le plus important de toute leur carrière.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La journaliste Kimberley Strassel explique en préambule que le FBI a perdu une nouvelle bataille, jeudi dernier, quand la commission d’enquête du renseignement du Congrès l’a obligé à lui présenter des documents confidentiels sur l’enquête de contre-espionnage contre la campagne Trump.

Et pour justifier sa résistance à fournir les documents réclamés par Devin Nunes, le président de la commission d’enquête du Congrès, quelqu’un au département d’Etat a laissé fuiter des informations détaillées destinées à salir l’image de Nunes.

Et il s’avère que ces fuites révèlent qu’« une source au sein de l’équipe de campagne de Trump a confirmé les soupçons de collusion avec la Russie. »

Kimberley Strassel :

« Il [la personne qui a divulgué les infirmations] parle d’une source top secrète du gouvernement [Obama] qui a travaillé pour le FBI et la CIA, qui est un citoyen américain, et semble avoir une sorte d’enchevêtrement avec des agences de renseignement étrangères ou peut-être est basée à l’étranger.

J’ai une bonne idée de qui est cette personne. Et il semble bien qu’en effet, il y ait eu une tentative du FBI couronnée de succès pour espionner avec un ‘actif humain’ la campagne Trump. »

Strassel :

« Quand le FBI parle d’une source, il s’agit d’une personne ordinaire dont le FBI utilise la position pour espionner pour le compte de l’agence. Nous pouvons en déduire que c’est quelqu’un qui était dans la campagne et qui venait faire son rapport au FBI. Ce qui veut dire que le FBI utilisait les renseignements fournis par une personne pour espionner le candidat Trump].

C’est assez incroyable et scandaleux. Nous sommes dans un environnement politique. Les organismes d’application de la loi sont censés être très prudents afin qu’ils n’aient pas l’air d’influencer ou de participer à une élection. »

Strassel :

« C’est extrêmement important parce que souvenez-vous que le FBI a été harcelé de questions et s’est collé à cette histoire que ce qui est à l’origine de cette enquête de contre-espionnage était une information qu’ils ont eue en juillet à propos de cette supposée conversation à Londres lors d’une soirée arrosée d’un jeune aide de camp, George Papadopoulos.

Si, pour une raison quelconque, nous découvrons que cette personne infiltrée dans la campagne était en surveillance ou espionnait avant cette date, alors on a un problème parce que ce n’est plus leur histoire d’origine, et ils [le FBI] doivent avoir quelque chose d’autre [à nous fournir] comme raison de surveiller la campagne Trump »

Strassel dit qu’elle ne peut pas pour le moment révéler le nom la taupe du FBI, mais qu’elle a une idée assez précise de son identité, et qu’elle va bientôt la révéler.

« La bonne nouvelle, dit Strassel, est que le président Nunes a le soutien de tous les leaders du Congrès et les membres du Parti républicain font en sorte qu’il soit possible que, si le ministère de la Justice ne fournit pas tous les documents qu’il réclame, il va engager une démarche pour mettre en accusation le numéro 2 du département de la Justice Rod Rosenstein pour outrage au Congrès, et déclencher une mesure de destitution. »

Pour nos lecteurs anglophones, voici la version intégrale de l’interview de Kimberley Strassel dont vous pouvez activer les sous-titres.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

(1) https://www.wsj.com/articles/about-that-fbi-source-1525992611?redirect=amp#click=https://t.co/YF5wvOLhzj

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz