FLASH
[11/12/2018] La grosse tuile : un juge condamne la porn star Stormy Daniels instrumentalisée par les Démocrates à payer 300 000 $ à #Trump suite à l’échec de sa poursuite en justice  |  #Strasbourg : 1 soldat français aurait été blessé durant les échanges de coup de feu avec le terroriste. Selon certaines informations, le terroriste lui-même a été blessé, mais a réussi à s’enfuir des lieux  |  Tristement, l’attentat de #Strasbourg est maintenant en tête des tendances jusqu’en Australie  |  #Strasbourg, bilan provisoire de l’immigration : 2 morts et 12 blessés  |  #Strasbourg : l’immigration se porte bien – la police demande juste aux gens de se barricader chez eux, et vient d’échanger des tirs avec le terroriste, mais sans islamophobie  |  Fusillade dans le centre de #Strasbourg : l’assaillant qui a été identifié, est fiché S pour radicalisation  |  Fusillade dans le centre de #Strasbourg : le tireur qui a pris la fuite, a été identifié  |  Strasbourg : l’attaque s’est produite près du Marché de Noël qui a déjà été ciblé par un projet d’attentat  |  Fusillade dans le centre de #Strasbourg : le tireur en fuite  |  Fusillade dans le centre de #Strasbourg : 1 mort et 6 blessées  |  Strasbourg 1 homme a ouvert le feu sur la foule, non loin de l’Hôtel de Police. Au moins 4 blessés. Tireur en fuite. Les autorités appellent les riverains à ne pas sortir de chez eux  |  Fusillade dans le centre de #Strasbourg : 1 mort et 3 blessées  |  Trump a forcé les 2 leaders de l’opposition à débattre devant les caméras du mur de sécurité au nom de la transparence de gouvernance – ils ont tenté de résister, en vain  |  Brésil : tuerie dans une église catholique – nouveau bilan 5 morts (le pays compte près de 65 000 morts par assassinat/an, mais rarement au hasard comme ici)  |  Brésil : 1 homme est entré dans une église catholique et a tué 4 personnes avec un pistolet, puis s’est donné la mort – identité et motif encore inconnus  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Piotr Stammers le 12 mai 2018

Le président George W. Bush s’est vu décerner le Distinguished Leadership Award jeudi soir par le Conseil de l’Atlantique, un groupe de réflexion basé à Washington, pour son action dans la lutte contre la crise du SIDA en Afrique au cours de sa présidence.

Le 43e président des États-Unis a été honoré pour la création par son administration du Plan présidentiel d’urgence de lutte contre le sida (PEPFAR), lancé en 2003, qui a été volontairement ignoré par les médias pour que le grand public n’apprenne pas ce que GW Bush, détesté par les journalistes, a accompli de positif durant sa présidence.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Lorsque nous sommes confrontés à la souffrance, lorsque nous sauvons des vies, nous insufflons de l’espoir aux populations dévastées « , a déclaré M. Bush lors de la cérémonie de remise des prix.

En acceptant cet honneur, M. Bush a encouragé les entités de Washington à poursuivre le programme et a déclaré que dépenser de l’argent à l’étranger est « dans l’intérêt de la sécurité nationale des États-Unis ».

« Toute vie humaine est précieuse », a-t-il dit, citant également l’obligation « morale » des États-Unis d’intervenir dans la crise du sida.

Son ancienne secrétaire d’État, Condoleezza Rice, a enregistré un message vidéo pour féliciter l’ancien président.

« George W. Bush a montré ce que le vrai leadership signifie et exige : Faire ce que vous pensez être juste, même si ce n’est pas ce qui est populaire », dit-elle dans la vidéo diffusée lors de l’événement.

M. Bush a accepté le prix et a remercié les Américains pour leur générosité dans la lutte contre la maladie.

« Eh bien, nous avons renversé la vapeur contre le VIH/SIDA, mais les gains sont encore fragiles. Nous ne pouvons pas nous arrêter. Nous avons maintenant atteint un stade du voyage où il ne peut y avoir de pause. Nous devons continuer », a-t-il dit, paraphrasant un discours de Winston Churchill.

Cette distinction est méritée et elle a également été passée sous silence. Le narratif que Bush était un sale type doit à tout prix être entretenu par les journalistes.

Mais au delà, personne ne met jamais publiquement en cause les dirigeants des pays Africains pour ce qu’ils ne font pas pour leur population, ni les populations elles-mêmes pour leur absence de comportement préventif, et ce silence est raciste. L’Occident traite les Africains comme des irresponsables. Ils semblent partir du prémisse que les populations locales ne sont pas assez évoluées pour se prendre en charge et qu’il faille absolument leur tenir la main.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Piotr Stammers pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz