FLASH
[24/09/2018] Allo tonton, pourquoi tu tousses ? A Grenoble un musulman fiché S a tenté de mettre le feu à une chapelle, car l’islam est une religion d’amour  |  Comme promis lors de l’élection, le gouvernement italien serre la vis sécuritaire et anti-étrangers illégaux  |  La Belgique est scandalisée par la libération de Noureddine C., condamné en 2007 à 30 ans de prison pour le meurtre d’une policière  |  Pendant la présidentielle, Benalla posait avec son arme pour un selfie… sans port d’armes, mais la justice n’est pas égale pour tous  |  L’Aquarius demande l’autorisation de débarquer 58 « migrants » (le vrai terme est étrangers illégaux) à Marseille  |  Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  |  [23/09/2018] La région suisse de Saint-Gall vote massivement en faveur de l’interdiction de la burqa  |  La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Piotr Stammers le 12 mai 2018

Le président George W. Bush s’est vu décerner le Distinguished Leadership Award jeudi soir par le Conseil de l’Atlantique, un groupe de réflexion basé à Washington, pour son action dans la lutte contre la crise du SIDA en Afrique au cours de sa présidence.

Le 43e président des États-Unis a été honoré pour la création par son administration du Plan présidentiel d’urgence de lutte contre le sida (PEPFAR), lancé en 2003, qui a été volontairement ignoré par les médias pour que le grand public n’apprenne pas ce que GW Bush, détesté par les journalistes, a accompli de positif durant sa présidence.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Lorsque nous sommes confrontés à la souffrance, lorsque nous sauvons des vies, nous insufflons de l’espoir aux populations dévastées « , a déclaré M. Bush lors de la cérémonie de remise des prix.

En acceptant cet honneur, M. Bush a encouragé les entités de Washington à poursuivre le programme et a déclaré que dépenser de l’argent à l’étranger est « dans l’intérêt de la sécurité nationale des États-Unis ».

« Toute vie humaine est précieuse », a-t-il dit, citant également l’obligation « morale » des États-Unis d’intervenir dans la crise du sida.

Son ancienne secrétaire d’État, Condoleezza Rice, a enregistré un message vidéo pour féliciter l’ancien président.

« George W. Bush a montré ce que le vrai leadership signifie et exige : Faire ce que vous pensez être juste, même si ce n’est pas ce qui est populaire », dit-elle dans la vidéo diffusée lors de l’événement.

M. Bush a accepté le prix et a remercié les Américains pour leur générosité dans la lutte contre la maladie.

« Eh bien, nous avons renversé la vapeur contre le VIH/SIDA, mais les gains sont encore fragiles. Nous ne pouvons pas nous arrêter. Nous avons maintenant atteint un stade du voyage où il ne peut y avoir de pause. Nous devons continuer », a-t-il dit, paraphrasant un discours de Winston Churchill.

Cette distinction est méritée et elle a également été passée sous silence. Le narratif que Bush était un sale type doit à tout prix être entretenu par les journalistes.

Mais au delà, personne ne met jamais publiquement en cause les dirigeants des pays Africains pour ce qu’ils ne font pas pour leur population, ni les populations elles-mêmes pour leur absence de comportement préventif, et ce silence est raciste. L’Occident traite les Africains comme des irresponsables. Ils semblent partir du prémisse que les populations locales ne sont pas assez évoluées pour se prendre en charge et qu’il faille absolument leur tenir la main.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Piotr Stammers pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz