FLASH
[25/05/2018] Gaza : les cerfs-volants transportant des cocktail molotov provoquent des incendies en Israël – silence des écologistes  |  L’an dernier, la mairie de gauche de la Nouvelle-Orléans a accusé le réchauffement climatique d’être responsable des inondations. Il s’avère que les pompes à eaux étaient cassées  |  Désinformé par les médias, le gouvernement sud-africain demande à Israël de se retirer de Gaza …. 13 ans après qu’Israël se soit retiré de Gaza !  |  [24/05/2018] Israël autorise la construction de 2500 logements en Judée Samarie revendiquée par les colons arabes  |  Israël, Jérusalem : pendant la nuit, la police des frontières a arrêté un terroriste palestinien qui avait tiré sur des soldats et projeté sa voiture contre celle de l’armée  |  Elon Musk (Tesla) aux médias : « pourquoi croyez-vous que Trump a été élu ? Parce que plus personne ne vous croit. Vous avez perdu toute crédibilité depuis longtemps »  |  [23/05/2018] Allemagne : les étudiants de l’université Gutenberg virent les militants antisémites de BDS à coup de pied au cul  |  Si le taux de popularité de Trump atteint 50% contre 48% pour Obama à la même période, cela dit quoi des médias qui le disent incapable ?  |  Effet Trump : le taux de popularité du président atteint 50% dans le sondage Reuters, et les Républicains sont en tête pour les élections de mi-mandat  |  [22/05/2018] Effet Trump : plus de 70% des Américains attribuent la bonne santé de l’économie et le faible taux de chômage à Trump – et 91% des médias refusent d’en parler  |  ISIS a mis le feu à son quartier général dans le camp palestinien de Yarmouk  |  Gaza : les manifestants décrits comme pacifiques ont mis le feu à un poste militaire israélien. Tsahal a riposté  |  [21/05/2018] Le Paraguay inaugure aujourd’hui son ambassade à Jérusalem- le quai d’Orsay se fait livrer des laxatifs  |  [20/05/2018] Le Président Trump vient de demander officiellement une enquête pour savoir si le FBI et le département de la Justice d’Obama ont placé une taupe dans sa campagne présidentielle  |  [19/05/2018] Fusillade de Santa Fe : des photos nazis sur l’ordinateur de l’auteur de la tuerie (10 morts, 10 blessés)  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 mai 2018
© RSB News

L’UE avait préparé une déclaration dénonçant le déménagement de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem qui a été bloquée par trois pays membres.

La Hongrie, la République tchèque et la Roumanie ont bloqué la semaine dernière une déclaration commune de l’UE critiquant la relocalisation de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’initiative de publier la déclaration hostile a été prise par – devinez qui ? – le pays le plus anti-israélien d’Europe : la France, avec l’appui de plusieurs autres États membres de l’UE.

Le sentiment anti-israélien étrangle tellement le Quai d’Orsay qu’aux dernières nouvelles, la France, dont le Consulat se trouve tout près de la future ambassade américaine à Jérusalem, n’enverra même pas un représentant assister à l’inauguration de l’ambassade américaine.

Des responsables israéliens affirment que l’objectif était de présenter aux États-Unis une position commune contre la décision des 28 États membres afin d’embarrasser et d’isoler l’administration Trump avant la cérémonie d’ouverture, ce lundi 14 mai.

Selon des diplomates européens et les responsables israéliens, le projet de déclaration diffusé dans les capitales européennes comportait trois points :

  1. Jérusalem devrait être la capitale des deux États – Israël et le futur État de Palestine.
  2. Le statut final de Jérusalem devrait être négocié et déterminé uniquement par des négociations entre les parties.
  3. Les États membres de l’UE ne suivront pas les États-Unis et ne déplaceront pas leurs ambassades à Jérusalem (j’explique plus loin les raisons de ce refus – vous allez être surpris).

La France et les autres États membres voulaient publier vendredi le communiqué sous la forme d’une déclaration du chef de la politique étrangère de l’UE, Federica Mogherini, et affirmer qu’elle était soutenue par l’ensemble des 28 membres de l’UE.

Mais plus tôt vendredi, la Hongrie, la République tchèque et la Roumanie ont annoncé qu’elles s’opposaient à la déclaration, et qu’il leur était impossible de parvenir au consensus nécessaire pour la publier.

Un diplomate européen de haut rang a déclaré avec beaucoup de frustration :

« Les Hongrois ne veulent pas s’opposer à Trump, et les Tchèques et les Roumains envisagent de déplacer leurs propres ambassades à Jérusalem, contre la position de l’UE. C’est l’état de l’UE de nos jours ».

Pourquoi les États Européens refusent d’installer leurs ambassades à Jérusalem

Souvent, l’on évoque la soumission des dirigeants européens à l’islam. Je suis certain que la plupart des gens ignorent jusqu’à quel point va cette soumission. Le refuse de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et d’y installer leurs ambassades me donne l’occasion d’en apporter un exemple – Daladier et Chamberlain ne sont pas loin. En fait, ils dictent toujours la politique des dirigeants européens.

En janvier 1981, lors de la Conférence du sommet islamique de La Mecque (1), les membres ont pris la résolution suivante :

  • Les États musulmans s’engagent à utiliser toutes leurs potentialités pour s’opposer à la décision israélienne d’annexer Al-Quds [Jérusalem]. Ils adhèrent à la décision d’imposer un boycott politique et économique [donc pétrolier] aux États qui … établissent des ambassades à Al-Quds Al-Sharif.

Conclusion

L’UE est partagée entre deux forces :

  1. son désir constant de nuire aux Juifs, donc à Israël par tous les moyens diplomatiques à sa disposition (l’UE n’a aucun moyen militaire, et a besoin de la haute technologie israélienne),
  2. la menace pétrolière des États arabes.

Ces deux forces, évidemment, se conjuguent, mais l’esprit de la soumission est le plus fort.

Le maire de Jérusalem Nir Barkat a lui-même accroché le panneau signalétique de l’ambassade américaine à Jérusalem

Une place de Jérusalem va porter le nom du président Trump. Un quartier de Jérusalem est en cours de construction pour accueillir les nombreuses ambassades qui vont s’installer. Certains envisagent de nommer ce quartier « Trump Town ». Le Quai d’Orsay va être content.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

(1) https://www.dreuz.info/2017/01/03/la-fatwa-sur-jerusalem-qui-interdit-aux-pays-europeens-dy-installer-leurs-ambassades/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz