Quantcast
FLASH
[21/03/2019] En réponse aux explosifs déclenchés par le Hamas à la frontière, Tsahal a détruit des postes de contrôle du Hamas  |  Golan : réponse de Netanyahou à Trump : « vous venez d’écrire l’Histoire »  |  Trump à l’instant : « Après 52 ans, il est temps que les États-Unis reconnaissent pleinement la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, qui revêt une importance stratégique et sécuritaire cruciale pour l’État d’Israël et la stabilité régionale ! »  |  [20/03/2019] #CNN n’a pas annoncé à ses téléspectateurs que l’étudiant catholique injustement accusé par la chaîne les poursuit en justice à hauteur de 275 millions  |  Attentat terroriste à Milan : 1 migrant a détourné un bus scolaire avec 51 enfants et a mis le feu au bus. La police a rapidement secouru tous les enfants  |  AFP : Mahan Air Iran annule les vols pour Paris à partir du 1er avril. Le Trésor américain a sanctionné la compagnie aérienne en 2011  |  Nice : 2 frères, suspectés d’avoir poignardé 1 homme puis d’avoir tenté de l’écraser alors qu’il était secouru par des sapeurs-pompiers, sont en garde à vue  |  #Acte19 vers la grosse castagne ? Militaires de Sentinelle mobilisés. Macron : « Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger. Les prochains jours seront donc décisifs»  |  La police néo-zélandaise a arrêté le tireur de Christchurch alors qu’il était en route pour une 3e attaque  |  « Vous savez que la fête juive de Pourim a commencé quand vous voyez des girafes dans les synagogues »  |  #Israël : 3 colons arabes #palestiniens coupables de crimes terroristes ont été éliminés durant la nuit dans la province juive de Judée, illégalement occupée par les Palestiniens  |  [19/03/2019] Le parlement de Nouvelle-Zélande a ouvert sa session d’hier avec un texte de la sourate al-Baqarah, en arabe et en anglais – pourquoi il n’y a jamais ça pour les chrétiens massacrés par les islamistes ?  |  Bisounours : à Bordeaux, un homme avec un brassard « jihad » a attaqué un policier dans un commissariat  |  [18/03/2019] Tsahal vient d’appréhender plusieurs Palestiniens qui se sont infiltrés en Israël depuis Gaza – ce qui n’est jamais bon signe pour la sécurité des innocents  |  Le terroriste islamique d’#Utrecht a été arrêté par la police  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 17 mai 2018

Selon l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), des échantillons prélevés à Saraqeb ont révélé la présence inhabituelle de produits chimiques dans l’environnement local.

Le chlore a été utilisé comme une arme dans la ville de Saraqeb, une ville du nord de la Syrie tenue par les rebelles au début du mois de février, a déclaré l’organisme international contre la prolifération des armes chimiques.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Une mission d’enquête de l’OIAC a déterminé que « du chlore a été libéré des bouteilles par impact mécanique dans le quartier Al Talil de Saraqeb » le 4 février, selon un communiqué de l’OIAC, mercredi.

Les conclusions de l’équipe étaient basées sur la découverte de deux bouteilles « dont on a déterminé qu’elles contenaient auparavant du chlore ».

En outre, l’OIAC a déclaré que des échantillons environnementaux avaient « démontré la présence inhabituelle de chlore dans l’environnement local ».

L’équipe a également interrogé des témoins et a constaté qu' »un certain nombre de patients dans les établissements médicaux peu après l’incident présentait des signes et des symptômes compatibles avec l’exposition au chlore ».

Environ 11 personnes ont été traitées après l’attaque du 4 février pour des symptômes légers et modérés d’exposition à des produits chimiques toxiques, y compris des difficultés respiratoires, des vomissements et une perte de conscience, a déclaré l’OIAC dans un rapport sur ses conclusions.

Ahmet Uzumcu, directeur général de l’OIAC, a sévèrement critiqué l’attaque chimique.

« Je condamne fermement l’utilisation continue de produits chimiques toxiques comme armes par quiconque, pour quelque raison que ce soit et dans quelque circonstance que ce soit », a-t-il déclaré dans une déclaration, ajoutant, « ces actes vont à l’encontre de l’interdiction sans équivoque des armes chimiques inscrite dans la Convention sur les armes chimiques. »

Conformément à son mandat, l’OIAC n’a pas dit quel camp était responsable de l’attaque au chlore contre Saraqeb, qui se trouve sur un territoire tenu par les rebelles dans la province d’Idlib.

Mais des témoins ont dit aux enquêteurs de l’OIAC que les munitions ont été larguées dans des bombes à baril à partir d’un hélicoptère, selon le rapport.

Seules les forces gouvernementales syriennes sont connues pour avoir des hélicoptères.

L’OIAC enquête également sur une attaque chimique présumée le 7 avril dans l’enclave de Douma, près de Damas, qui a déclenché des attaques de missiles par les États-Unis, la France et la Grande-Bretagne.

Ces résultats sont attendus d’ici la fin du mois.

Un mécanisme conjoint OIAC-ONU pour la Syrie a déjà conclu que le gouvernement du président syrien Bachar al-Assad a utilisé à la fois du sarin et du chlore, tuant et blessant des centaines de civils.

On a découvert que les rebelles avaient déjà utilisé de la moutarde au soufre à petite échelle.

Le gouvernement syrien nie ces allégations.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :