FLASH
[11/12/2018] La grosse tuile : un juge condamne la porn star Stormy Daniels instrumentalisée par les Démocrates à payer 300 000 $ à #Trump suite à l’échec de sa poursuite en justice  |  #Strasbourg : 1 soldat français aurait été blessé durant les échanges de coup de feu avec le terroriste. Selon certaines informations, le terroriste lui-même a été blessé, mais a réussi à s’enfuir des lieux  |  Tristement, l’attentat de #Strasbourg est maintenant en tête des tendances jusqu’en Australie  |  #Strasbourg, bilan provisoire de l’immigration : 2 morts et 12 blessés  |  #Strasbourg : l’immigration se porte bien – la police demande juste aux gens de se barricader chez eux, et vient d’échanger des tirs avec le terroriste, mais sans islamophobie  |  Fusillade dans le centre de #Strasbourg : l’assaillant qui a été identifié, est fiché S pour radicalisation  |  Fusillade dans le centre de #Strasbourg : le tireur qui a pris la fuite, a été identifié  |  Strasbourg : l’attaque s’est produite près du Marché de Noël qui a déjà été ciblé par un projet d’attentat  |  Fusillade dans le centre de #Strasbourg : le tireur en fuite  |  Fusillade dans le centre de #Strasbourg : 1 mort et 6 blessées  |  Strasbourg 1 homme a ouvert le feu sur la foule, non loin de l’Hôtel de Police. Au moins 4 blessés. Tireur en fuite. Les autorités appellent les riverains à ne pas sortir de chez eux  |  Fusillade dans le centre de #Strasbourg : 1 mort et 3 blessées  |  Trump a forcé les 2 leaders de l’opposition à débattre devant les caméras du mur de sécurité au nom de la transparence de gouvernance – ils ont tenté de résister, en vain  |  Brésil : tuerie dans une église catholique – nouveau bilan 5 morts (le pays compte près de 65 000 morts par assassinat/an, mais rarement au hasard comme ici)  |  Brésil : 1 homme est entré dans une église catholique et a tué 4 personnes avec un pistolet, puis s’est donné la mort – identité et motif encore inconnus  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 18 mai 2018

En ce moment, je regarde la saison 4 de la série Madame Secretary sur CBS, avec la très belle Tea Leoni dans le rôle de secrétaire d’État des États-Unis.

L’histoire est bien charpentée, elle nous fait pénétrer à chaque épisode dans la complexité des rapports géopolitiques et des forces contraires qui contribuent à la formation de la politique de la plus grande puissance au monde, le gendarme de la démocratie, les États-Unis.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il m’a fallu un certain temps pour comprendre les choix intentionnels et non innocents faits par Barbara Hall, l’auteur de la série, pour le cabinet de la secrétaire d’Etat Elizabeth McCord.

Hollywood, avec la surpuissance de la puissance émotionnelle cinématographique, est un levier très important pour enraciner les objectifs sociaux que la gauche progressiste américaine veut imposer au monde.

Comme je me concentrais sur l’histoire, il m’a fallu un temps pour réaliser qui la scénariste a choisi pour m’inoculer et faire passer les caractères qui entourent le rôle principal pour banals. Examinons-les :

  • Daisy Grant, la coordinatrice de presse, jeune femme noire célibataire qui élève seule son nouveau-né,
  • Blake Moran, assistant personnel de madame Secretary, homosexuel blanc au comportement efféminé, qui se dit qu’il devrait peut-être révéler qu’il est homosexuel,
  • Jay Whitman, le blanc hétérosexuel de service, mais rassurez-vous,n il n’a pas non plus de famille normale : il vient de divorcer et partage avec son ex la garde de leur fille,
  • Un rédacteur des discours de la secrétaire d’État, fils d’un père catholique irlandais-américain et – évidemment – d’une mère musulmane pakistano-américain, injustement victime d’islamophobie,
  • Une lesbienne hommasse assumée à l’allure choquante, mais à laquelle personne, dans la série, ne prête attention afin de faire entrer dans les esprits qu’être une lesbienne hommasse est parfaitement banal. Ça ne l’est pas.

J’ai failli me laisser endormir : une histoire solide, une très belle actrice principale bourrée de charme, un rythme impeccable, une mise en scène irréprochable et une image superbe, et le tour du magicien d’Hollywood, qui vous incite à surveiller sa main droite tandis que c’est de la main gauche qu’il vous manipule, a failli réussir.

Non, ces caractères ne sont pas la nouvelle norme. Ils sont le reflet de la société que l’extrême gauche veut imposer en remplacement de la cellule familiale traditionnelle qui seule permet à un être humain de s’épanouir normalement, et représente le dernier rempart contre la mainmise idéologique.

Une mère célibataire, un divorcé, un homosexuel, une lesbienne hommasse, ce n’est pas normal. Ça ne me dérange en rien, je n’ai rien contre les divorcés, les mères célibataires et les homosexuels, et je leur souhaite avec toute ma sincérité profonde à tous d’avoir une vie harmonieuse et heureuse, mais ce n’est pas la norme et nous ne devons pas accepter qu’elle le devienne.

Ce qui est normal, la norme, c’est un papa, une maman, et des enfants. Le reste est à la marge.

Bonjour chez vous !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz