FLASH
[18/07/2018] Pour faire face à l’afflux de touristes, Lufthansa annonce deux nouvelles routes vers Eilat cet hiver  |  [15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  |  #Bastille night was very quite in #Paris area: 237 jailed, 183 arrests for questioning, 134 vehicles burned. 5 police officers, 4 firemen injured. 1 supermarket looted. Immigration brings a lot of good things  |  La nuit du 13 juillet a été normalement calme en région parisienne: 237 interpellations, 183 GAV, 134 véhicules incendiés. 4 policiers, 4 pompiers et 1 gendarme blessés. 1 Franprix pillé  |  « Après ma nuit blanche à cause des tirs de roquettes des islamistes de Gaza superbement occultés par les médias, l’alerte rouge continue chez moi au sud d’Israël. C’est ça, une religion de paix et d’amour ? »  |  Purge de #Twitter: Les journalistes et gauchistes s’attendaient à ce que Trump perde des millions de followers, il en a perdu 340 000. Obama en a perdu 3 millions, mais là les gauchistes ont regardé ailleurs  |  Pour la 1ère fois depuis 2014, 1 missile antichar guidé a été tiré sur les forces israéliennes à l’est de Khan Younis. Des chars israéliens ont tiré sur 1 maison d’où le missile a été lancé. Plusieurs victimes parmi les terroristes  |  Fin du suspens: Le Sénat confirmera la nomination du juge Kavanaugh à la Cour suprême le 1er octobre – prudemment avant les élections de mi-mandat  |  Les Arabes rapportent que des avions de combat israéliens bombardent des cibles terroristes du Hamas dans le centre de Gaza en réponse aux attaques terroristes d’aujourd’hui le long de la clôture de la frontière de sécurité. Des alertes rouge retentissent dans le sud d’Israël  |  [13/07/2018] De plus en plus à gauche, les Démocrates ont demandé que les fonds du Congrès soient utilisés pour fournir gratuitement des tampons d’hygiène féminine. Ils en ont reçu 500 par la poste !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 18 mai 2018

Le président russe Vladimir Poutine a estimé jeudi, lors d’une rare rencontre avec son allié syrien Bachar al-Assad à Sotchi, en Russie, qu’il était temps d’accélérer le processus politique en Syrie

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue syrien Bachar al-Assadont affirmé jeudi 17 mai 2018, lors d’une rencontre à Sotchi, ville balnéaire du sud-ouest de la Russie, qu’il était temps d’accélérer le processus politique censé tourner la page de sept ans de conflit en Syrie.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

C’était la première rencontre entre les deux alliés depuis une courte entrevue en décembre sur la base russe de Hmeimim en Syrie, à l’issue de laquelle Vladimir Poutine avait annoncé le retrait d’une partie du contingent militaire russe déployé dans le pays.

Le maître du Kremlin a félicité le président syrien pour les « succès de l’armée gouvernementale syrienne dans la lutte contre les groupes terroristes, [qui ont permis de] créer des conditions supplémentaires en faveur d’une activation du processus politique à grande échelle », selon un communiqué de la présidence russe.

« Forces étrangères »

Comme en novembre, date de leur précédente rencontre en Russie, également organisée à Sotchi, au bord de la mer Noire où le président russe dispose d’une résidence, leur entrevue avait été tenue secrète. Ce n’est que tard dans la soirée que la télévision russe a diffusé de courts extraits de l’entretien entre les deux hommes, qui ont insisté sur les succès militaires du régime, soutenu par l’armée russe à partir de 2015.

Cette rencontre vient conforter le président syrien, honni des Occidentaux, comme maître du jeu dans son pays, alors que Vladimir Poutine s’apprête à recevoir dès vendredi Angela Merkel, leur premier tête-à-tête depuis un an, qui doit notamment être consacré à la Syrie, puis la semaine prochaine Emmanuel Macron.

La Russie peine néanmoins à transformer ces succès en règlement politique du conflit, multipliant sans grand succès les réunions à Astana, la capitale du Kazakhstan, ou invitant l’opposition syrienne à Sotchi. « Avec le début du processus politique dans sa phase la plus active, les forces armées étrangères vont se retirer du territoire syrien », a poursuivi le président russe, sans préciser à quelles « forces étrangères » il faisait référence.

« La stabilité s’améliore »

« La prochaine tâche est, bien sûr, le redressement économique et l’aide humanitaire », a ajouté le président russe.

« La stabilité s’améliore » en Syrie, a assuré de son côté Bachar al-Assad, « ouvrant la porte au processus politique que nous avons commencé il y a quelque temps », selon des propos traduits par le Kremlin.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« Nous savons que ce ne sera pas facile, car certains pays ne veulent pas que la stabilité revienne en Syrie. Cependant, avec vous et d’autres partenaires et amis, nous continuerons à avancer fermement dans le processus de règlement en faveur de la paix », a-t-il affirmé.

« Grâce aux succès militaires, nous parvenons à normaliser la situation dans le pays, ce qui ouvre la voie au retour de nos nombreux concitoyens dans leur foyer », a-t-il ajouté.

Selon le Kremlin, Bachar al-Assad a décidé de choisir des émissaires en vue de la « formation d’un Comité constitutionnel qui devra travailler sur la loi fondamentale en Syrie [et qui] seront envoyés à l’ONU ». Le président syrien s’est en outre félicité de « l’augmentation des investissements russes au cours des dernières années » dans le pays en guerre, soulignant les besoins du processus de reconstruction.

Source : France24

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz