FLASH
[19/07/2018] 1000 gros bonnets Iraniens ont acheté des passeports des Comores pour voyager sans éveiller les soupçons. La bonne nouvelle est que le gouvernement comorien a changé de camp et a annulé plus de 100 passeports  |  Effet Trump: Les exportations de pétrole de l’Iran pourraient chuter de deux tiers d’ici la fin de l’année en raison des nouvelles sanctions des États-Unis, une excellente nouvelle dans la lutte contre le terrorisme mondial  |  Médias de plus en plus marginalisés: 68% des Républicains approuvent la rencontre entre Poutine et Trump que les journalistes qualifient de « trahison » (sondage CBS)  |  Effet Trump : Le chômage à travers les États-Unis est le plus faible depuis décembre 1969, selon un rapport du ministère du Travail  |  [18/07/2018] Pour faire face à l’afflux de touristes, Lufthansa annonce deux nouvelles routes vers Eilat cet hiver  |  [15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  |  #Bastille night was very quite in #Paris area: 237 jailed, 183 arrests for questioning, 134 vehicles burned. 5 police officers, 4 firemen injured. 1 supermarket looted. Immigration brings a lot of good things  |  La nuit du 13 juillet a été normalement calme en région parisienne: 237 interpellations, 183 GAV, 134 véhicules incendiés. 4 policiers, 4 pompiers et 1 gendarme blessés. 1 Franprix pillé  |  « Après ma nuit blanche à cause des tirs de roquettes des islamistes de Gaza superbement occultés par les médias, l’alerte rouge continue chez moi au sud d’Israël. C’est ça, une religion de paix et d’amour ? »  |  Purge de #Twitter: Les journalistes et gauchistes s’attendaient à ce que Trump perde des millions de followers, il en a perdu 340 000. Obama en a perdu 3 millions, mais là les gauchistes ont regardé ailleurs  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 18 mai 2018

Le tribunal correctionnel de Toulouse a condamné ce jeudi une femme qui, contrôlée le 15 avril par les policiers, avait refusé de retirer son niqab. Son interpellation avait été mouvementée. Elle était jugée notamment pour rébellion. Elle a décidé de faire appel. 

Le tribunal correctionnel de Toulouse a condamné ce jeudi à 6 mois de prison dont 3 fermes une femme de 37 ans qui avait refusé le dimanche 15 avril de retirer le niqab de son visage à la demande de policiers. Elle était poursuivi pour outrage, rebellion et menaces de mort envers les policiers. A l’audience, le procureur avait demandé 6 mois de prison dont 2 fermes. Le tribunal a assorti sa peine d’une amende de 100 euros et de 500 euros de dommages et intérêts à chacun des six policiers parties civiles. Il n’y a pas eu de mandat de dépôt à l’audience. La prévenue a décidé de faire appel.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La jeune femme comparaissait ce 17 mai, un mois après les faits, qu’elle avait contestés. Son interpellation, en pleine après-midi un dimanche sur une place du quartier Bellefontaine, avait été mouvementée. Les policiers s’étaient arrêtés alors qu’elle utilisait des agrès de sport en plein air. Selon la version de la police, il lui avait demandé de dévoiler son visage et de présenter ses papiers.

La jeune femme avait présenté une photocopie de mauvaise qualité de sa carte d’identité et avait refusé de montrer son visage. Son interpellation avait alors donné lieu à des tirs de gaz lacrymogène pour éloigner des riverains, en présence d’enfants. Plaquée au sol et menottée après s’être rebellée, la jeune femme avait été ensuite conduite au commissariat et placée en garde à vue.

Cette interpellation, filmée par plusieurs riverains, avait précédé de quelques heures le début des violences urbaines qui dureront 4 nuits à Toulouse mi-avril. Mais selon des sources policières, cet événement n’avait que peut de lien de ces émeutes. Selon le parquet de Toulouse, il faisait cependant partie des « éléments déclencheurs » ainsi que la mort d’un détenu la veille à la maison d’arrêt de Toulouse-Seysses et surtout la lutte contre le trafic de drogue au Mirail.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Quelques jours après sa garde à vue, la jeune femme s’était exprimée, contestant la version de la police et accusant les policiers de violence et de propos déplacés. Elle avait indiqué dans cet interview et à France 3 qu’elle ne portait pas le niqab depuis que cette tenue, qui ne laisse apparaître que les yeux, est interdite dans l’espace public en France. Elle avait aussi indiqué qu’elle n’avait qu’une copie de sa carte d’identité car elle n’était sortie de chez elle que pour quelques minutes. Elle a déposé plainte de son côté pour violences policières et son avocat a demandé en vain un supplément d’information.

Source : Francetvinfo

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz