FLASH
[20/05/2018] Le Président Trump vient de demander officiellement une enquête pour savoir si le FBI et le département de la Justice d’Obama ont placé une taupe dans sa campagne présidentielle  |  [19/05/2018] Fusillade de Santa Fe : des photos nazis sur l’ordinateur de l’auteur de la tuerie (10 morts, 10 blessés)  |  [18/05/2018] Santa Fe : la tuerie de l’école a été arrêtée grâce à un professeur armé, comme Trump l’avait proposé : rien ne protège mieux des armes que les armes  |  Syrie : Les médias arabes affirment que l’explosion est une attaque israélienne sur des missiles utilisés par le Bavar-373, la version iranienne du système de défense antimissile russe S-300  |  Syrie : multiples explosion dans des dépôts d’armes à Hama près de l’aéroport militaire  |  Santa Fe, Texas : fusillade dans une école, 9 morts. Motif inconnu. Tueur arrêté  |  Attentat « à l’explosif ou au poison (à la ricine) » évité selon Gérard Collomb. 2 frères égyptiens arrêtés. Ils étaient surveillés sur Telegram. Quand le gouvernement protège les citoyens, on applaudi  |  Médias complices des morts de Gaza : le Hamas, heureux des condamnations par les médias, veut encore plus de morts, et prépare une autre journée d’émeutes  |  « A votre enterrement, l’Etat n’envoie pas des fleurs, mais une sommation d’impôts de succession à payer »  |  Après les aveux d’un chef du Hamas que les morts étaient des combattants, la presse de gauche américaine accuse le Hamas de commettre des « sacrifices humains »  |  [17/05/2018] Qui a inventé les attentats suicides ? Les Palestiniens ou les Iraniens ?  |  Une unité des «mistaravim (commando de Tsahal spécialisé dans le déguisement pour mieux infiltrer les communautés Arabes), se rendent sur un Campus Universitaire de Naplouse et kidnappe un terroriste recherché  |  Sirènes d’alarme dans le Golan: fausse alarme  |  Une plainte a été déposée par nos amis du @bnvca contre Le patron de RIVAROL. La condamnation de cette saloperie de Jérôme Bourbon serait une bonne nouvelle  |  Israël : alerte tir de roquette sur le Golan  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Piotr Stammers le 18 mai 2018

L’administration de Justin Trudeau affirme que les Canadiens qui ont quitté leur pays pour se battre avec ISIS ont le « droit de revenir » et le Canada leur doit conseils.

Une note d’information, adressée au ministre canadien de la Sécurité publique Ralph Goodale et obtenue en vertu de la Loi sur l’accès à l’information, montre que le gouvernement Trudeau est prêt à traiter les anciens terroristes en atténuant « la menace par des efforts à l’extérieur du système de justice pénale ».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Tout en affirmant que « le gouvernement doit faciliter leur retour au Canada », la note mentionne également qu’en raison de la difficulté de poursuivre les personnes qui reviennent au Canada après avoir combattu pour des organisations terroristes à l’étranger, le gouvernement fournira « des conseils religieux [et] des conseils psychologiques normaux pour s’assurer que ces personnes ne pensent pas à mener une attaque ».

Parce que le terrorisme est « complexe et exige beaucoup de ressources », le gouvernement canadien a mis sur pied un groupe de travail interministériel qui coordonne ses efforts avec la Gendarmerie royale du Canada, selon la note.

Le groupe de travail sera utilisé pour surveiller les anciens terroristes d’ISIS tandis que les agents « s’engageront avec le rapatrié et sa famille pour ouvrir un dialogue avec l’individu et aider à soutenir le désengagement du rapatrié de son idéologie radicale et de son comportement passé ».

« Pour aller de l’avant, nous devons continuer à travailler pour identifier la meilleure façon de répondre aux besoins des rapatriés », indique la note d’information. « Bien qu’ils se soient engagés dans le terrorisme à l’étranger et aient enfreint la loi, tous les rapatriés ne continuent pas à représenter une menace – ils peuvent maintenant être désillusionnés par la cause. »

Selon le gouvernement du Canada, quelque 190 extrémistes canadiens sont actuellement actifs au sein de groupes terroristes à l’étranger, surtout en Syrie et en Irak, où des groupes comme ISIS sont rapidement décimés.

Selon les rapports du gouvernement, 60 autres combattants terroristes sont revenus au Canada qui se prépare à une autre vague de retours au cours des prochains mois.

La stratégie qui consiste à accepter de nouveau les combattants terroristes dans la société canadienne n’est guère surprenante, car le premier ministre Trudeau a fait connaître sa position sur le retour des terroristes d’ISIS.

Lors d’une récente discussion à l’hôtel de ville, Trudeau a comparé les combattants d’ISIS de retour aux « familles italiennes qui se sont installées à Montréal dans les années d’après-guerre » et a discuté de la façon dont ces afflux d’immigrants étaient discriminés pour leur style vestimentaire et leur religion.

La révélation que le gouvernement canadien ouvrira ses bras aux terroristes survient peu de temps après qu’il a été révélé que le gouvernement Trudeau a retiré d’un rapport officiel toutes les références aux combattants d’ISIS revenant au Canada selon lesquelles ils posent une menace potentielle d’armes chimiques, malgré les avertissements de son propre ministère de la Sécurité publique.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Piotr Stammers pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz