FLASH
[17/01/2019] L’antisémite Alain Soral vient d’être condamné à 1 an de prison ferme pour injure raciale, provocation et incitation à la haine raciale après ses propos sur la communauté juive  |  Et encore, et encore et encore : San Remo (Italie): Une femme belge enlevée, séquestrée, violée, prostituée, pendant 2 mois par 6 Tunisiens  |  Un terroriste musulman qui avait l’intention de faire sauter la Maison-Blanche a été arrêté après avoir essayé d’acheter des explosifs à des agents infiltrés du FBI. Il visait d’autres bâtiments du gouvernement et une synagogue  |  [16/01/2019] Une progressiste qui exige le droit de votre pour les étrangers dit qu’il faut interdire aux 75 ans et + de voter parce qu’ils ne vivront pas les conséquences de leurs décisions  |  [15/01/2019] Encore, et encore, et encore : en Autriche, une jeune fille de 16 ans retrouvé étranglée par un migrant syrien dans un parc  |  Au moins 3 tués et 14 blessés dans l’attaque d’un hôtel à #Nairobi #Kenya  |  Effet Trump : le taux de chômage des anciens combattants atteint son plus bas niveau depuis 18 ans  |  [14/01/2019] Pologne : le maire de Gdańsk, Paweł Adamowicz a été poignardé à mort sur scène lors d’un événement caritatif ce soir  |  Hum… je me demande… non rien. 10 membres d’équipage tués dans un accident d’avion cargo près de Téhéran  |  [13/01/2019] #Giletsjaunes : à Bordeaux, 1 homme a été passé à tabac par des CRS sous les yeux de sa fille  |  Le Creusot (71): 1 islamiste, fiché S, menace de tuer « 150 personnes », hurle allahou akbar… et bien entendu, il ressort libre du tribunal pendant que le boxeur #Giletsjaune lui, est en taule  |  CNN a demandé un reportage d’un média local sur le mur à la frontière mexicain. Le journaliste a fait son travail, et parlé de son efficacité. CNN qui milite contre le mur, a annulé le reportage  |  L’ancien militant d’extrême gauche italien Cesare Battisti, qui était en cavale depuis décembre, a été capturé en Bolivie  |  Et encore, et encore, et encore : En Allemagne, un demandeur d’asile afghan a poignardé une patiente polonaise enceinte. L’enfant à naitre est décédé  |  Netanyahou confirme que l’armée de l’air israélienne a frappé des cibles iraniennes à l’aéroport de Damas ce week-end. Des « centaines » de cibles de l’Iran et du Hezbollah en Syrie touchées  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Paz le 20 mai 2018

Depuis quelques années, un médecin de Deggendorf en Basse-Bavière soigne des réfugiés, et offre des traitements et des conseils.

Aujourd’hui, ce médecin jette l’éponge : « La clientèle des réfugiés a changé », dit-il à la revue Die Zeit. 

 

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Alors qu’autrefois il soignait des blessés et des enfants émaciés, il est maintenant harcelé par des touristes médicaux à la quête d’un nouveau dentier ou d’une nouvelle hanche.

Les résidents de ces centres de transit, en grande majorité de Sierra Leone et d’Azerbaïdjan, ne reçoivent pas de cours d’allemand et ne sont pas autorisés à travailler, mais ils ont droit à des soins médicaux de base. 

Malheureusement, cela n’est pas toujours le cas.

« Maintenant, les gens qui viennent me voir réclament du Viagra. Certains exigent un nouveau dentier ou une nouvelle hanche artificielle. Ces personnes sont insolentes et leurs exigences sont de plus en plus étonnantes », dit le médecin.

Les demandeurs d’asile qu’il traite ne sont pour la plupart pas malades du tout

« De plus en plus souvent, ils viennent juste obtenir des massages pour des muscles endoloris », dit le médecin, qui a souhaité rester anonyme. En outre, certains exigent des chirurgies dentaires onéreuses. Il pense qu’une grande partie de ces réfugiés a décidé de se rendre en Allemagne spécifiquement pour des traitements gratuits. 

« Ces personnes savent à quel point les procédures bureaucratiques sont lentes dans ce pays et ils se disent qu’en attendant, ils peuvent bien être traités par des spécialistes allemands. » 

Si on leur refuse un traitement, certains deviennent agressifs

 « Un patient avait jeté une chaise sur un de ses collègues qui avait refusé un traitement, et il l’a ensuite menacé deux jours plus tard avec un couteau. 

A présent, le médecin ainsi que son collègue jettent l’éponge, et ils ne renouvelleront plus leur contrat. Ils ont décidé de laisser leurs contrats avec le gouvernement expirer à la fin de ce mois.

Bien sûr, j’ai entendu parler des incidents 

« J’ai bien sûr entendu parler des incidents. Si ces allégations sont correctes, la critique du médecin est bien sûr justifiée. L’État ne peut pas tout payer, » a déclaré le responsable du district Deggendorfer, Christian Bernreiter de la CSU, apparemment pas très surpris.

Mais certains réfugiés essayent quand même – un fardeau pour les médecins.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Paz pour Dreuz.info.

Source : focus.de

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz