Quantcast
FLASH
[21/11/2019] Israeli AG a décidé : Le Premier ministre israélien Netanyahou sera inculpé de corruption dans l’affaire 4000 et d’abus de confiance dans les affaires 1000 et 2000  |  Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté le gouverneur de l’Autorité palestinienne de Jérusalem, Adnan Ghaith, après avoir effectué un raid à son domicile dans le quartier Silwan de Jérusalem  |  [20/11/2019] #Israël a encore bombardé des sites de caches d’armes en Syrie appartenant aux Iraniens, et arrêté 4 missiles tirés depuis la #Syrie  |  [18/11/2019] Horrible nouvelle – La majorité des Américains ne veut pas de destitution, 76 % ne font pas confiance aux démocrates et croient que les médias font pression pour la destitution  |  [17/11/2019] La zone verte fortifiée de Bagdad, qui abrite des ambassades et des bâtiments gouvernementaux, a été touchée par une roquette. Pas de victime  |  Deux croix gammées ont été découvertes dans les toilettes d’une école du Maryland  |  Tout va mieux avec Macron : 7 Français sur 10 préfèrent avoir froid plutôt qu’allumer le chauffage  |  Netanyahou dimanche matin « Notre politique de sécurité n’a pas changé, pas même légèrement. Nous avons gardé toute notre liberté d’action et nous porterons atteinte à ceux qui veulent nous atteindre”  |  [16/11/2019] C’est reparti. Les foules de Téhéran crient « Mort au Dictateur » et « Reza Shah repose en paix. »  |  Syrie : Une grosse explosion frappe un terminal de bus à Al-Bab sous contrôle turc. 10 civils auraient été tués, milices Kurdes soupçonnés  |  Regime répressif de Macron contre les Gilets Jaunes : 24 interpellations et plus de 2000 contrôles avant la manif de Paris  |  [15/11/2019] Cette nuit #Israël a bombardé les cibles terroristes du Jihad islamique en réponse aux dernières attaques de roquettes de #Gaza  |  [13/11/2019] Les partisans de Quaido envahissent l’ambassade du Venezuela au Brésil et annoncent la nomination d’un nouvel « ambassadeur »  |  Isère : 20 et 12 ans de prison requis contre le couple salafiste  |  #Israël/ #Gaza: la France condamne les tirs de roquettes terroristes sur l’Etat juif  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Paz le 20 mai 2018

Depuis quelques années, un médecin de Deggendorf en Basse-Bavière soigne des réfugiés, et offre des traitements et des conseils.

Aujourd’hui, ce médecin jette l’éponge : « La clientèle des réfugiés a changé », dit-il à la revue Die Zeit. 

 

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Alors qu’autrefois il soignait des blessés et des enfants émaciés, il est maintenant harcelé par des touristes médicaux à la quête d’un nouveau dentier ou d’une nouvelle hanche.

Les résidents de ces centres de transit, en grande majorité de Sierra Leone et d’Azerbaïdjan, ne reçoivent pas de cours d’allemand et ne sont pas autorisés à travailler, mais ils ont droit à des soins médicaux de base. 

Malheureusement, cela n’est pas toujours le cas.

« Maintenant, les gens qui viennent me voir réclament du Viagra. Certains exigent un nouveau dentier ou une nouvelle hanche artificielle. Ces personnes sont insolentes et leurs exigences sont de plus en plus étonnantes », dit le médecin.

Les demandeurs d’asile qu’il traite ne sont pour la plupart pas malades du tout

« De plus en plus souvent, ils viennent juste obtenir des massages pour des muscles endoloris », dit le médecin, qui a souhaité rester anonyme. En outre, certains exigent des chirurgies dentaires onéreuses. Il pense qu’une grande partie de ces réfugiés a décidé de se rendre en Allemagne spécifiquement pour des traitements gratuits. 

« Ces personnes savent à quel point les procédures bureaucratiques sont lentes dans ce pays et ils se disent qu’en attendant, ils peuvent bien être traités par des spécialistes allemands. » 

Si on leur refuse un traitement, certains deviennent agressifs

 « Un patient avait jeté une chaise sur un de ses collègues qui avait refusé un traitement, et il l’a ensuite menacé deux jours plus tard avec un couteau. 

A présent, le médecin ainsi que son collègue jettent l’éponge, et ils ne renouvelleront plus leur contrat. Ils ont décidé de laisser leurs contrats avec le gouvernement expirer à la fin de ce mois.

Bien sûr, j’ai entendu parler des incidents 

« J’ai bien sûr entendu parler des incidents. Si ces allégations sont correctes, la critique du médecin est bien sûr justifiée. L’État ne peut pas tout payer, » a déclaré le responsable du district Deggendorfer, Christian Bernreiter de la CSU, apparemment pas très surpris.

Mais certains réfugiés essayent quand même – un fardeau pour les médecins.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Paz pour Dreuz.info.

Source : focus.de

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz