FLASH
[18/06/2018] Gaza : En réponse à un tir de roquette du Hamas, Israël a bombardé 9 cibles terroristes dans 2 camps militaires et 1 fabrique de munitions du Hamas  |  [17/06/2018] Effrayant : La police du quartier Haringey de Londres a arrêté une femme pas du tout folle qui courait après des enfants juifs avec un couteau en criant « Je veux tuer tous les Juifs »  |  Nigel Farage: « Merkel est le passé, Salvini le futur »  |  [16/06/2018] Après l’administration Bush, Trump se retire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, qui est un club obsédé par un seul pays, Israël. Pourquoi est-ce que les États-Unis y sont encore ? Parce qu’Obama l’a rejoint quand il a pris ses fonctions  |  Afghanistan : 26 morts et 54 blessés dans un attentat-suicide parmi une foule célébrant un cessez-le-feu inédit entre talibans et forces de sécurité  |  Un terroriste musulman a percuté une voiture-taxi dans une foule au centre de Moscou, blessant au moins 7 personnes. Le terroriste musulman, qui a tenté de fuir les lieux, a été arrêté  |  Exceptionnel effet Trump : la banque centrale américaine remonte sa prévision de croissance, à 4,8%  |  [15/06/2018] Effet Trump : je sais que les médias s’en fichent, mais les chiffres de l’emploi sont les meilleurs depuis 44 ans  |  Afghanistan : le chef des taliban pakistanais aurait été tué par un drone américain  |  La France a encore condamné Israël à l’ONU lors d’une résolution qui interdit à Israël de se défendre contre les terroristes  |  [14/06/2018] Ah il est beau le ramadan! Un projet d’attentat sur le sol français a été déjoué avec l’arrestation de deux hommes en Seine-et-Marne  |  [13/06/2018] Israël : le directeur du Shin Bet (agence de sécurité) annonce avoir empêché 250 attentats terroristes en 2018  |  [12/06/2018] Depuis Singapour, après sa rencontre historique pour la paix dans le monde avec Kim Jong un, Trump s’apprête à donner une conférence de presse  |  Israël vient de dépasser le Pnb du Japon – 42 120 $ par habitant contre 40 850  |  Nigel Farage : « Les jours d’Angela Merkel sont comptés, mais grâce à sa politique migratoire, nous avons eu Brexit, et je l’en remercie »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Paz le 20 mai 2018

Depuis quelques années, un médecin de Deggendorf en Basse-Bavière soigne des réfugiés, et offre des traitements et des conseils.

Aujourd’hui, ce médecin jette l’éponge : « La clientèle des réfugiés a changé », dit-il à la revue Die Zeit. 

 

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Alors qu’autrefois il soignait des blessés et des enfants émaciés, il est maintenant harcelé par des touristes médicaux à la quête d’un nouveau dentier ou d’une nouvelle hanche.

Les résidents de ces centres de transit, en grande majorité de Sierra Leone et d’Azerbaïdjan, ne reçoivent pas de cours d’allemand et ne sont pas autorisés à travailler, mais ils ont droit à des soins médicaux de base. 

Malheureusement, cela n’est pas toujours le cas.

« Maintenant, les gens qui viennent me voir réclament du Viagra. Certains exigent un nouveau dentier ou une nouvelle hanche artificielle. Ces personnes sont insolentes et leurs exigences sont de plus en plus étonnantes », dit le médecin.

Les demandeurs d’asile qu’il traite ne sont pour la plupart pas malades du tout

« De plus en plus souvent, ils viennent juste obtenir des massages pour des muscles endoloris », dit le médecin, qui a souhaité rester anonyme. En outre, certains exigent des chirurgies dentaires onéreuses. Il pense qu’une grande partie de ces réfugiés a décidé de se rendre en Allemagne spécifiquement pour des traitements gratuits. 

« Ces personnes savent à quel point les procédures bureaucratiques sont lentes dans ce pays et ils se disent qu’en attendant, ils peuvent bien être traités par des spécialistes allemands. » 

Si on leur refuse un traitement, certains deviennent agressifs

 « Un patient avait jeté une chaise sur un de ses collègues qui avait refusé un traitement, et il l’a ensuite menacé deux jours plus tard avec un couteau. 

A présent, le médecin ainsi que son collègue jettent l’éponge, et ils ne renouvelleront plus leur contrat. Ils ont décidé de laisser leurs contrats avec le gouvernement expirer à la fin de ce mois.

Bien sûr, j’ai entendu parler des incidents 

« J’ai bien sûr entendu parler des incidents. Si ces allégations sont correctes, la critique du médecin est bien sûr justifiée. L’État ne peut pas tout payer, » a déclaré le responsable du district Deggendorfer, Christian Bernreiter de la CSU, apparemment pas très surpris.

Mais certains réfugiés essayent quand même – un fardeau pour les médecins.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Paz pour Dreuz.info.

Source : focus.de

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz