Quantcast
FLASH
[15/09/2019] Officiel : les Parisiens sont masochistes. Hidalgo est en tête au 1er tour, malgré les rats, la saleté, les embouteillages et les rues bloquées  |  [14/09/2019] Des installations pétrolières de l’Arabie saoudite bombardées par des frappes de drones d’une organisation terroriste affiliée à l’Iran au Yémen  |  Trump confirme la mort du fils de Ben Laden  |  [11/09/2019] Elizabeth Warren devant Biden auprès des Démocrates  |  Une femme poignardée à Jaffa au sud Tel Aviv lors d’un attentat terroriste. La police mène une chasse à l’homme à la recherche de l’agresseur, qui ne ressemble pas à un nazi blanc suprémaciste  |  Vers 12:00, les sirènes d’alarme ont retenti dans le sud d’Israël, près de la frontière avec Gaza, un certain nombre de bruits d’explosions ont été entendues  |  Le régime iranien prie pour la défaite de @netanyahu, qui lui a fait plus de mal que quiconque. Ce faisant, il montre aux israéliens que Bibi est le meilleur candidat pour la sécurité  |  [10/09/2019] #Israël : Le dôme de fer a fait son travail, plusieurs interceptions entendues  |  #Israël : Alerte missile a retentit ce soir sur les villes d’Ashkelon et d’Ashdod  |  La toute 1ère cérémonie en dehors des USA commémorant les attentats du 11 septembre aura lieu dans le pays qui a apporté à l’Occident les droits de l’homme – non, pas la France – Jérusalem #September11  |  [07/09/2019] Un gang terroriste de Gaza a lancé un drone sur Israël qui a largué un explosif ; un véhicule de l’armée a été légèrement endommagé. En réponse, Tsahal a ciblé les terroristes  |  [06/09/2019] Rafraîchissant : seuls 6% des électeurs américains croient au risque d’un réchauffement climatique  |  [04/09/2019] #Brexit: Le parlement a forcé le Premier ministre Boris Johnson à demander une extension pour sortir de l’UE – totalement contre le choix du peuple  |  La dirigeante de Hong Kong, Carrie Lam, affirme que le projet de loi communiste controversé sur l’extradition a été entièrement retiré par la Chine  |  #Israël remporte toutes les médailles du championnat du monde de planche à voile  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 21 mai 2018

L’Inde et le Pakistan se sont dits prêts à participer aux nouvelles manœuvres conjointes des pays de l’Organisation de Coopération de Shanghai (OCS) devant se tenir en Russie.  Les deux pays sont techniquement en guerre – les deux pays revendiquant le Cachemire. La frontière entre l’Inde et le Pakistan, qui s’étend sur 3000 kilomètres, est l’une des zones les plus militarisées de la planète.

L’OCS est une organisation régionale asiatique qui regroupe la Russie, la Chine, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan. Les exercices conjoints des pays de l’OCS  s’inscrivent dans le cadre du renforcement de la coopération entre les membres.

Ils sont prévus en septembre 2018 et se dérouleront cette année en Russie, exercices auxquels participeront Islamabad et New Delhi, a confirmé la ministre indien des Affaires étrangères, Nirmala Sitharaman.

C’est la première fois que l’Inde et le Pakistan, deux puissances nucléaires rivales, se sont déclarées prêtes à participer aux manœuvres de l’OCS.  Les soldats indiens et pakistanais n’avaient auparavant participé conjointement qu’à des opérations du maintien de la paix de l’ONU.

L’exercice conjoint «Mission de paix 2018» aura lieu en août 2018 au champ de manœuvre de la Région militaire Centre prés de la ville russe de Tcheliabinsk et prendra fin début septembre.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les pays participant aux manœuvres s’exerceront pour répondre aux menaces potentielles dans la région. Outre cela, plusieurs formations conjointes sont également prévues pour la mise en place de nouvelles structures de coopération et de coordination dans le domaine de la lutte anti-terroriste entre les pays de l’OCS, a déclaré Wu Qian, porte-parole du ministère chinois de la Défense.

L’Inde, la Russie, le Pakistan et la Chine, aux côtés d’autres pays membres de l’OCS, qui sont pour la plupart asiatiques, participeront dans une série d’exercices anti-terroristes conjoints d’envergure. C’est la première fois que ces pays tiendront ces exercices, qui se concentrent sur les capacités tactiques dans la lutte contre le terrorisme et le démantèlement des cellules extrémistes et criminelles pour renforcer la coopération pratique entre les forces conjointes.

Les pays de l’Organisation de Coopération de Shanghai testeront également, lors de ces manœuvres en Russie, leurs capacités militaires.

Avec le soutien de la Russie et de la Chine, le Pakistan a rejoint l’Organisation de coopération de Shanghai. Dans le cadre de cette organisation, le Pakistan et la Russie collaborent sur les plans militaires et sécuritaires.

 

Pakistan- Russie, nouveau rapprochement en matière de défense

La Russie serait aux yeux des autorités pakistanaises un important partenaire géopolitique. Alors qu’elle se sentirait contrainte par l’Ouest, et plus spécifiquement par les États-Unis, Islamabad  aurait effectivement à cœur de tisser une relation amicale avec les Russes. La Russie aussi est intéressée par un élargissement de ses relations avec le Pakistan.

L’année dernière, le Pakistan et la Russie ont organisé pour la première fois des manœuvres militaires conjointes.

Sur fond de tensions entre Moscou et Washington, la dernière manœuvre militaire entre les forces spéciales russes et pakistanaises, baptisée Druzhba 2017, a eu lieu en septembre 2017 dans la république Karachai-Circassian du nord du Caucase.

Les ballets diplomatiques des responsables russes et pakistanais durant ces derniers mois constitue la preuve d’une volonté sérieuse de promouvoir les relations bilatérales.

Lors d’une rencontre, le 14 mars dernier à Islamabad, avec la vice-ministre pakistanaise des Affaires étrangères, Tehmina Janjua, le secrétaire adjoint du Conseil de sécurité de la Fédération de Russie, Mikhaïl Popov a mis l’accent sur l’essor des relations russo-pakistanaises en matière de défense et de sécurité.

« Le Pakistan a fait preuve de beaucoup d’abnégation dans la lutte contre le terrorisme et joue un rôle important afin d’assurer la sécurité dans la région », s’est-il réjoui. Il a aussi prôné la coopération entre les deux pays dans l’instauration de la sécurité dans la région.

Moscou et Islamabad ont également mis au point les moyens de donner de l’essor à une coopération défensive et militaire de part et d’autre.

« La priorité de la diplomatie russe consiste à mener une coopération défensive avec Islamabad et soutenir ce pays dans sa lutte contre le terrorisme », a indiqué le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue pakistanaise, Tehmina Janjua.

Le responsable pakistanais a qualifié les États-Unis de pays « non fiable », soulignant que les Américains n’étaient pas en mesure d’entraver les relations entre la Russie et le Pakistan.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Dans le même objectif, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov et son homologue pakistanais, Tasnim Aslam, ont co-présidé le 2 mars dernier la réunion du Groupe consultatif russo-pakistanaise sur la stabilité stratégique à Islamabad.

Les deux parties ont notamment discuté des questions importantes concernant le contrôle des armements, le désarmement et la non-prolifération des armes de destruction massive ainsi que de certains aspects de l’actuel programme international et des intérêts mutuels.

Pendant son séjour à Islamabad, M. Riabkov a été reçu par la vice-ministre des Affaires étrangères du Pakistan, Tehmina Janjua. Ils se sont dits satisfaits du dynamisme du dialogue bilatéral ainsi que de la coopération pratique sur le plan international.

La rencontre a été suivie de celle du ministre pakistanais des Affaires étrangères, Khawaja Mohammad Asif qui en visite à Saint-Pétersbourg, le 20 février dernier, avait rencontré Alexey Miller, le PDG de Gazprom.

Les deux parties ont discuté des perspectives de leur coopération, y compris l’acquisition de  l’armée pakistanaise d’hélicoptères Mi-35, d’avions de combat JF-17 ainsi que d’avions de chasse russes Sukhoï.

Selon des responsables pakistanais de l’énergie, la Russie et le Pakistan sont en train de négocier des accords énergétiques potentiels d’une valeur de plus de 10 milliards de dollars.

Traditionnellement, la Russie a maintenu des relations cordiales avec l’Inde, l’ennemi idéologique du Pakistan, avec une concentration écrasante sur le secteur de la défense. Pendant longtemps, la Russie a acquis le statut de premier exportateur d’armes vers l’Inde.

Cependant, après l’établissement des relations stratégiques entre les États-Unis et l’Inde, la Russie a progressivement commencé à perdre des contrats de défense lucratifs au profit des firmes américaines. Par conséquent, en 2014, les États-Unis ont dépassé la Russie et sont devenus le plus grand partenaire de défense de l’Inde en termes de ventes d’armes.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Ftouh Souhail pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz