Quantcast
FLASH
[18/09/2019] Une terroriste arabe palestinienne a été tuée alors qu’elle tentait d’attaquer des soldats israéliens avec un couteau  |  [17/09/2019] Election Israël: Echantillon Rotter: Likoud; 37, Gantz: 34, Liste jointe (arabe) 11, Shas 8, Iahadut hathora 8, Yamina (Shaked Bennet) 7, Liberman : 7, Camp démocrate 4, Havoda/Gesher 4  |  Election Israël: à l’échelon national, le taux de participation est en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Premier sondage coalition « naturelle » : Likoud 57 sièges, Gantz 55 – c’est le seul sondage qui compte  |  Election Israël: Netanyahou = 33 sièges, Gantz = 34 sièges – ce qui ne dit rien puisque l’élection est une affaire de coalitions  |  Election Israël: des hackers localisés en Indonésie ont tenté de pirater les ordinateurs du parti de Liberman  |  Election Israël: Netanyahou: « nous pouvons encore gagner »  |  Ayelet Shaked: « c’est la dernière heure pour bloquer un gouvernement de gauche »  |  Election Israël: taux de participation à 20h = 63,7%, en hausse de 2,4%  |  Election Israël: Taux de participation des Arabes à 20h: 63,8%  |  Election Israël: Yaïr Lapid s’adresse à des téléphones éteints pour stimuler les derniers votants  |  Election Israël: Netanyahou : « si nous perdons, il y aura distribution de bonbons à Téhéran et à Gaza »  |  Election Israël: durant un podcast, un journaliste révèle par inadvertance que les chiffres de Bleu et Blanc sont plus faibles dans les villes autour de Tel Aviv qu’au centre  |  Election Israël: A Hadera, des activistes d’Israel Beitenou (Liberman) attrapés en vidéo offrant 500 shekels pour un vote  |  Election Israël: si le taux de participation arabe est élevé, et le taux de participation en Judée Samarie est faible, on est parti pour des mauvaises surprises  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 22 mai 2018

Les islamistes marocains et algériens sont dans la rue en solidarité avec leur frères terroristes de Gaza. Des dizaines de milliers de Marocains ont participé à une manifestation pro-palestinienne à Casablanca et dans la capitale Alger scandant que Jérusalem serait éternellement « la capitale de la Palestine»

Dimanche 20 mai 2018, plus de 100.000 Marocains sont descendus dans les rues de la capitale économique du pays pour exprimer leur protestation contre le déménagement de l’ambassade américaine de Tel-Aviv à la capitale du judaïsme.

Les manifestants portaient de nombreux drapeaux et des pancartes avec comme slogan « Qods est la capitale éternelle de la Palestine ».

La manifestation d’hier à Casablanca a eu lieu à l’initiative des quatre partis politiques du pays, parmi lesquels Al-Adl Wal-Ihsan, le plus fort parti de l’opposition islamiste au Maroc.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Al Adl Wal Ihsane (arabe : Justice et Bienfaisance ou Justice et Spiritualité) est un mouvement islamique marocain créé en 1973 et proche des Frères Musulmans. Il n’est pas légal mais toléré par les autorités marocaines. Ce mouvement pro-Hamas est très actif dans les universités où il pratique un prosélytisme très actif. Il a déjà totalement noyauté le plus grand syndicat étudiant : l’Union nationale des étudiants du Maroc (UNEM).

Le mouvement compte des adeptes en France, Belgique et Pays-Bas et trouve un début d’insertion aux Etats-Unis et au Canada.Ces dernières années le mouvement a commencé à recruter en Europe et aux Etats-Unis, au sein des communautés de la diaspora marocaine où il dispose de solides relais. Il a également noué des liens très étroits avec divers organisations islamistes au Moyen-Orient notamment en Égypte en Jordanie et au Soudan.

 

Le Hamas algérien soutient le Hamas palestinien de Gaza

Le Mouvement de la société pour la paix (MSP ou Hamas, en arabe : Harakat Moudjtamaa As-Silm), le plus grand parti islamique d’Algérie, a organisé des manifestations en condamnation «des crimes du régime israélien » commis à l’encontre des terroristes palestiniens sans scrupule qui veulent violer les frontières d’un pays souverain.

Le principal mouvement islamiste algérien a critiqué l’inaction des pays arabes face à aux soi-disant « crimes contre des civils sans défense »

Les participants à ce rassemblement, brandissant des images des terrorises palestiniens, scandaient des slogans en soutien à la pseudo «nation palestinienne». De même, les protestataires ont demandé aux autorités d’Alger, qui avaient interdit depuis juin 2011 la tenue de toute manifestation dans la capitale, d’émettre une permission d’organiser la marche populaire en soutien au peuple palestinien.

Le chef du Mouvement algérien de la société pour la paix, Abdul Razzaq Muqri, a vivement condamné, lors d’un rassemblement devant le siège du parti, le silence des gouvernements arabes face aux soi-disant «agressions du régime occupant d’Israël

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Il a également critiqué le mutisme du gouvernement algérien, et à sa tête celui du ministre des Affaires étrangères, vis-à-vis des « agressions israéliennes contre le peuple palestinien », le qualifiant de « position étrange et sans précédent » de la part d’Alger.

Pour sa part, le mouvement Hamas algérien a émis un communiqué dans lequel il a fustigé le silence des pays arabo-musulmans face aux soi-disant «crimes d’Israël à l’encontre des Palestiniens innocents », disant que cette passivité ne ferait qu’encourager d’autres pays à reconnaître Israël, à transférer leurs ambassades à Jérusalem et à bafouer «les droits historiques et légitimes de la nation palestinienne » ce qui mettra en danger la paix et la sécurité dans le monde.

Le Mouvement Hamas algérien de la société pour la paix a appelé les fractions parlementaires, les partis politiques, la société civile, tous les pays arabo-musulmans ainsi que la communauté internationale à prendre des mesures d’urgence pour faire face à cette agression américano-israélienne.

Le Hamas algérien se réclame des Frères musulmans. Il incarne la caution conservatrice du pouvoir algérien. Il participe au gouvernement au sein d’une coalition regroupant le Front de libération nationale et le Rassemblement national démocratique suite aux législatives. Ce positionnement en faveur du pouvoir, sera confirmé par un appui sans concession pour un cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika 2019.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Ftouh Souhail pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz