FLASH
[18/06/2018] Gaza : En réponse à un tir de roquette du Hamas, Israël a bombardé 9 cibles terroristes dans 2 camps militaires et 1 fabrique de munitions du Hamas  |  [17/06/2018] Effrayant : La police du quartier Haringey de Londres a arrêté une femme pas du tout folle qui courait après des enfants juifs avec un couteau en criant « Je veux tuer tous les Juifs »  |  Nigel Farage: « Merkel est le passé, Salvini le futur »  |  [16/06/2018] Après l’administration Bush, Trump se retire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, qui est un club obsédé par un seul pays, Israël. Pourquoi est-ce que les États-Unis y sont encore ? Parce qu’Obama l’a rejoint quand il a pris ses fonctions  |  Afghanistan : 26 morts et 54 blessés dans un attentat-suicide parmi une foule célébrant un cessez-le-feu inédit entre talibans et forces de sécurité  |  Un terroriste musulman a percuté une voiture-taxi dans une foule au centre de Moscou, blessant au moins 7 personnes. Le terroriste musulman, qui a tenté de fuir les lieux, a été arrêté  |  Exceptionnel effet Trump : la banque centrale américaine remonte sa prévision de croissance, à 4,8%  |  [15/06/2018] Effet Trump : je sais que les médias s’en fichent, mais les chiffres de l’emploi sont les meilleurs depuis 44 ans  |  Afghanistan : le chef des taliban pakistanais aurait été tué par un drone américain  |  La France a encore condamné Israël à l’ONU lors d’une résolution qui interdit à Israël de se défendre contre les terroristes  |  [14/06/2018] Ah il est beau le ramadan! Un projet d’attentat sur le sol français a été déjoué avec l’arrestation de deux hommes en Seine-et-Marne  |  [13/06/2018] Israël : le directeur du Shin Bet (agence de sécurité) annonce avoir empêché 250 attentats terroristes en 2018  |  [12/06/2018] Depuis Singapour, après sa rencontre historique pour la paix dans le monde avec Kim Jong un, Trump s’apprête à donner une conférence de presse  |  Israël vient de dépasser le Pnb du Japon – 42 120 $ par habitant contre 40 850  |  Nigel Farage : « Les jours d’Angela Merkel sont comptés, mais grâce à sa politique migratoire, nous avons eu Brexit, et je l’en remercie »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Ftouh Souhail le 23 mai 2018

Les Juifs, l’argent et le Mossad; voilà le résume de ce programme diffusé dans une télévision privée tunisienne qui a réuni ces trois éléments à l’occasion du mois saint chez les musulmans, ce qui a entraîné des réactions violentes contre les juifs et Israël sur les médias sociaux.

Le scénario de la caméra cachée « Shalom » sur une  television privée Tounesna  avait pour but de proposer à des personnalités politiques, artistiques, sportives et médiatiques tunisiennes des sommes d’argent contre la coopération avec les Israéliens.

A l’origine de cette émission antisémite un journaliste anti-israélien, Walid Zribi, qui a avoué dans une interview sur la télévision libanaise proche du Hezbollah, Al Mayyaddin le 20 mai 2018 , que son objectif est purement politique : produire un travail militant pour protester contre la décision souveraine des États-Unis de transférer son ambassade dans la capitale éternelle du peuple juif.

Pour rabaisser l’image des juifs à l’occasion du Ramadan, il a utilisé un faux rabbin arrivant soi-disant d’Israël avec une valise pleine d’argent en liquide, des dollars américains, pour acheter des personnalités publiques tunisiennes et les amener à collaborer avec le Mossad.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Et comme pour dégrader l’image des juifs, le faux rabbin est accompagné par des individus armés qui jouent le rôle des agents du Mossad. Leur rôle serait d’intimider et d’obliger toutes les personnalités invitées dans cette rencontre à accepter d’offrir des services pour Israël en contrepartie de l’argent donné par le rabbin.

Dans la soirée du 21 mai 2018, l’épisode illustre un quasi kidnapping et des menaces orchestrés soi-disant par le Mossad en complicité avec le rabbin.

L’objectif est de déchoir les juifs en général et les rabbins en particulier de leur humanité. Ce spectacle de violence associée au judaïsme comme source de pouvoir vise aussi à éroder l’éthique juive de non-violence et défigurer l’image de l’État hébreu.

L’idée de départ de l’émission était de tracer un lien entre les juifs et l’argent, une idée qui domine les esprits tunisiens et qui les préoccupe en même temps. Ensuite l’émission marque les esprits par le lien entre l’argent et le Mossad pour séduire les invités de l’émission à coopérer. Plus tard, l’émission veut laisser une impression chez le public du lien entre les juifs et le pouvoir en associant les rabbins au Mossad.

La trilogie entre les Juifs, l’argent et le Mossad est combiné dans cette émission d’une façon bouleversante qui est de nature à manipuler les téléspectateurs pour les pousser à croire qu’Israël, et derrière lui les juifs, sont si forts qu’ils peuvent décider le sort de chaque pays.

Pire encore, le faux rabbin israélien qui joue dans cette émission « Shalom » dit clairement aux invités qu’Israël est capable de changer la majorité des dirigeants du monde, les révoquer, provoquer des troubles comme le Printemps arabe, créer des partis politiques et les financer et offrir tout le soutien matériel, politique et diplomatique nécessaires. Le faux rabbin prétend même qu’Israël avait placé Donald Trump à la Maison Blanche (dans la soirée du 21 mai 2018).

 

Les Juifs seraient donc à la fine pointe de la force et de l’influence mondiale.

Le public en Tunisie, comme il est pauvre en savoir sur les juifs et Israël, est endoctriné à l’extrême depuis des  décennies par la question palestinienne et avale systématiquement ce contenu toxique.

L’émission « Shalom » a provoqué à l’occasion du Ramadan une agitation sans précédent sur la toile et les réseaux sociaux contre les juifs et l’État d’Israël.

Les Tunisiens ont été pris dans ce schéma et les appels de la haine d’Israël, la haine de l’argent juif et les juifs eux même se multiplient. On retrouve cela sur les pages Facebook des militants islamistes comme des laïques. Tous dénoncent le rôle dominant des juifs comme source du pouvoir et notent qu’Israël complote et veut contrôler le monde arabe.

Les relations entre les Juifs et l’argent est un classique dans l’imaginaire collectif arabo-musulman. On sait pourtant que ces relations ont été l’occasion et le prétexte d’un antisémitisme source de malheur pour les juifs. Par contre les Tunisiens sont ignorants lorsqu’il s’agit de la contribution du Peuple juif à l’histoire de l’humanité, depuis quatre millénaires.

Ils sont aussi si incultes, ces Tunisiens musulmans, de ne pas savoir que partout des Juifs pauvres existent. Et que les cicatrices et les traumatismes laissés après la Deuxième Guerre mondiale sont encore présents aujourd’hui chez les juifs en Israël comme en diaspora. Par leur ignorance parfois volontaire, ils sont incapables donc de saisir qu’Israël est une nécessité historique et que ce pays  nous redonne un peu foi en l’humanité.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Dans les programmes scolaires par exemple, l’histoire des juifs est totalement occultée au profit des conquêtes arabo-musulmanes et des récits mensongers des Palestiniens. Et au lieu de déboulonner certains mythes antisémites, les livres d’histoire de ce pays -soi-disant modéré- regorgent de falsifications historiques niant les droits historiques légitimes d’Israël et le présente d’une façon défigurée conforme au narratif antisémite palestinien.

Les responsables locaux de la petite communauté juive tunisienne n’osent pas se prononcer sur ce programme offensant, surtout pendant le mois de Ramadan avec la peur des réactions et des représailles musulmanes qui sont possibles à tous les instants.

Certaines sources juives locales envisagent –probablement- de saisir La Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle ou HAICA qui est une instance constitutionnelle tunisienne chargée de l’organisation du domaine audiovisuel. Toutefois, ces personnalités juives dépourvues de pouvoir sont conscientes qu’elles ne pourront pas changer grand-chose face aux musulmans et obtenir l’arrêt de la diffusion de ce programme télévisuel antisémite. Le justice et l’administration sont aux mains des forces antisémites.

Les quelques juifs locaux qui refusent encore de partir sont étroitement surveillés dans leurs communications quotidiennes et leurs déplacements par les renseignements généraux. Le régime tunisien les considère comme des citoyens de troisième zone et ils sont utilisés annuellement par le gouvernement pour servir de figurants et des témoins d’une trompeuse image de la Tunisie lors du spectacle annuel du pèlerinage de la Ghriba.

Durant le mois de ramadan surtout, les 1131 juifs du pays sont obligés de faire profil bas et ils ont comme consignes de ne pas apparaitre en public ou être visible afin de ne pas heurter les sentiments des musulmans. Par contre ils ont intérêt présentement à ne pas se manifester même si leurs sentiments sont profondément blessés par cette émission offensante « Shalom ».

Ce genre de programme, qui dégrade l’image des juifs sans remords ni regrets de la part des musulmans, montre encore une fois que les juifs n’ont plus d’avenir dans ce pays  antisémite et qu’il n’y aura pas mieux que chez eux en Terre d’Israël.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Ftouh Souhail pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz