FLASH
[19:31] Louisville va exploser ce soir. Le Grand Jury a inculpé le policier de 3 chefs d’accusation mineur. Aucune autre inculpation dans la mort de Breonna Taylor  |  La sénatrice Murkowski fait marche arrière et votera pour le siège vacant à la Cour suprême, tuant les espoirs des Démocrates de bloquer le candidat de Trump  |  la ministre des Armées reconnait que les militaires de Creil qui avaient rapatrié les Français de Wuhan le 31 janvier n’ont jamais été testés à leur arrivée en France  |  La sénatrice Kelly Loeffler publie une publicité se qualifiant de « plus conservatrice qu’Attila le Hun ». Son adversaire souligne qu’Attila était polygame et a tué des milliers de chrétiens  |  Une femme poursuit Instagram (propriété de Facebook) pour avoir espionné des utilisateurs par le biais de la caméra iPhone  |  Gucci met en vente des salopettes en denim avec un effet « tache d’herbe » pour 1 400 dollars  |  Libéralisme: Bolsonaro poursuit sa campagne de privatisation au Brésil  |  Fâchée par les liens arabo-israéliens, les Paleostiniens quittent la présidence des sessions de la Ligue arabe  |  La crise en Méditerranée orientale et les liens avec la Turquie domineront les élections présidentielles du mois prochain en Chypre du Nord  |  Pourparlers de réconciliation inter-palestiniens entre le Hamas et le Fatah en Turquie (indice : c’est la 20e fois)  |  Assange pourrait faire une tentative de suicide dans une prison britannique s’il est extradé vers les États-Unis  |  Six blessés par armes à feu à New York malgré l’affirmation selon laquelle la violence armée est en baisse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 26 mai 2018
Tommy Robinson au moment de son arrestation

Ce vendredi 25 mai, et en l’espace de quelques heures, le blogueur britannique Tommy Robinson a été arrêté par la police alors qu’il couvrait avec son iPhone le procès d’un gang de violeurs musulmans, présenté à un tribunal, et condamné à un an de prison. Et ça ne se passe pas en Iran mais en Grande-Bretagne.

Et comme l’abus de droit n’était pas assez choquant, le tribunal a ordonné l’interdiction de parler de l’affaire aux médias britanniques.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Ezra Levant, journaliste pour le site canadien TheRebel.media était sur place.

Il explique (1) : « Rebel Media est basé en Amérique du Nord, c’est pourquoi je suis libre d’en parler. »

Tommy a été arrêté pour avoir « causé des troubles ». Mais en fait, il venait de parler dans son téléphone portable, faisant un live stream vidéo Facebook, pendant une heure.

Il faisait du journalisme – il se tenait devant un tribunal où un gang de violeurs musulmans était jugé.

Tommy avait posé quelques questions difficiles à deux hommes musulmans qui se trouvaient devant le tribunal pour entendre le verdict de leur procès pour avoir violé des jeunes filles blanches et les avoir forcées à se prostituer.

L’arrestation de Tommy Robinson est un coup dur pour la liberté d’expression et la liberté de la presse en Europe et dans le monde. Robinson a été arrêté à Leeds (Royaume-Uni) alors qu’il filmait à l’extérieur d’un tribunal où des hommes issus de l’immigration ont été condamnés pour avoir violé des enfants.

Ezra Levant s’est dit choqué par ce qui s’est passé, et il avertit les médias : « C’est Tommy aujourd’hui, mais c’est toi demain. »

Ezra Levant Levant se trompe.

Les journalistes s’en tapent, de Robinson, parce que c’est un blogueur de droite. La liberté de la presse, ils ne la défendent pas vraiment, les journalistes. Ils ne défendent que la liberté de la presse de gauche (et celle des pays sous-développés).

Je suis allé sur le site de Reporter sans frontière (2), qui dénonce les entraves à la liberté de la presse dans le monde. Rien sur Robinson.

RSF consacre sa première page au blogueur algérien Touati Merzoug, condamné à 10 ans de prison ferme, au blogueur égyptien Wael Abbas, et à un journaliste russe qui risque la prison pour avoir retranscrit une audience ouverte au public. Je suis sûr que le sort de ces trois hommes est dramatique et qu’il mérite l’attention de mes confrères. Mais Tommy Robinson ne « risque pas la prison pour avoir retranscrit une audience ouverte au public », il a été condamné à 13 mois de prison pour un acte identique. Robinson est un défenseur de l’identité britannique, et RSF l’a condamné au silence, comme la justice.

Là, vous devez vous dire : « quelle horreur ces Anglais, à ainsi entraver la liberté d’expression ». Attendez la suite, vous n’êtes pas mieux logé. Car Tony Robinson n’est pas le seul, toute l’Europe des droits de l’homme est touchée par ce fléau.

George Bensoussan

George Bensoussan, en France, était poursuivi au pénal pour islamophobie par une association islamiste française dont la maison mère est classée terroriste dans son pays d’origine, et le procureur de la République leur a emboîté le pas, réclamant la prison. Bensoussan avait été déclaré innocent en première instance, ils ont fait appel. Il vient d’être déclaré innocent en appel, ils se sont pourvus en cassation. Car il est une voix modérée, intelligente, donc il faut le faire taire.

Et cerise sur le gefilte fish, le réduire au silence par les voies judiciaires n’étant jamais suffisant pour les militants de la pensée unique, ils cherchent maintenant sa mort sociale : Bensoussan est la cible des juifs de Cour. Son employeur, le Mémorial de la Shoah, s’est séparé de lui et n’a pas renouvelé son contrat. Les couards prétextent des difficultés de budget, comme le hasard fait bien les choses. Juste avant, c’était Jakubowicz, le président de la Licra, qui s’était allié aux islamistes pour faire tomber le chercheur et écrivain.

Je suis allé voir si Bensoussan intéressait RSF. Rien, il est inconnu au bataillon des victimes de la censure.

A ce stade, vous êtes supposé penser : « quelle horreur ces Français, ils ne valent pas mieux que les Anglais, heureusement, il reste l’Allemagne, modèle de pluralisme, pour sauver l’honneur. Préparez-vous à déchanter.

Michael Stürzenberger

Il y a presque un an, en août 2017, un journaliste allemand, Michael Stürzenberger a été condamné à 6 mois de prison ferme et 100 heures de travaux d’intérêt public. Toujours à cause de l’islam. Il avait publié sur sa page Facebook une photo d’Hitler en train de serrer la main à son allié, le grand mufti de Jérusalem, pour rappeler aux Européens que les « Palestiniens » étaient les alliés des nazis contre les juifs de Palestine.

Médias aux abonnés absents

Pour revenir au scandale du jour – et je me demande si le plus grand scandale est l’emprisonnement de Robinson pour délit d’opinion, ou l’indifférence des journalistes, Tommy avait fait très attention tout au long de son émission à appeler les musulmans « présumés criminels ». Il avait fait attention à l’endroit où il était, parce qu’il a été condamné pour outrage au tribunal il y a un an pour avoir fait ce que tous les autres journalistes font : faire des reportages depuis les marches du palais de justice.

Tommy Robinson a été condamné pour outrage au tribunal – et non pour atteinte à la paix, comme les policiers l’ont dit lorsqu’ils l’ont arrêté, et quelques médias qui ont menti l’ont rapporté afin de noircir l’image et accabler Robinson.

Sur le registre de la Cour figurent les noms des musulmans accusés – ce sont les membres présumés du gang de violeurs. Apparemment, les noms avaient fait l’objet d’une interdiction de publication – alors que d’autres médias avaient publié ces noms. C’est aussi pour ça qu’ils ont condamné Tommy Robinson : Pour avoir dit ces noms que les autres médias avaient déjà publiés.

Finalement, Tommy Robinson, le rebelle le plus célèbre de Grande-Bretagne, a écopé d’une sentence plus lourde pour avoir parlé des violeurs, que certains des violeurs eux-mêmes.

Vous avez le droit de hurler.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

(1) https://www.therebel.media/ezra_levant_show_may_25_2018?safari_redirect

(2) https://rsf.org/fr

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz