Publié par Jean-Patrick Grumberg le 12 mai 2018

Que venait faire John Kerry à Paris samedi midi avec des diplomates iraniens, alors que son président, Donald Trump, vient de dénoncer les Accords sur le nucléaire ?

Certes, l’ancien diplomate catastrophe qui ne tient même pas sur un vélo ne craint pas d’être poursuivi pour trahison envers son pays : il est Démocrate donc protégé.

[dreuz-paypal]

Certes, le FBI a fait inculper au pénal Michael Flynn, le conseiller sécurité nationale du président élu Trump, pour des actes identiques mais moins graves : il a discuté avec des Russes lors d’un cocktail alors qu’il était encore simple citoyen : Flynn est Républicain, toute la force de la loi l’accable.

Et bien entendu, les médias n’en diront pas un mot : la collusion avec une puissance étrangère, ça ne les intéresse que pour accuser Trump.

Jason Osborne, l’ancien conseiller principal de la campagne électorale de Donald Trump a twitté l’information suivante :

« John Kerry vient de quitter une réunion au restaurant L’Avenue, à Paris avec trois Iraniens.

Un ami était assis à côté de leur table et a entendu JK « exploser » Trump.

Les Iraniens avaient un détachement de sécurité de cinq personnes, et ils sont partis dans des véhicules diplomatiques.

JK est-il enregistré FARA* ? »

Kerry n’aurait pas eu recours à cette diplomatie parallèle et malhonnête, s’il avait négocié un bon accord.

[dreuz-newsletter]

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

* La FARA, ou Foreign Agents Registration Act est une loi américaine adoptée en 1938, qui exige que les personnes représentant les intérêts de puissances étrangères dans leur « capacité politique ou quasi-politique » divulguent quelles relations ils ont entretenues avec le gouvernement étranger ainsi que les informations sur leurs activités et finances connexes.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous