Publié par Jean-Patrick Grumberg le 2 juin 2018

Alors que les journalistes considèrent le président Trump comme un abruti – ce ne sont plus des journalistes mais des activistes – l’ancien président Carter dit que le Président américain mérite le prix Nobel de la paix s’il est capable de parvenir à un accord de paix significatif sur la péninsule coréenne.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Nous avons fait tout ce que nous avons pu pour détruire l’économie de la Corée du Nord, et tous les Nord-Coréens le savent. Et nous avons tout fait, en même temps, pour aider la Corée du Sud à avoir une bonne et prospère économie », a déclaré M. Carter dans un Podcast pour Politico.

« Le peuple nord-coréen doit être traité avec respect, et je pense que l’embargo que nous leur avons imposé a fait du mal à ceux qui souffrent déjà sous une dictature brutale, et n’a pas fait beaucoup de mal aux dirigeants de la Corée du Nord. »

Carter a déclaré que le comportement erratique des dirigeants de Pyongyang, y compris les menaces d’annulation du sommet, est à prévoir.

« S’ils croient constamment que les États-Unis veulent les attaquer, même en utilisant des armes nucléaires – ce que de nombreux démocrates et dirigeants républicains de notre pays ont mentionné comme une possibilité – et que nous détruisons leur économie, et s’ils savent qu’ils meurent de faim principalement parce que les États-Unis retiennent l’aide alimentaire, alors je peux comprendre ce qu’ils ressentent. »

L’ancien président a ajouté :

« Je pense que le prochain médiateur, le prochain négociateur – peut-être le président Trump, je l’espère – les rassurera en leur disant que nous sommes prêts à abandonner certaines de ces choses – la menace d’attaque contre eux et la levée de l’embargo. Ce serait un prix bon marché, à mon avis, à payer pour l’arrêt de leur programme nucléaire.

Si le président Trump réussit à obtenir un traité de paix acceptable pour les deux parties avec la Corée du Nord, je pense qu’il devrait certainement être pris en considération pour le prix Nobel de la paix », a ajouté M. Carter.

Je pense que ce serait une réalisation digne et capitale qu’aucun président précédent n’a pu réaliser. »

Notons que la semaine dernière, lorsque le Président américain a annulé la rencontre prévue avec Kim-Jong un le 12 juin prochain à Singapour, les leaders démocrates, dont Nancy Pelosi, une des figures du parti Démocrate et farouche ennemie de Trump, ont affirmé que « le grand gagnant de l’annulation de la rencontre est Kim ».

Et cette semaine, après que Kim Jong un, qui ne s’attendait pas à ce que Trump annule la rencontre, a pris peur, a fait marche arrière, a demandé que la rencontre soit maintenue, et que Trump a accepté, les mêmes Démocrates ont affirmé que Trump cédait au chantage des nord-Coréens et montrait sa faiblesse en acceptant une rencontre que Pyongyang réclame depuis des années.

Si Trump veut rencontre le dictateur communiste, il a tort. S’il annule la réunion, il a tort. S’il remet la réunion sur les rails, il a tort : quoi que fasse Trump, la gauche lui donne tort et trouve de quoi le critiquer !

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

https://www.cnn.com/2018/05/22/politics/jimmy-carter-north-korea-donald-trump-nobel-prize/index.html

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

16
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz