FLASH
[17/06/2018] Effrayant : La police du quartier Haringey de Londres a arrêté une femme pas du tout folle qui courait après des enfants juifs avec un couteau en criant « Je veux tuer tous les Juifs »  |  Nigel Farage: « Merkel est le passé, Salvini le futur »  |  [16/06/2018] Après l’administration Bush, Trump se retire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, qui est un club obsédé par un seul pays, Israël. Pourquoi est-ce que les États-Unis y sont encore ? Parce qu’Obama l’a rejoint quand il a pris ses fonctions  |  Afghanistan : 26 morts et 54 blessés dans un attentat-suicide parmi une foule célébrant un cessez-le-feu inédit entre talibans et forces de sécurité  |  Un terroriste musulman a percuté une voiture-taxi dans une foule au centre de Moscou, blessant au moins 7 personnes. Le terroriste musulman, qui a tenté de fuir les lieux, a été arrêté  |  Exceptionnel effet Trump : la banque centrale américaine remonte sa prévision de croissance, à 4,8%  |  [15/06/2018] Effet Trump : je sais que les médias s’en fichent, mais les chiffres de l’emploi sont les meilleurs depuis 44 ans  |  Afghanistan : le chef des taliban pakistanais aurait été tué par un drone américain  |  La France a encore condamné Israël à l’ONU lors d’une résolution qui interdit à Israël de se défendre contre les terroristes  |  [14/06/2018] Ah il est beau le ramadan! Un projet d’attentat sur le sol français a été déjoué avec l’arrestation de deux hommes en Seine-et-Marne  |  [13/06/2018] Israël : le directeur du Shin Bet (agence de sécurité) annonce avoir empêché 250 attentats terroristes en 2018  |  [12/06/2018] Depuis Singapour, après sa rencontre historique pour la paix dans le monde avec Kim Jong un, Trump s’apprête à donner une conférence de presse  |  Israël vient de dépasser le Pnb du Japon – 42 120 $ par habitant contre 40 850  |  Nigel Farage : « Les jours d’Angela Merkel sont comptés, mais grâce à sa politique migratoire, nous avons eu Brexit, et je l’en remercie »  |  [11/06/2018] Aïe, j’ai mal à BDS! En mai, le tourisme vers Israël continue sur sa lancée de 19 mois, avec une augmentation de 14% par rapport à l’année dernière  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 juin 2018

Une nouvelle affaire de corruption entache un peu plus l’administration Obama, déjà bien amochée par les scandales qui éclatent régulièrement.

Le Congrès américain vient de découvrir, suite à une longue enquête, que l’administration Obama a contourné les principales sanctions américaines pour permettre à l’Iran d’avoir accès à des milliards de dollars en devises, malgré ses assurances publiques qu’elle n’était pas engagée dans une telle action.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Cette nouvelle affaire s’ajoute au scandaleux versement secret à l’Iran de 1,7 milliard de dollars en billets de banque chargés sur des palettes dans un avion (1), puis 33,6 milliards de dollars soi-disant à cause des sanctions contre l’Iran (2), et au 150 milliards versés sans l’accord du Congrès américain aux dictateurs islamistes iraniens dans l’espoir qu’ils respecteront les accords de dénucléarisation (3).

La nouvelle enquête (4), publiée mercredi 6 juin 2018 par la sous-commission permanente du Sénat, révèle plusieurs scandales :

  • Les hauts responsables de l’administration Obama ont assuré aux pays européens que les Etats-Unis fermeraient les yeux s’ils violaient les sanctions en place et faisaient des affaires avec l’Iran.
  • L’administration Obama est allée au-delà des termes de l’accord sur le nucléaire afin d’apaiser l’Iran et lui a accordé l’accès au système financier américain, en dépit des multiples assurances données au Congrès que ce n’était pas le cas.
  • Les enquêteurs du Congrès ont maintenant les preuves que l’administration Obama a ordonné au département du Trésor d’émettre une licence secrète accordant à l’Iran l’accès au système financier américain et au dollar américain, un processus qui s’est déroulé au moment même où ces hauts fonctionnaires de l’administration témoignaient devant le Congrès qu’ils n’étaient pas engagés dans de telles activités.
  • Plusieurs jours après que l’administration Obama a annoncé la signature de l’accord nucléaire, des responsables américains ont été contactés par la Banque Muscat à Oman qui cherchait à convertir près de six milliards de dollars pour le compte de l’Iran. Et bien que l’administration n’était pas obligée d’effectuer de telles transactions au nom de l’Iran, les responsables de l’administration Obama ont fait pression sur le département du Trésor américain pour qu’il délivre une licence secrète permettant à l’Iran d’accéder aux 5,7 milliards de dollars de la Bank Muscat d’Oman en utilisant le système financier américain.
  • La licence secrète fut donnée à l’Iran le 24 février 2016.

« L’administration Obama a trompé le peuple et le Congrès américain parce qu’elle cherchait désespérément à obtenir un accord avec l’Iran », a déclaré le sénateur Rob Portman (R., Ohio), président du Sous-comité permanent des enquêtes du Sénat.

« Malgré les affirmations, avant et après la conclusion de l’accord avec l’Iran, selon lesquelles le système financier américain resterait hors limites [de l’Iran], l’administration Obama a délivré une licence spécifique permettant à l’Iran de convertir des milliards de dollars en actifs en utilisant le système financier américain »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

(1) http://www.latimes.com/nation/nationnow/la-na-iran-payment-cash-20160907-snap-story.html

(2) http://freebeacon.com/national-security/iran-may-received-much-33-6-billion-cash-gold-payments-u-s/

(3) https://www.truthorfiction.com/nuclear-deal-sends-150-billion-to-iran/

(4) http://freebeacon.com/national-security/obama-administration-skirted-u-s-sanctions-grant-iran-billions-cash/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz