FLASH
[20/08/2018] Le prix de la vie selon la justice française : Le migrant illégal de 19 ans qui a poignardé 4 personnes à Périgueux lundi 13 août n’a été condamné qu’à 3 ans de prison ferme  |  Paris : Une policière porte secours à des passagers après un accident mortel qu’ils ont provoqué, dans le 19e, et se fait violemment frapper par le passager rescapé!  |  Le chef de la police municipale de Villevaudé, en Seine-et-Marne, a été violemment agressé dimanche à son domicile par « plusieurs personnes » qui l’ont roué de coup  |  Barcelone attentat islamique : Un homme armé d’un couteau a tenté d’attaquer des policiers en hurlant Allahou Akbar (Allah est le plus grand)  |  Saint-Paul-Trois-Châteaux (26) : un homme de 45 ans tué de 9 coups de couteau, un autre homme blessé, suspect appréhendé, motif inconnu  |  Marseille : encore un adolescent de 16 ans poignardé pour un mauvais regard  |  Tsahal a ouvert le feu sur un terroriste musulman qui a tiré dans leur direction dans le nord de Gaza. Aucun blessé parmi les troupes israéliennes n’a été signalé  |  Un terroriste musulman a tiré des coups de feu sur l’ambassade des États-Unis à Ankara. La police a déclenché une chasse à l’homme et recherche un véhicule blanc suspect  |  [17/08/2018] Jérusalem : attentat au couteau, un policier blessé par un terroriste musulman palestinien, qui a été neutralisé  |  Dreuz lance un appel aux lecteurs: aidez-nous à passer au crible pendant 24 h les Fake News des radios du service public français  |  Laurent Ruquier défend son ami Gilbert Rozon, accusé d’agressions sexuelles: « Il n’a tué personne » (non, il a juste violé plusieurs femmes)  |  Suisse : à Genève 5 jeunes femmes sauvagement tabassées, 2 blessées graves, par « des Maghrébins de cités venus de France »  |  Automobiliste tué par balle à Paris: le policier mis en examen et interdit d’exercer  |  Une ex-esclave sexuelle yézidi aurait fui l’Allemagne après y avoir revu son bourreau, infiltré parmi les réfugiés  |  Grenoble : 2 migrants Albanais tirent des coups de feu sur un groupe de personnes et sont interpellés après une course-poursuite  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 8 juin 2018

Sami Obeid est un journaliste palestinien vivant à Gaza. Lors d’une interview donnée à i24NEWS pour l’émission Défense, il s’est confié de nombreuses minutes sur la situation dans l’enclave côtière.

Pour lui « les habitants vivent depuis presque 12 ans sous un blocus », une période qui coïncide avec le début de la prise de pouvoir du Hamas à Gaza.

Le journaliste palestinien indique qu’il aimerait voir ce blocus levé mais que les Gazaouïs sont « les otages du Hamas » et que c’est à cause de ce mouvement terroriste que « les Israéliens ne veulent pas trouver de solution » dans l’enclave côtière.

« Il n’y a pas de travail, pas d’argent, pas de vie, la situation est si difficile… » poursuit l’homme, qui estime que « la solution est entre les mains des Israéliens », à une période de vives tensions et d’affrontements récurrents le long de la barrière de sécurité séparant l’Etat hébreu et la bande de Gaza.

Si les Israéliens « ouvrent tous les points de passage, s’ils laissent passer les ouvriers, les habitants de Gaza vont se calmer. Il n’y aura ni cerfs-volants, ni violences, ni manifestations », a soutenu le journaliste.

« La vie est meilleure avec les Juifs »

Malgré une frontière commune avec l’Egypte, impossible pour ces Palestiniens de la traverser: « Les Egyptiens enferment les habitants de Gaza en bloquant le point de passage de Rafah, cela fait déjà 10, 11 ans que ça dure ».

Sami Obeid précise également que « les gazaouïs n’ont pas envie de vivre avec les Egyptiens. Ils ont envie de vivre avec les Israéliens, avec les Juifs et bien-sûr avec les Palestiniens. Ils veulent travailler en Israël ».

« On veut une carte d’identité israélienne, on veut travailler en Israël, on veut vivre sous contrôle israélien, sous le contrôle des Juifs. On ne veut pas être dirigé ni par Mahmoud Abbas, ni par le Hamas. On préfère être gouverné par Israël », continue l’homme.

« Si nous organisons un référendum demain à Gaza, 90% des gens diront qu’ils préfèrent vivre avec les Juifs, dans un seul pays. La vie est meilleure avec les Juifs », assure même Sami Obeid, qui précise également que « le Hamas, ce n’est pas tous les Palestiniens. Il ne représente que 7 à 10% » des habitants de l’enclave côtière.

Le journaliste palestinien précise également que l’organisation terroriste « ne donne pas de bonnes conditions de vie » aux Gazaouïs. « Ils veulent vivre normalement mais le Hamas ne fait rien. Le Hamas est une organisation qui contrôle les habitants de Gaza depuis 11 ans, il ne donne rien à ses habitants, il ne fait que prendre, il se comporte en mafieux », constate le journaliste.

Crise humanitaire

« Il n’y a pas d’eau, pas d’électricité à Gaza, pas d’argent. C’est le dilemme des habitants de Gaza », ajoute -t-il également.

Dans un entretien donné à i24NEWS l’an dernier, l’envoyé des Nations Unies pour le processus de paix au Proche-Orient, Nikolay Mladenov, avait indiqué que la crise humanitaire dans l’enclave palestinienne pourrait rapidement déclencher « un autre conflit et que le prix sera conséquent pour les Gazaouïs et les Israéliens ».

La semaine dernière, un haut responsable du commandement sud de l’armée israélienne a quant à lui déclaré que l’Etat hébreu doit prendre des mesures pour apaiser la crise humanitaire à Gaza, estimant que cela permettrait également de calmer les tensions dans l’enclave palestinienne.

Le haut fonctionnaire a déclaré que cela pourrait être « un moment décisif » pour le Hamas et les habitants de Gaza.

« Nous sommes à la croisée des chemins. Des décisions doivent être prises », a déclaré l’officier sous couvert d’anonymat. « Il y a de petites choses qui peuvent être faites pour que nous ayons une année de calme, et il est également possible de parvenir à un arrangement sur le plus long terme », a-t-il encore précisé.

Source : I24news

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz