FLASH
[15/10/2018] Une militante pro-migrant a été violée par un migrant marocain, a rapporté La Voix du Nord  |  New York : Ali Kourani, 34 ans, a été arrêté pour terrorisme après avoir tenté de devenir un informateur du FBI, offrant des informations sur le Hezbollah  |  Beaumont-sur-Oise (95) : un frère d’Adama Traoré jugé pour avoir incendié un bus et roué de coups un chauffeur  |  ‪La Courneuve : un musulman a poignardé un homme en hurlant Allahou Akbar‬  |  Aubervilliers : attaque au couteau à cris d’Allah Aoukbar : probablement un couteau déséquilibré  |  Cologne: la police parle d’une prise d’otage à la gare  |  Breaking: coups de feu à la gare de Cologne. Quartier évacué  |  L’acteur Alec Baldwin appelle les démocrates à « renverser le gouvernement »- gauche pacifiste !  |  Les soldats israéliens ont déjoué une tentative d’attaque au couteau. Tsahal a ouvert le feu et le terroriste a été neutralisé et tué  |  Effet Trump : La monnaie saoudienne n’a jamais été aussi faible en deux ans – en raison de l’affaire Khashoggi  |  La frontière entre Israël et la Syrie a été ouverte pour la première fois en 4 ans  |  22 terroristes Palestiniens arrêtés en Judée-Samarie. Des armes, cartouches, munitions et propagande de haine saisis  |  3 Palestiniens armés de marteaux ont agressé le juge David Mintz à la Cour suprême. Il a réussi à s’échapper et s’est présenté devant le tribunal indemne  |  [14/10/2018] Un garçon de 12 ans blessé à mort à coups de barre de fer en Seine-Saint-Denis  |  L’Italie a expulsé 3 islamistes, dont l’un voulait tuer des « touristes blancs » (entendre par là chrétiens)  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 13 juin 2018

Le président français Emmanuel Macron a admis que la France a perdu la bataille contre le trafic de drogue au sein du nombre croissant de zones de non-droit dans le pays.

Dans un discours prononcé en mai devant 600 invités économiques et politiques, M. Macron a appelé les maires locaux eux-mêmes – avec la population – à trouver des solutions appropriées aux problèmes des 1500 zones de non-droit ou « zones sensibles », comme les appelle la France selon l’expression politiquement correcte.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

De nombreux maires ont été frappés par le discours de Macron. Ils s’attendaient à des orientations politiques concrètes. Les propositions de Macron sont loin de la stratégie ambitieuse pour les zones de non-droit que l’ancien ministre Jean-Louis Borloo avait développée et publiée au nom de Macron.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Au lieu de cela, Macron a passé le flambeau : ce n’est pas lui, mais ce sont ses prédécesseurs qui ont causé les problèmes d’aujourd’hui – un air tristement connu depuis 50 ans pour éviter d’affronter les problèmes et les passer au président suivant au détriment des Français. Toutes les solutions conçues d’en haut ont échoué, elles doivent donc venir d’en bas. Il a appelé à une « mobilisation générale » de la population, s’organisant pour sauver la nation, alors que la population vit sous la terreur de la justice qui interdit désormais la légitime défense, la loi qui interdit aux citoyens honnêtes d’être armés alors que les voyous ont des armes, la honte de paraître islamophobe et d’être lynché par les médias, et la terreur des gangs de banlieue.

En termes de sécurité, Macron a appelé à une « société de vigilance ». Si vous détournez le regard, s’il y a des problèmes dans votre environnement, vous devenez complice. Bien que cela se produise parfois par peur (dans les zones de non-droit), mais c’est aux gens eux-mêmes de fixer des limites.

Il a annoncé que d’ici 2020, il y aura 1300 policiers supplémentaires dans 60 quartiers sensibles. Tout le monde peut signaler des problèmes sur un site Web central. On estime que six millions de personnes, soit environ un dixième de la population française, vivent dans les 1500 quartiers que le gouvernement classe comme « zones sensibles ».

Déjà en 2011, un rapport novateur de 2200 pages intitulé « Banlieues de la République », concluait que de nombreuses banlieues françaises deviennent des « sociétés islamiques séparées » coupées de l’Etat français et où le droit islamique se substitue rapidement au droit civil français.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Les auteurs ont montré que la France – qui compte aujourd’hui entre 6,5 millions et 15 millions de musulmans (la plus grande population musulmane de l’UE) – est confrontée à une explosion sociale majeure en raison du refus d’intégration des musulmans dans la société française.

Source : Voiceofeurope

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

http://www.institutmontaigne.org/ressources/pdfs/orderfile/banlieue_republique_resume_institut_montaigne%20(1).pdf

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz