FLASH
[17/06/2018] Effrayant : La police du quartier Haringey de Londres a arrêté une femme pas du tout folle qui courait après des enfants juifs avec un couteau en criant « Je veux tuer tous les Juifs »  |  Nigel Farage: « Merkel est le passé, Salvini le futur »  |  [16/06/2018] Après l’administration Bush, Trump se retire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, qui est un club obsédé par un seul pays, Israël. Pourquoi est-ce que les États-Unis y sont encore ? Parce qu’Obama l’a rejoint quand il a pris ses fonctions  |  Afghanistan : 26 morts et 54 blessés dans un attentat-suicide parmi une foule célébrant un cessez-le-feu inédit entre talibans et forces de sécurité  |  Un terroriste musulman a percuté une voiture-taxi dans une foule au centre de Moscou, blessant au moins 7 personnes. Le terroriste musulman, qui a tenté de fuir les lieux, a été arrêté  |  Exceptionnel effet Trump : la banque centrale américaine remonte sa prévision de croissance, à 4,8%  |  [15/06/2018] Effet Trump : je sais que les médias s’en fichent, mais les chiffres de l’emploi sont les meilleurs depuis 44 ans  |  Afghanistan : le chef des taliban pakistanais aurait été tué par un drone américain  |  La France a encore condamné Israël à l’ONU lors d’une résolution qui interdit à Israël de se défendre contre les terroristes  |  [14/06/2018] Ah il est beau le ramadan! Un projet d’attentat sur le sol français a été déjoué avec l’arrestation de deux hommes en Seine-et-Marne  |  [13/06/2018] Israël : le directeur du Shin Bet (agence de sécurité) annonce avoir empêché 250 attentats terroristes en 2018  |  [12/06/2018] Depuis Singapour, après sa rencontre historique pour la paix dans le monde avec Kim Jong un, Trump s’apprête à donner une conférence de presse  |  Israël vient de dépasser le Pnb du Japon – 42 120 $ par habitant contre 40 850  |  Nigel Farage : « Les jours d’Angela Merkel sont comptés, mais grâce à sa politique migratoire, nous avons eu Brexit, et je l’en remercie »  |  [11/06/2018] Aïe, j’ai mal à BDS! En mai, le tourisme vers Israël continue sur sa lancée de 19 mois, avec une augmentation de 14% par rapport à l’année dernière  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 14 juin 2018

Geert Wilders défend la liberté d’expression, droit naturel des hommes, et il soutient que l’islam est un système politico-religieux totalitaire.

Ses opposants disent qu’il est raciste et incite à la haine, et affirment au contraire que l’islam est une religion de paix, d’amour et de tolérance.

Mettons la question à l’épreuve, a suggéré le politicien anti-Islam néerlandais. Organisons un concours de caricatures du prophète Mahomet, et voyons si les musulmans se comporteront de façon pacifique, avec amour et tolérance. Lorsque le Christ est caricaturé, le comportement des chrétiens intégristes, décrits par les médias comme le plus grand danger pour la société, peut servir de comparaison.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’agence antiterroriste des Pays-Bas a donné à Wilders le feu vert, et le concours, organisé par le parti qui veut bannir cette religion qui affirme vouloir soumettre ou faire disparaître les chrétiens, les juifs et les mécréants.

Le concours de caricatures du prophète Mahomet se tiendra dans les bureaux parlementaires de son parti, le Parti pour la liberté (PVV), qui a déjà demandé – sans succès – l’interdiction du Coran.

Les dessins seront jugés par le caricaturiste américain Bosch Fawstin, gagnant d’un concours similaire organisé par Pamela Geller au Texas il y a trois ans, et qui a été, fait rarissime pour une religion de paix, ciblée par deux hommes armés musulmans.

De nombreux musulmans considèrent que les images du prophète Mahomet sont blasphématoires, et les caricatures le représentant ont déjà provoqué des réactions violentes, ce qui, là encore, est étrange pour cette religion d’amour.

« La liberté d’expression est menacée, en particulier pour les critiques de l’islam, a déclaré M. Wilders. « Nous ne devrions jamais accepter cela. La liberté d’expression est notre liberté la plus importante. »

Le député classé extrême droite par les médias et ses opposants afin d’éviter de débattre avec lui sur des sujets où ils savent qu’ils seraient déstabilisés, pointe du doigt le comportement de l’islam dans le monde comme preuve qu’il s’agit d’une idéologie politique totalitaire plutôt qu’une religion. Il a déjà demandé la fermeture des mosquées et des écoles coraniques et l’interdiction générale des immigrants musulmans. Là aussi en vain.

En 2016, il a été reconnu coupable d’incitation à la haine et à la discrimination après avoir osé demander à ses compatriotes réunis en congrès de donner leur avis sur l’immigration. Il leur avait demandé s’ils voulaient « plus ou moins de Marocains » dans leur pays.

Quand le public a répondu « moins », Wilders souriant a répondu : « Alors on va arranger ça. » Mais il n’a pas remporté l’élection.

Samedi dernier, le député s’est adressé à Londres à des foules de partisans de Tommy Robinson, qui protestaient contre la peine d’emprisonnement aux apparences totalitaires du fondateur de l’English Defence League pour outrage au tribunal.

Le PVV, qui est le principal parti d’opposition aux Pays-Bas après être arrivé deuxième aux élections en mars dernier, a déclaré que le concours de caricatures aurait lieu à l’automne après avoir obtenu le feu vert de l’agence de lutte contre le terrorisme.

Le 1er prix récompensera le gagnant d’un chèque de 5 000 €.

« Les musulmans peuvent être offensés à mort. Ce n’est pas le problème », a tweeté M. Fawstin, qui publie un livre de dessins animés du prophète. « Les musulmans qui tuent à cause de dessins, voilà le problème. Et cela doit être combattu [justement] en dessinant Mohammad. »

Assez de mensonge !

Lorsqu’en 2015, après l’attentat terroriste dans les bureaux de Charlie Hebdo, les médias ont sorti des affichettes disant « je suis Charlie », j’ai expliqué qu’ils mentaient, ils n’étaient pas Charlie et ne l’ont jamais. Tout comme mentait de Gaulle lorsqu’il déclara à la Libération que tous les Français ont résisté aux boches.

S’ils avaient été Charlie, c’est avec une caricature de Mahomet que les millions de Français seraient descendus dans les rues manifester. S’ils avaient été Charlie, c’est avec la caricature de Charlie en première page que les médias auraient apporté leur soutien à Charlie.

Après l’attentat de Charlie, Pamela Geller pour qui l’auteur de ces lignes a l’honneur d’écrire, a organisé un concours de caricatures à Garland au Texas, disais-je. Deux musulmans armés – pacifiquement, avec amour et tolérance – ont tenté de prendre d’assaut le concours de 2015 pour faire un carnage. Ils ont été abattus par la police avant de pouvoir répandre leur amour.

Le Danemark crée un débat pour savoir si l’on peut critiquer l’islam

En 2005, le journal danois Jyllands-Posten a provoqué des protestations dans le monde entier et des émeutes dans certains pays musulmans en publiant plusieurs caricatures de Mahomet, dont l’une représentant le prophète avec une bombe dans son turban dessinée par Kurt Westergaard.

Le rédacteur en chef du journal avait invité les illustrateurs à soumettre des caricatures afin de déclencher un débat concret pour savoir si l’islam était une religion tolérante, s’il était possible de critiquer l’islam, et sur l’autocensure.

Les musulmans participèrent au débat : depuis sa caricature, Kurt Westergaard, qui a aujourd’hui 82 ans, reçut de nombreuses menaces de mort et fût la cible de tentatives d’assassinat. Il est sous la protection permanente de la police qui le protège contre l’amour infini des musulmans.

Conclusion

Je n’approuve pas le principe de faire des caricatures de Mahomet. Elles ne font en rien reculer le danger de l’islam, ni avancer le débat sur l’islam, totalement verrouillé par les médias pour le protéger de toute critique, à mon avis afin de préserver intact ce cheval de Troie dont l’extrême gauche entend se servir pour détruire la société bourgeoise.

Les caricatures de Mahomet font peser sur ceux qui s’y impliquent un risque mortel permanent qui pourrira le reste de leur vie, et pour quoi ? Pour avoir prouvé que des millions de musulmans tuent au nom de l’islam ? Que l’islam n’est pas tolérant ? Il suffit d’ouvrir le journal pour ça.

Comme écrit le caricaturiste, « l’islam est tolérant et je vous tuerais si vous dites le contraire ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz