FLASH
[17/11/2018] Arnaud Chavez, meneur des gilets jaunes pour Mézières, a été photographié faisant une quenelle nazie devant une stèle en hommage des victimes juives du nazisme  |  Les deux individus incarcérés suite à la violente agression du policier de la Bac Toulon, le 2 novembre dernier à Hyères, ont été remis en liberté en toute discrétion par la justice  |  [16/11/2018] Nikki Haley : Les Etats-Unis s’opposent à l’appel de l’Assemblée générale des Nations unies pour qu’Israël rende le plateau du Golan à la Syrie  |  [15/11/2018] Voici un aperçu de la prudence avec laquelle #Israël évite les pertes civiles à #Gaza: L’armée israélienne a appelé un type et a passé 45 minutes au téléphone avec lui pour qu’il évacue sa maison, avant de bombarder le bâtiment des médias du #Hamas situé à côté  |  Le sebateur Lindsey Graham a déclaré qu’il enquêterait davantage sur la controverse entourant les e-mails d’Hillary Clinton s’il devenait président du Comité judiciaire l’an prochain  |  Un « militaire » se filme et déclare qu’il est « obligé de travailler avec les porcs » en désignant les gendarmes  |  [14/11/2018] Effet trump : L’optimisme économique des petites entreprises se maintient au niveau le plus élevé depuis 45 ans  |  Floride, corruption Démocrate exposée : Les procureurs fédéraux découvrent des documents électoraux modifiés dans le comté de Broward liés aux Démocrates  |  Les Etats-Unis offrent une récompense de 5 millions de dollars pour la capture du dirigeant du Hamas Saleh Al-Arouri  |  [13/11/2018] Un camion vient d’exploser à l’angle rue Crozatier/rue du Faubourg Saint-Antoine à Paris. La façade d’un bureau de tabac attenant a également pris feu.  |  Ce mardi 13 à 20h, conférence de Guy Millière à Tel Aviv, 88 rue Ben Yehuda  |  Au Mali, 3 civils tués dans un attentat-suicide islamiste contre un sous-traitant de l’ONU  |  « Notre objectif est de presser l’#Iran jusqu’à la dernière goutte » déclare John Bolton, conseiller géopolitique de Donald #Trump  |  Arizona : la Républicaine Martha McSally concède la victoire sénatoriale à la Démocrate d’extrême gauche Krysten Sinema  |  Incendies proche de nous en #Californie: bilan : 44 morts, le plus lourd de l’histoire de l’État – politique écologiste et socialiste de « préservation » de la flore mise en cause  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 18 juin 2018

Tommy Robinson a été incarcéré à la hâte à l’issue d’un procès éclair qui n’a duré que quelques heures, sans qu’il ait pu être défendu par son propre avocat. Il a été lourdement condamné parce qu’il aurait violé une interdiction d’exercer son métier de journaliste à une certaine distance des tribunaux. Ses partisans pensent que c’est un prétexte destiné à le faire taire, voire pire.

Sa présence à un procès pour une vaste affaire de viol sur mineurs qui implique des immigrés entrait dans une enquête plus large. Robinson s’était donné pour mission d’enquêter pour savoir si les faits divers qui agitent la société britannique sont vraiment des faits divers et non des attentats islamistes.

Il a écrit cette lettre à la main. Elle a été transcrite par une personne dont nous n’avons pas le nom. Nous l’avons traduite.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Alors, c’est reparti !

Nous sommes dimanche soir 10 juin 2018, et les nouvelles des scènes étonnantes d’hier à Londres commencent à se filtrer un chemin vers moi, mais avant de commencer sur la positivité de la manifestation d’hier, permettez-moi de commencer par quelques points négatifs.

Permettez-moi de partager avec vous une partie de la lettre de ma femme que j’ai reçue hier :

« L’école m’a téléphoné aujourd’hui avant que j’aille travailler et m’a dit que Spencer était vraiment bouleversé à l’école, pour être honnête, il ne gère pas la situation si bien, il pleure à chaque occasion qui se présente.

Son camarade Sam lui a dit : « Je fais une course de cross country avec mon père », et Spencer a répondu : « Eh bien, je ne peux pas faire ça avec mon père » et il s’est enfui en pleurant.

Il pleure aussi pour s’endormir. »

Il dort avec ton oreiller et me demande plusieurs fois par jour « quel jour papa rentre à la maison ». Je ne peux même pas encore lui donner une date approximative parce qu’on ne t’en a pas donné !
Je dois juste continuer à lui dire que ce n’est pas pour longtemps.
Rien ne changera et il doit être courageux pour te rendre fier.
Il m’a dit hier soir : « Je vais aller faire quelque chose de mal pour qu’on me mette en prison avec papa et au moins, je serai avec lui ».

Je ne vais pas mentir, la lecture de cette lettre m’a brisé le cœur.

La prison m’a retiré les appels téléphoniques de ma femme il y a plus d’une semaine, de sorte que je n’ai pas pu parler avec mes enfants. Cela me dérange aussi que dans la tête de mon fils, il doive penser que son père a fait quelque chose de mal pour finir en prison.

Avant de m’asseoir et de m’apitoyer sur mon propre sort, je dois mettre les choses en perspective.

  • Je suis loin de ma famille pour une courte durée.
  • Les enfants des membres de nos forces armées doivent vivre cela tout le temps, et c’est pourquoi j’admire les sacrifices qu’ils font, passés et présents.
  • Je ne vais pas trop m’attarder sur mon propre cas, car mon appel vient d’être interjeté.
    Ce dont je vais parler, c’est l’effet que vos actions ont sur moi.

Quand j’ai atterri dans cette prison, j’étais vraiment éviscéré.
 J’ai été éviscéré pour ce que ma famille était sur le point de vivre, éviscéré pour ceux avec qui j’étais en discussion et qui comptent sur moi pour raconter leur histoire.

J’étais certain que je serais tué par cette peine de prison.

Lorsque j’étais à la tête de l’EDL, j’ai été condamné à 10 mois de prison en 2012, j’ai été séparé de tout le monde pour ma propre protection et maintenu à l’isolement pendant 22 semaines.
 Je crois que c’était parce que le gouvernement craignait ce qui pourrait se passer dans la rue si j’étais assassiné en prison.

Lee Rigby a été décapité en 2013 et notre gouvernement a été témoin du fait qu’un soldat peut être décapité et que personne ne réagit.

J’ai ensuite été envoyé en prison en 2014 pour 18 mois.
 On m’a littéralement donné en pâture aux loups. J’ai eu la chance d’en réchapper vivant, me frayant un chemin à travers de violents passages à tabac par les détenus musulmans.

Le gouvernement savait que je pouvais être tué et que personne ne ferait quoi que ce soit.

C’était un moment triste pour moi, réalisant que si j’étais assassiné, ma mort ne changerait pas grand-chose.

J’ai également réalisé que ma famille ne serait pas prise en charge et qu’elle continuerait à lutter pour la sécurité et la stabilité.

OH QUEL CHANGEMENT IL PEUT Y AVOIR EN 4 ANS !

Au cours des premiers jours ici, j’ai commencé à entendre dire que des milliers de personnes manifestaient devant le 10 Downing Street.
 C’était dans les 24 heures suivant mon enlèvement par l’État.
 On m’a dit que votre pétition a eu 100 000 signatures, puis on m’a dit que c’est maintenant à 300 000, puis un demi-million.
 J’ai entendu dire que les gens grimpaient sur les portes de Downing Street.
 J’ai pensé que les gens qui me disent cela devaient se tromper, et qu’ils ont confondu avec notre journée de démonstration pour la liberté.

J’ignorais complètement que ce qui se déroulait à l’extérieur de la prison était un mouvement mondial, DÉSINTÉRESSÉ.

J’étais en danger, durant les premiers jours dans cette prison, logée avec des prisonniers musulmans, puis quelque chose a changé.

On m’a sorti de ma cellule et de mon aile et on m’a emmené et séparé en lieu sûr.
 Je crois que c’est le moment où Lord Pearson a parlé de ma sécurité.
 Ses actions m’ont littéralement peut-être sauvé la vie.

J’ai ensuite entendu dire que les protestations se répandaient dans le monde entier.
 J’ai entendu des politiciens, des policiers et des avocats s’exprimer.
 J’ai entendu dire que beaucoup de gens qui sont restés neutres pendant des années s’exprimaient.

Entendre que 20 000 personnes se sont rendues à Londres ce week-end pour être solidaires avec moi est un sentiment incroyable.
 Je suis vraiment heureux de la réaction du public.

Je me sens tellement aimé !!!
 Aimé et apprécié.

Je reçois un sac de lettres et d’emails tous les jours, je lis chacun d’entre eux.
 Je suis si reconnaissant.
 Je tiens à remercier toutes les personnes qui m’ont soutenu.

Je comprends combien il est difficile de s’exprimer.

Je comprends que beaucoup de gens ont pu être confrontés à des réactions négatives de la part d’amis, ou même au travail, pour avoir parlé en mon nom, et je suis vraiment reconnaissant aux gens de se tenir debout avec moi.
 La liberté d’expression n’est pas libre lorsqu’elle a des conséquences sociales.

Je suis assis ici, heureux, heureux que cette sentence se soit retournée contre l’établissement, heureux que la réaction du public ait envoyé un message des conséquences [qu’ils encouraient] s’ils m’avaient assassiné au moyen de cette condamnation.

Je dit depuis longtemps qu’il y aura un moment dans notre pays – et aucun d’entre nous ne sait quel sera ce moment – mais [il y aura un moment] qui changera l’orientation de notre nation.

J’y réfléchis profondément et depuis un certain temps, j’ai la certitude que je serai assassiné pour m’être opposé à l’Islam, une pensée effrayante, mais moins effrayante que de penser que cela ne changera rien.

Cependant, je suis assis ici en souriant, avec le soulagement que mon meurtre déclencherait littéralement une révolution.
 Je me tiens debout en riant à haute voix, cela peut sembler fou, mais le savoir est si satisfaisant.
 J’ai toujours dit que je sacrifierais ma vie demain si cela mettait fin à la prise de contrôle islamique de notre belle terre.
 Notre combat n’est pas aussi simple que contre la chair et le sang, car nous combattons un système, un système corrompu. Rester assis ici vous donne tellement de temps pour réfléchir.

Nous ne pouvons plus regarder de l’extérieur vers l’intérieur, nous devons unir notre voix et notre mouvement vers une direction politique.
 J’ai tellement d’idées sur ce que je veux faire quand je sortirai.

Entendre que Geert Wilders a voyagé et parlé à Londres est si excitant pour moi.

Quand j’ai commencé mon activisme, j’ai regardé Geert et la décision qu’il a prise de s’exprimer contre l’Islam.
 Il a été une source d’inspiration pour moi.

Je ne peux pas énumérer toutes les personnes que je dois remercier car il y en a tellement, mais je sais qu’Alex Jones à Info Wars serait le chef de file des cris pour ma liberté. Je l’aime, il me fait craquer.

Gerard Batten de l’UKIP, Lord Pearson, Raheem Kassam, Katie Hopkins, mon cousin Kevin Carroll me viennent à l’esprit.

Donald Trump Junior pour avoir tweeté, hahaha.
 J’aurais fait 6 mois juste pour cette reconnaissance.

La liste pourrait s’allonger.

Je les remercierai personnellement le jour de ma libération.

Une personne que je dois remercier, ma femme !

Quand je l’ai finalement contactée au téléphone depuis la prison, je lui ai demandé : « en as-tu assez ? Hahaha. Je n’ai pas été un bon mari, mais elle a été une épouse et une mère parfaite.
 Je ne pourrais tout simplement pas m’en sortir sans ma famille.

Donc, si vous lisez cette lettre en ligne, sachez que je vous aime et que vous me manquez.

Mes potes vont me ruiner pour cette lettre à l’eau de rose.

Beaucoup de gens disent que je leur donne de l’espoir, mais je veux que vous sachiez tous que votre réaction, qu’il s’agisse de subvenir aux besoins de ma famille, de payer les frais de justice ou même de partager des vidéos d’événements, vous m’avez tous donné de l’espoir et un sentiment absolument inestimable.

Veuillez excuser mon écriture ; ma main me tue.
 J’utilise mon temps pour écrire sur papier et détailler mon prochain livre…
 J’y travaillais déjà avant cette condamnation.

Titre de travail : « La bataille pour l’Angleterre. » Il s’agit essentiellement de mettre à jour mon livre « l’ennemi de l’État » et de regarder vers l’avenir. J’aimerais donc remercier Sa Majesté de m’avoir donné le temps d’y travailler seul.

Sachant qu’il y a d’autres projets de manifestations jusqu’à ce que je sois libéré,
 c’est bien de savoir que je n’ai pas été oublié et que leurs tentatives de me faire taire ne fonctionneront pas.

Nous sommes lundi soir et je viens de regarder Love Island. Le numéro de ma femme a été remis dans leur système, alors aujourd’hui j’ai parlé avec mes enfants, donc je suis moins stressé et plus soulagé.
 Mes enfants viendront me rendre visite dans un proche avenir.

Merci à tous pour votre soutien.

Ce sont vos cris et vos réactions qui me protègeront.
 Sachez à quel point vous m’inspirez et combien je suis reconnaissant.

J’espère que Lord Pearson et Gerard Batten m’écrira aussi ici, et les gars, si vous lisez ceci, demandez à Gerard de venir à HMP Hull [le nom de la prison] avec vous.

J’ai fait appel. Appel de ma condamnation, appel de ma condition, et
 appel pour ma libération sous caution.
 Oh oui! Et merci Pauline Hansen, merci l’AfD pour votre offre d’asile.

L’établissement pensait que cela [ma condamnation] refermerait le livre [sur mon combat].

Au lieu de cela, le public vient d’en tourner la page pour continuer le chapitre suivant.

Je vous aime et je vous remercie tous.

Maman et papa, je suis désolé pour le stress que je vous crée.

Merci au monde libre.

Nous sommes mardi, je suis transféré dans une autre prison pour que mes enfants ne me voient pas ce week-end.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction et adaptation, © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz