FLASH
[23/09/2018] La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  |  Après avoir accusé les policiers de -chier dans leur froc- et de ne pas -avoir les couilles- d’aller dans les quartiers difficiles, #YannMoix est invité par un syndicat policier à un reportage en zone sensible. « On verra s’il a les couilles »  |  Affaire Kavanaugh : Un 3e témoin cité par Christine Ford comme ayant été présent rejette ses allégations  |  [22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 18 juin 2018

Il n’est plus besoin de présenter Pierre Rehov, dont le combat audacieux contre la propagande islamo-gauchiste à travers des documentaires réalisés sur le terrain (à grand risque) et de nombreux articles dans le Figaro et autres médias, y compris dans ces pages ont plus d’une fois défrayé la chronique.

On doit notamment, à Pierre Rehov, d’avoir œuvré contre l’UNESCO en produisant et réalisant le documentaire « Dévoiler Jérusalem » dont nous avons beaucoup parlé.

On lui doit d’avoir remis à leur place, très récemment, des Charles Enderlin, Laurent Joffrin, Pascal Boniface et autre palisnolâtres appuyant leur idéologie sur des mensonges honteux.

On lui doit d’avoir réalisé « Derrière l’écran de fumée » un documentaire en deux parties, qui démontre sans aucune ambiguïté la réalité des émeutes sanguinaires organisées par le Hamas et la complicité de nombreux journalistes. Traduit en plusieurs langues, acclamé par le Jerusalem Post, le Gatestone Institute, the American Spectator, WND et des dizaines d’autres sites, le film aurait été vu, à ce jour, plus de trois millions de fois. De quoi renvoyer à leurs pupitres de débutants nombre de prétendus journalistes et chroniqueurs qui continuent à se complaire dans la fake news, quitte à prendre partie pour une organisation terroriste génocidaire contre la démocratie israélienne.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Ce que l’on sait moins c’est qu’à la base Pierre Rehov est également romancier. Publié pendant de nombreuses années sous divers pseudonymes, il vient de faire éditer son dernier roman par Belfond.

Plus qu’un roman, c’est une surprise exceptionnelle qu’il nous offre.

« Tu seras si jolie…»* est un conte de fée moderne, acide, réaliste, plein d’humour qui met en scène, ou plutôt face à face, deux protagonistes qui, a-priori, n’ont rien à voir l’un avec l’autre.

Emma est une jeune femme quelconque mais d’une rare intelligence qui se voit contrainte, pour sauver son petit chien, de participer à une émission de télé-réalité qui va la rendre belle à coups de chirurgie plastique.

Faouzi est un jeune issu de l’immigration, dont la mère, intégrée, moderne, est décédée de maladie et dont les sœurs se comportent comme toutes les jeunes-filles de notre temps. Aigri, frustré, mais surtout misogyne et manipulé par des islamistes le garçon dérive peu à peu vers l’intégrisme.

Les deux se rencontrent, l’une aide l’autre, le second se laisse attraper à l’issue d’un larcin, puis relâcher. Il squatte. Il traine de mosquées en lieux de perdition. Il vole. Ses complices violent et le droguent. Pendant ce temps, Emma s’adapte progressivement à sa nouvelle apparence. Car, oui, elle sera bientôt « si jolie »…

A travers cette histoire, Rehov dénonce les excès de deux civilisations. Dans la nôtre, via la publicité, le star system et les histoires à l’eau de rose, les femmes n’auraient le droit au bonheur qu’à condition de calquer leur apparence sur les modèles mis en exergue. Dans la civilisation islamiste, les femmes n’auraient finalement le droit qu’à peu de choses, à part satisfaire l’ego et les moindres plaisirs des mâles qui les possèdent.

Ce serait finalement « sois belle et tais-toi » contre « cache-toi et tais-toi sinon je te frappe ».

Le roman est évidemment bien plus subtil et fait appel aux connaissances de terrain de Rehov qui est l’un des rares reporters à avoir approché et étudié des douzaines de terroristes islamistes, à Gaza, dans les prisons israéliennes, en Irak et autres zones de guerre.

On comprend – pour une fois – comme un immigré de deuxième ou troisième génération, dont les parents se sont construits une vie confortable et que tout le monde trouvait gentil et bien intégré, peut glisser dans l’intégrisme islamiste et la barbarie du terrorisme.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Face à lui, une femme, libre, intelligente, qui rejette la nécessité de l’apparence malgré les contraintes, et finalement symbolise la modernité d’une société qui se cherche et se transforme, évolue et résiste.

«Tu seras si jolie…» est un roman plein de rebondissements, teinté d’humour et de gravité, qui se lit d’une traite.

Si vous ne deviez emporter qu’un livre sur les plages cet été, avec l’intention de vous distraire tout en étant porté sur la réflexion, le style impeccable et l’humour de Rehov vous invitent à choisir ce vrai bijou.

Et puis, si vous aviez déjà l’intention de le remercier pour son incroyable travail de terrain au nom de la vérité, voici une bonne occasion de le faire. Il vous suffit d’acheter « Tu seras si jolie… »

* En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie pour assurer une parfaite transparence des conséquences de votre action, conformément à la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz