FLASH
[22/02/2019] Fusillade mortelle à Colomiers, dans la banlieue ouest de Toulouse : 1 mort  |  [21/02/2019] L’administration dépense trop ? Pas grave, qu’ils payent : Île-de-France, nouvelle taxe sur les parkings  |  Excellente nouvelle : le jihadiste français Fabien Clain a été tué mercredi en Syrie  |  Jussie Smollett, l’acteur de Empire et proche d’Obama qui a fabriqué son attaque raciste par des pro-Trump, dort ce soir au poste  |  [20/02/2019] L’aviation israélienne a bombardé une position terroriste de Gaza en riposte à l’attaque avec explosifs attachés à un ballon plus tôt aujourd’hui  |  L’ado catho de Covington accusé à tort de propos racistes contre un natif indien, poursuit le Washington Post pour 250 millions de dollars pour avoir menti sur l’incident viral  |  [19/02/2019] Seulement quelques heures après avoir annoncé sa candidature, le socialiste Démocrate Bernie Sanders récole 1 million $ de dons – le gros pognon, il est chez les socialos  |  Trump lance une campagne mondiale pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité dans des dizaines de pays, dirigée par l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell (homosexuel)  |  #Marseille : l’homme a tiré sur la police qui a répliqué le blessant grièvement  |  #Marseille : un homme a attaqué au couteau 4 personnes  |  Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 21 juin 2018

Les titres des journaux européens et de bon nombre de journaux américains ces derniers jours prêtent à sourire une fois de plus. Trump, dit-on, aurait “reculé” en matière d’immigration. 

Ceux qui disent cela ajoutent qu’il se conduit de manière infâme vis-à-vis des enfants à la frontière Sud des Etats-Unis. Des photos sont fournies à l’appui, montrant des enfants dans des lieux décrits comme des “camps de concentration”. Des vidéos ont été montrées où on voit des enfants pleurer de manière déchirante en appelant leurs parents, dont un agent de l’immigration vient de les séparer, et ils utilisent des mots anglais (ce qui est normal puisqu’ils viennent de pays où on parle espagnol et puisqu’ils ne parlent pas un mot d’anglais).

Ceux qui disent cela ajoutent aussi que “sous une large pression”, Trump vient de signer un executive order permettant d’éviter que les enfants soient séparés de leur famille et a donc dû se conduire de manière un peu moins infâme.

Ceux qui disent cela ne disent pas un seul mot de ce qui est en train de se passer par ailleurs aux Etats-Unis. L’Etat profond anti-Trump est en train de s’effondrer. Il résiste, certes, mais il est désormais très mal en point, comme c’était prévisible.

Disons ici ce qui doit l’être, car ce ne sera pas fait ailleurs, j’en suis, hélas, certain.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

1. Il existe aux Etats-Unis un grave problème d’immigration illégale. Trump a commencé à prendre des décisions pour le régler. Les entrées clandestines dans le pays par la frontière Sud ont diminué de 70 pour cent. Elles sont encore trop nombreuses. Les immigrants illégaux présents dans le pays ne sont pas tous criminels, mais ils représentent une proportion importante des criminels incarcérés et des membres de gangs violents impliqués, entre autres, dans le trafic de drogue. Jeff Sessions, ministre de la justice inefficace dans d’autres secteurs, est très efficace dans ce secteur.

2. Les Démocrates veulent que l’immigration illégale se poursuive, et s’intensifie, car ils ont besoin d’un électorat constitué d’illégaux fraîchement légalisés pour maintenir à flot la coalition électorale sur laquelle ils s’appuient et garder des chances de victoire ultérieure (minorités ethniques, femmes célibataires, étudiants, professeurs). La diminution de l’immigration clandestine leur pose problème. Les actions de la police de l’immigration (ICE; Immigration Control Enforcement) suscitent leur hostilité, d’où l’existence de villes sanctuaires démocrates et, en Californie, d’un Etat sanctuaire(démocrate, bien sûr).

3. Ce qui se passe depuis quelques jours à la frontière Sud du pays est un coup monté auquel participent le parti démocrate, les grands médias américains, des organisations gauchistes, et le but est de faire pression sur Trump en diabolisant son action. La plupart des photos utilisées datent des années Obama, au cours desquelles le traitement des enfants entrant clandestinement dans le pays était exactement similaire à ce qu’il est aujourd’hui, sans qu’à l’époque les Démocrates disent un seul mot. Les enfants qui pleurent sur des vidéos ont été préparés à être filmés à des fins de propagande et ont appris à dire “daddy”, “mummy”. Le but est effectivement de faire céder Trump. Quelques Républicains à veste réversible ont joint leur voix au chœur.

4. Trump, comme il sait le faire, a agi pour désamorcer le coup monté. On lui reproche de faire ce qui se fait depuis des années (séparer les enfants de leurs parents dès lors que les parents doivent être incarcérés) ? Il vient de décider que les enfants ne seront plus séparés des parents, et qu’ils seront placés ensemble dans des lieux de rétention.  Cela signifie-t-il un recul ? Non. La lutte contre l’immigration clandestine va se poursuivre selon exactement la même ligne. Les parents qui ont violé la loi seront traités comme ils l’étaient auparavant. Les enfants seront-ils dans de meilleures conditions ? Non. Ils ne seront pas dans des conditions plus mauvaises non plus. Décrire les lieux où ils étaient placés jusque là comme des camps de concentration est une honte et une insulte à ceux qui ont été placés dans de réels camps de concentration (certains Démocrates un peu plus répugnants que d’autres sont allés jusqu’à faire des comparaisons avec Auschwitz !) : les enfants sont placés dans ce qui est comparable à des auberges pour colonies de vacances. Un enfant clandestin coûte au contribuable américain à ce jour 35.000 dollars en moyenne annuelle.

5. Désamorcer le coup monté ne réglera pas le problème d’ensemble. Des femmes viennent accoucher aux Etats-Unis pour que le bébé ait la nationalité américaine et puisse demander deux décennies plus tard un rapprochement de famille. Des gens font passer leurs enfants par des passeurs en espérant que l’enfant sera régularisé et pourra lui aussi demander un rapprochement de famille. Des parents paient leur passage aux Etats Unis en transportant de la drogue et doivent être jugés pour cela (le tarif des passeurs si on veut passer sans drogue est  de 10.000 dollars par personne). S’ils sont envoyés en prison, ils n’y seront pas envoyés avec leurs enfants.  Quand des trafiquants de drogue sont envoyés en prison, aux Etats-Unis ou ailleurs, ils ne vont pas en prison en famille, et si quelqu’un suggérait que leur famille devait les suivre en prison, parce que ce serait plus “humain”, les Démocrates seraient les premiers à hurler.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

6. Les Etats-Unis, comme tout pays développé, ne peuvent laisser entrer tous ceux qui veulent entrer en laissant leurs frontières ouvertes. Un pays a le droit de gérer l’immigration comme il l’entend et comme l’entend sa population, et il le doit, s’il ne veut pas être submergé par une population qui ne s’intègre pas et peut le faire glisser vers le chaos. Les pays européens sont confrontés au même problème que les Etats-Unis, d’une manière plus aiguë puisqu’en Europe s’ajoute le paramètre “islam”. La haine de la civilisation occidentale imprègne la gauche européenne, qui veut la dissolution des peuples européens. Une même haine imprègne la gauche américaine, qui veut la dissolution du peuple américain. Les grandes villes de l’Etat sanctuaire de Californie sont déjà méconnaissables, submergées par des sans abris étrangers (pas un seul pont de Los Angeles qui n’abrite désormais un petit bidonville, et un quart du centre ville est une véritable cour des miracles, à San Francisco ce n’est pas mieux). Il n’est pas du tout certain que le coup monte servira les Démocrates lors des élections de mi mandat. Nombre d’Américains ne veulent pas la dissolution du peuple américain.

7. Le coup monté m’est pas arrive par hasard, à ce moment précisément. Le rapport de l’inspecteur général Michael Horowitz, même s’il est édulcoré, contient des éléments accablants pour James Comey, John Mc Cabe, l’enquêteur appelé Peter Strzoc. Le Congres procède à des auditions très révélatrices. Ce n’est que le début. L’Etat profond anti-Trump est en train de s’effondrer, disais-je. La monstruosité totalitaire que fut l’administration Obama finissante et le caractère criminel des activités d’Hillary Clinton commencent tout juste à être mis au jour. Des peines de prison suivront. L’équipe sinistre conduite par Robert Mueller avance dans le vide : tout ce qui lui sert de prétexte se révèle être une gigantesque imposture. La complicité des grands médias américains et mondiaux ne pourra pas être cachée indéfiniment. Un écran de fumée devait monter dans l’atmosphère pour détourner l’attention et éviter qu’on parle de l’effondrement de l’Etat profond. Le coup monte a servi d’écran de fumée. Que nul ne soit dupe. La révolution Trump ne fait que commencer.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :