FLASH
[23/07/2018] L’armée israélienne attaque une cellule terroriste de Gaza qui lance des ballons incendiaires sur les cultures  |  [22/07/2018] La casquette Pro-Trump d’un ado a été jetée par terre et il s’est fait cracher dessus par des gauchistes humanistes et tolérants, détenteurs du monopole du cœur  |  La question n’est pas pourquoi Tsahal protège la frontière de son pays, c’est évident. La question est pourquoi les tireurs d’élite du Hamas tiraient sur les soldats israéliens depuis leur territoire. La réponse : ils se consacrent à l’anéantissement d’Israël  |  [20/07/2018] Ce vendredi soir, le Hamas a tiré 3 roquettes sur des civils israéliens dans l’indifférence du monde occidental  |  L’actrice Whoopi Goldberg a invité la conservatrice Jeanine Pirro pour parler de son dernier livre, et elle l’a traitée « comme un chien » et l’a jeté hors du plateau quand Pirro a parlé du « Trump derangement syndrome ». Vraiment, la gauche a l’esprit totalitaire  |  Des avions de combat israéliens engagés dans une opération d’envergure contre des bases du Hamas à Gaza en réponse à des tirs contre des troupes de Tsahal  |  Effet Trump: La production pétrolière américaine vient d’établir un nouveau record de tous les temps  |  [19/07/2018] 1000 gros bonnets Iraniens ont acheté des passeports des Comores pour voyager sans éveiller les soupçons. La bonne nouvelle est que le gouvernement comorien a changé de camp et a annulé plus de 100 passeports  |  Effet Trump: Les exportations de pétrole de l’Iran pourraient chuter de deux tiers d’ici la fin de l’année en raison des nouvelles sanctions des États-Unis, une excellente nouvelle dans la lutte contre le terrorisme mondial  |  Médias de plus en plus marginalisés: 68% des Républicains approuvent la rencontre entre Poutine et Trump que les journalistes qualifient de « trahison » (sondage CBS)  |  Effet Trump : Le chômage à travers les États-Unis est le plus faible depuis décembre 1969, selon un rapport du ministère du Travail  |  [18/07/2018] Pour faire face à l’afflux de touristes, Lufthansa annonce deux nouvelles routes vers Eilat cet hiver  |  [15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 24 juin 2018

Invités à se produire pour la fête de la musique, l’artiste Kiddy Smile et ses danseurs ont transformé le parvis de l’Élysée en boîte de nuit. Une prestation considérée comme vulgaire par plusieurs élus de droite, assortie de paroles jugées inappropriées dans un lieu de pouvoir.

Deux jours après la Fête de la musique, le concert en plein air donné jeudi soir à l’Élysée ne passe toujours pas auprès de certains. En cause, les paroles et les prestations de plusieurs artistes, jugées vulgaires et inappropriées. Un artiste a particulièrement agacé à droite: Kiddy Smile, qui a mixé sur le perron de la présidence de la République avec un t-shirt «Fils d’immigré, noir et pédé».

«On ne peut pas, la même semaine, donner des leçons de respect républicain à un ado et laisser entrer ça à l’Élysée. La Culture Française mérite mieux…», a régi samedi Bruno Retailleau, chef de file des Républicains au Sénat. En début de semaine, le président de la République a en effet vertement recadré un jeune qui l’avait appelé «Manu» en marge des commémorations du 18 juin 1940. «Tu m’appelles “Monsieur le président de la République” ou “Monsieur”. D’accord?», lui avait-il dit. Sur Twitter, beaucoup on fait le rapprochement entre cette séquence, et le ton du concert donné à l’Élysée.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

À un journaliste qui s’interrogeait sur le rapport entre les deux événements, Valérie Boyer, secrétaire générale adjointe LR a écrit: «Le rapport, et vous le savez très bien, c’est que d’un côté Emmanuel Macron appelle au respect de la fonction présidentielle et en même temps, il l’abaisse en organisant une jet set à l’Élysée avec DJ Kiddy Smile portant un t-shirt où était écrit «Fils d’immigré, noir et pédé».

Dans un message diffusé la veille du concert, Kiddy Smile annonçait la couleur: «Je sais ce que représente l’Élysée en terme d’oppression et d’histoire pour QPOC / POC (Queer person of color, NDLR) et la communauté LGBTQIA+ ainsi que la répression des migrants», écrit-il. «Mais je crois fermement au high jacking du pouvoir en place de l’intérieur et a la création du discours la ou il n’y en a plus ou pas: cette invitation à mixer dans la demeure temporaire de Macron se présente a moi comme une opportunité de pouvoir faire passer mes messages: moi fils d’immigrés noir pédé va pouvoir aller au coeur du système et provoquer du discours de par ma présence…» À l’origine, l’artiste avait l’intention de marquer sur son t-shirt: «Fils d’immigré, noir et pédé, avec la loi asile immigration, je n’existerais pas». Finalement, il ne s’affichera qu’avec la première partie de son slogan. Il a annoncé son intention de reverser la totalité de son cachet (1500 euros, selon lui), à une association d’aide aux migrants.

«Cette photo vous dérange? Tant pis. Partageons-là!», réagit Castaner

L’émission Le Quotidien relève par ailleurs certaines paroles diffusées ce soir-là dans la cour de l’Élysée: «Tonight, let’s burn this house down / Tonight, lets burn it to the ground» («Ce soir, brûlons cette maison / Brûlons-là complètement»). D’autres textes renvoient à des propos vulgaires ou misogynes.

[NDLR : nous ne saurions que trop recommander à nos lecteurs de lancer la vidéo suivante, l’une des seules à notre connaissance à donner les paroles des « musiques » jouées à l’Elysée]

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Samedi après-midi, le secrétaire d’État auprès du premier ministre Christophe Castaner a partagé la photo de Kiddy Smile et ses danseurs avec Emmanuel Macron, qui a été largement commentée sur les réseaux sociaux. «Cette photo vous dérange? Tant pis. Partageons-là!», écrit-il, accusant les voix critiques de racisme et d’homophobie.

Source : Lefigaro

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz