FLASH
[18/10/2018] Le juge rejette la demande de Paul Manafort de porter un costume au tribunal plutôt qu’un uniforme de prison  |  Effet Trump : en raison du rééquilibrage des tarifs douaniers sur l’acier, les métallurgistes américains vont obtenir la plus forte augmentation de salaire depuis des années  |  Elections de mi-mandat américaines : Le Comité national républicain a levé 269 millions de $ : « c’est le meilleur chiffre de tous les temps »  |  Effet Trump : après avoir réduit les réglementations, le président demande au gouvernement de réduire ses dépenses de 5%  |  Corée du Sud : vague de protestations du peuple, le gouvernement recule et refuse l’asile à 400 migrants musulmans  |  Le Havre : Les policiers agressés par une dizaine de racailles cagoulés après la saisie de 200 kg de cocaïne  |  Un crédit d’impôts pour héberger des réfugiés : pourquoi les les SDF français n’ont jamais eu ce privilège ?  |  Clermont-Ferrand : Une étudiante violée en pleine rue a reconnu son agresseur – c’est un Algérien  |  [17/10/2018] Tiens tiens, le candidat brésilien soit-disant « extrême-droite » a refusé le soutien de David Duke, l’ex leader du KKK  |  Israël a détruit un autre tunnel terroriste partant de Gaza  |  Après des tirs de roquette depuis Gaza sur Beersheba, Israël a lancé une attaque aérienne d’envergure sur des sites terroristes du Hamas  |  [16/10/2018] La semaine dernière, une frappe aérienne américaine en Somalie a tué une soixantaine de membres du groupe terroriste Al-Shabaab  |  James Wolfe, directeur pendant 28 ans de la sécurité de la Commission du renseignement du Sénat, a avoué avoir menti au FBI et fuité des informations confidentielles au New York Times  |  Usual Suspect : les autorités allemandes annoncent que le preneur d’otages d’hier à Cologne était un Syrien  |  Les USA lancent une nouvelle vague de sanctions contre des entreprises iraniennes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 24 juin 2018

Les jugements réservent parfois des surprises par rapport aux réquisitions prises par le procureur présent à l’audience, après les débats contradictoires oraux. Un lecteur de Dreuz dont nous tairons le nom pour sa protection, nous a fait ce témoignage :

« Après avoir fait casser les plaintes de XXXX contre moi, j’avais presque gagné mon procès XXXX en 1ère instance à la XVIIe Chambre Correctionnelle de Paris, cette chambre spécialisée en droit de la presse.

Sur les 12 accusations, 10 avaient été annulées par la procureure elle-même à la fin des débats, et après un court délibéré avec les autres magistrats, les deux restantes posaient question. Ma bonne foi avait été reconnue. Seul problème durant cette audience, le refus d’examiner les preuves apportées par moi et d’entendre un témoin venu expliquer ce qui s’était réellement passé avec cette chef de service.

Malgré le refus de présenter des preuves et d’entendre un témoin, la confrontation avec cette officier qui m’accusait de diffamation m’avait été favorable.

Or, à ma grande surprise, lorsque j’ai reçu le jugement «officiel», après le délibéré de deux mois, le compte-rendu des débats était faux.

Les réquisitions du procureur, à la suite des débats, inversés.

Sur les 12 accusations, seules deux étaient annulées. Pourtant j’étais venue à ce procès avec un témoin parce qu’il est interdit, en France, d’enregistrer un procès.

La salle avait été réservée à cette affaire, la mienne – toute une après-midi à affronter cette officier syndicaliste, ce qui ne m’avait pas posé de problèmes. De 13H00 à 18H00 ! Nous avons failli rater notre train avec le témoin qui m’accompagnait.

Et je découvrais ensuite, deux mois après, que les débats n’auraient duré que peu de temps, vu le compte-rendu, et que j’étais coupable quasiment sur tout.

Oui, en France, des magistrats peuvent rédiger de faux jugements.

Le diable se cache dans les détails.

D’ailleurs, ce ne sont même plus des détails. »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz