Publié par Jean-Patrick Grumberg le 25 juin 2018
Supermarché Gaza

Un rapport de l’OMS de 2009 rapport que 15,9 % des enfants palestiniens de Gaza de 10 à 15 ans souffrent de surnutrition et sont obèses. Ce chiffre atteint même 20,4 % dans le nord de Gaza.

Globalement, l’obésité touche 26,8 % de la population palestinienne (23,3 % d’hommes, 30,8 % de femmes). La cause est principalement due à une diminution de l’activité physique et à une consommation plus importante d’aliments que nécessaire, en particulier une augmentation de l’énergie provenant des graisses. Deux autres facteurs sont le tabagisme et l’urbanisation, explique une fiche Wikipedia (1).

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Dans un article publié en 2003 sur le site de la bibliothèque nationale de Médecine américaine (2) le docteur Abdul-Rahim explique que :

« La prévalence de l’obésité est de 36,8 et 18,1 % chez les femmes et les hommes en milieu rural, respectivement, comparativement à 49,1 et 30,6 % chez les femmes et les hommes en milieu urbain, respectivement. »

Marché de Gaza city

Dans les territoires occupés par les Palestiniens, où 46,5 % de la population réside dans les zones urbaines, deux études publiées dans The European Journal of Clinical Nutrition de 2001 (3), portant sur la population adulte d’une communauté rurale et urbaine ont révélé des niveaux très élevés d’obésité, en particulier chez les femmes.

Ces études ont trouvé que la prévalence de l’obésité était de 37,5 % chez les femmes et de 18,8 % chez les hommes, et la prévalence de l’obésité abdominale était de 62,5 % chez les femmes et 14,8 % chez les hommes.

En France, on compte 4 % d’obèses de 7 à 11 ans. Aux Etats-Unis, 16,5 % des enfants entre 6 et 11 ans sont obèses.

Alors qu’une loi sur les Fake News est sur le point d’être votée, les médias traditionnels mentent en véhiculant intentionnellement la fausse information de camp de concentration à ciel ouvert et de crise humanitaire sans précédent. Et ils ne seront jamais inquiétés, car la loi est faite pour les protéger, et empêcher les médias dissidents de publier ce qu’eux cachent.

Avez-vous vous des photos de petits Rwandais réellement placés en situation de crise humanitaire ? Vous n’en trouverez aucune, à Gaza.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

(1) wikipedia.org
(2) ncbi.nlm.nih.gov
(3) nature.com

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz