FLASH
[17/11/2018] Arnaud Chavez, meneur des gilets jaunes pour Mézières, a été photographié faisant une quenelle nazie devant une stèle en hommage des victimes juives du nazisme  |  Les deux individus incarcérés suite à la violente agression du policier de la Bac Toulon, le 2 novembre dernier à Hyères, ont été remis en liberté en toute discrétion par la justice  |  [16/11/2018] Nikki Haley : Les Etats-Unis s’opposent à l’appel de l’Assemblée générale des Nations unies pour qu’Israël rende le plateau du Golan à la Syrie  |  [15/11/2018] Voici un aperçu de la prudence avec laquelle #Israël évite les pertes civiles à #Gaza: L’armée israélienne a appelé un type et a passé 45 minutes au téléphone avec lui pour qu’il évacue sa maison, avant de bombarder le bâtiment des médias du #Hamas situé à côté  |  Le sebateur Lindsey Graham a déclaré qu’il enquêterait davantage sur la controverse entourant les e-mails d’Hillary Clinton s’il devenait président du Comité judiciaire l’an prochain  |  Un « militaire » se filme et déclare qu’il est « obligé de travailler avec les porcs » en désignant les gendarmes  |  [14/11/2018] Effet trump : L’optimisme économique des petites entreprises se maintient au niveau le plus élevé depuis 45 ans  |  Floride, corruption Démocrate exposée : Les procureurs fédéraux découvrent des documents électoraux modifiés dans le comté de Broward liés aux Démocrates  |  Les Etats-Unis offrent une récompense de 5 millions de dollars pour la capture du dirigeant du Hamas Saleh Al-Arouri  |  [13/11/2018] Un camion vient d’exploser à l’angle rue Crozatier/rue du Faubourg Saint-Antoine à Paris. La façade d’un bureau de tabac attenant a également pris feu.  |  Ce mardi 13 à 20h, conférence de Guy Millière à Tel Aviv, 88 rue Ben Yehuda  |  Au Mali, 3 civils tués dans un attentat-suicide islamiste contre un sous-traitant de l’ONU  |  « Notre objectif est de presser l’#Iran jusqu’à la dernière goutte » déclare John Bolton, conseiller géopolitique de Donald #Trump  |  Arizona : la Républicaine Martha McSally concède la victoire sénatoriale à la Démocrate d’extrême gauche Krysten Sinema  |  Incendies proche de nous en #Californie: bilan : 44 morts, le plus lourd de l’histoire de l’État – politique écologiste et socialiste de « préservation » de la flore mise en cause  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 25 juin 2018

Avant le sommet européen de ce dimanche 24 juin, le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, a recadré Emmanuel Macron sur le sujet de l’immigration : « Accueillez les milliers de migrants et après on en reparlera », a-t-il lancé à l’insolent président français.

Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, a vertement recardé, samedi 23 juin, l' »arrogance » d’Emmanuel Macron.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Enumérant les chiffres d’arrivées des migrants en Italie et le coût que cela représente pour son pays, Salvini a dit s’étonner que cette situation ne soit pas considérée comme un problème pour « l’arrogant président français ».

« Nous l’invitons à arrêter les insultes et à démontrer sa générosité avec des faits en ouvrant les nombreux ports français et en arrêtant de refouler des femmes, des enfants et des hommes à Vintimille », à la frontière entre la France et l’Italie, a déclaré le ministre, cité par sa porte-parole.

Matteo Salvini a, en réalité, dit tout haut ce qu’une partie des dirigeants européens pense tout bas d’Emmanuel Macron, qui ose proposer, alors que les médias attaquent Trump suite à des photos de migrants en cage (qui en réalité datent de l’époque d’Obama), la création de « centres fermés sur le sol européen » pour les migrants.

« Si l’arrogance française pense transformer l’Italie en camp de réfugiés pour toute l’Europe, peut-être en versant quelques euros de pourboire, elle se fourvoie complètement », a ajouté le ministre italien de l’Intérieur.

La France et l’Espagne ont en effet proposé samedi la création de centres fermés en Europe pour gérer les migrants débarquant de Méditerranée, en pleine crise fabriquée par la gauche américaine autour des centres fermés pour les migrants illégaux venant d’Amérique du sud.

Ce n’est pas la première fois que Matteo Salvini s’en prend à la France et au président français. Il a déjà dénoncé la tristement célèbre hypocrisie de la France après des déclarations critiquant l’Italie pour son refus d’ouvrir ses ports au navire humanitaire Aquarius, alors que la France l’a refusé. Vendredi, il avait de nouveau attaqué le président français après que celui-ci eut dénoncé la « lèpre » nationaliste en Europe, selon une tradition maintenant courante qui consiste à insulter les politiciens qui refusent de se conformer aux idées dominantes.

« Nous sommes peut-être des populistes lépreux, mais moi les leçons je les prends de qui ouvre ses ports. Accueillez les milliers de migrants et après on en reparlera », avait lancé vendredi Matteo Salvini à l’adresse du président français.

La réunion informelle de dimanche, organisée par la Commission, devait au départ réunir huit pays (France, Allemagne, Italie, Espagne, Autriche, Bulgarie, Grèce et Malte) pour déminer le terrain du sommet à 28 des 28-29 juin. Ils seront finalement le double, après que huit autres ont demandé à participer (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg, Danemark, Suède, Finlande, Slovénie et Croatie). Ceux du groupe de Visegrad (Pologne, Hongrie, République tchèque, Slovaquie), ont dit ne pas être intéressés.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz